« Boys don’t cry » de Malorie Blackman

Dante est un jeune de 17 ans qui vit avec son père et son frère Adam. Il attend les résultats de ses examens de fin de lycée qui lui permettront sans doute d’aller à l’université. Mais au lieu du facteur, c’est Mélanie qui arrive avec une nouvelle qui va bouleverser sa vie : elle vient avec Emma, le bébé de presque un an qu’ils ont eu ensemble lors d’une fête arrosée dont Dante ne connaissait pas l’existence. Elle n’en peut plus et repart en lui laissant sa fille

La vie de Dante change du tout au tout. Avec l’aide de son père et de son frère, il va apprendre à vivre avec un petit enfant et passer du rejet complet à l’amour pour cette petite fille.

En parallèle, on suit la vie de Adam qui est un jeune de 16 ans, homosexuel décomplexé qui va subir des violences terribles à cause de ses orientations sexuelles et de sa personnalité. Il y a vraiment des passages poignants.

Deux sujets lourds sont donc au cœur de ce roman, deux thèmes actuels et bien traités. Histoires de famille, histoire d’amour filial et fraternel. Le roman traite de l’importance de vivre sa vie sans forcément se soucier de ce que l’on pense de nous, des dangers de la haine (ce qui a résonné particulièrement fort pour moi qui ai lu ce roman au lendemain des manifestations autour de l’homosexualité de ces dernières temps…)

Roman fort et émouvant pour les ado de 13 (bons lecteurs matures) à 18 ans.

 Juin = le mois anglais chez Lou et Titine

                 

Lu dans le cadre du prix des  2012-2013, sélection 3ème – seconde.

C’est d’ailleurs le gagnant 2013 pour les 3ème-seconde! (onnoncé le jour de ce billet, le hasard fait bien les choses!)

 

Ce roman est ma  lecture « sentiment » de ma catégorie « Petit Bac Jeunesse » pour le  

 

  avec Mrs B et Hérisson  : Allons voir eurs avis!

9ème lecture de la version 2013 du challenge 

  Angleterre

Des titres et un texte! Rendez-vous du mois de juin

 

Voici le rendez-vous mensuel : il s’agit écrire un texte en intégrant tous les titres des livres chroniqués sur mon blog le mois précédant (ou le votre si vous souhaitez jouer avec moi). L’idée vient de Gwenaëlle qui a plein de jeux d’écriture à vous proposer!

Ce mois-ci, en l’honneur du mois anglais, je me suis donner une contrainte en plus : situer mon récit en Angleterre!  A noter : tous les noms de lieux cités dans ce texte existent bel et bien (même si je n’y suis pas forcément  allée!)

Voici ma liste de titres :

Premier chagrin

Le bébé tombé du train

Le philosophe qui n’était pas sage

Certaines n’avaient jamais vu la mer

Je vais passer pour un vieux con

14

Meurtre dans un jardin indien

Tout autour des Halles quand finissait la nuit

Le fantôme de Sarah Fisher

Elisa

Les pendules

Médor le maxichien

 

 

Et voici mon texte  :

« Elisa était impatiente d’arriver à Londres. C’était un voyage organisé par ses amies pour lui faire oublier son premier chagrin d’amour. Elle était tombée amoureuse de son prof de philo… C’était l’histoire classique de la petite étudiante qui tombe sous le charme de l’homme mûr jusqu’à ce qu’elle réalise que le philosophe qui n’était pas sage sortait aussi avec d’autres étudiantes toutes aussi naïves… Elle s’était sentie comme le bébé tombé du train : elle n’avait rien vu venir et elle se trouvait complètement vulnérable…

Heureusement, ses copines étaient là! Elle appelait le fameux prof « Le vieux beau » ou « le Chien » (ou même « Médor le maxichien« ) pour qu’Elisa ne pense plus à lui en bien! Et surtout elles avaient réservé le ferry et le bed and breakfast à Londres. Certaines n’avaient jamais vu la mer et d’autres savaient déjà qu’elles seraient certainement malades pendant la traversée mais elles voulaient qu’Elisa soit à nouveau joyeuse. Ses parents aussi étaient contents de la voir sourire en prévision de ce voyage même si son père avait un peu de mal à laisser partir sa fille. « Je vais passer pour un vieux con, lui avait-il dit au moment du départ, mais fais très attention à toi dans ce pays où on parle pas français et on roule même pas du bon côté de la route! »

Arrivée devant le 141 Drury Lane*, la maison victorienne où elles allaient loger pour le weekend, elles étaient surexcitées! Elles avaient choisi cette adresse car elle était à deux pas de Covent Garden*. Elles avaient commencé par manger un fish and chips au « Rock and Sole Plaice »* puis bu des pintes et des gins tonics au « Lamb and Flag »* avant de se lancer dans un shopping effréné dans les petites boutiques et sur les stands du marché couvert de Covent Garden. Le soir, elles avaient réussi à avoir des places à prix réduits pour « Le fantôme de Sarah Fisher » qui passait au Royal Opera House*.

Elles ont fini la soirée en marchant dans les rues de Londres, bras dessus bras dessous, se racontant des histoires drôles ou tristes, des faits divers locaux ou exotiques, comme celui du meurtre dans un jardin indien… Elles évoquaient d’ailleurs l’envie d’aller en Inde…ou en Australie…en tout cas, elles se sentaient libres et insouciantes. Elisa se sentait tellement chanceuse d’être si bien entourée… Et quand tout autour des Halles finissait la nuit, alors qu’elles approchaient de leur bed and breakfast, dans la nuit si étrangement calme, elles entendaient sonner les pendules des maisons environnantes, accompagnées au loin par le son de Big Ben.

Elisa avait l’impression que cette nuit lui annonçait une nouvelle vie. elle pensait au fond d’elle : « Keep calm and carry on! Les anglais avaient bien raison! » « 

Vous trouverez tous mes textes dans la rubrique « Des titres et des textes »

Vive les bêtises a joué sur son blog avec ses titres en 2011: en novembre , en décembre, en 2012 : en février , en mars, en avril, en mai , en juillet, en août, en  septembre, en octobre,  en novembre, en décembre , en 2013 : en janvier, en mai

Véronique a joué dans les commentaires avec mes titres en 2012 : en  janvier, en février, en mars, en avril, en mai, en juin, en juillet, en août, en septembre, en octobre, en novembre, en décembre, en 2013 : en janvier, en février, en mars, en avril, en mai, en juin

Lucie a joué sur son blog avec ses titres en 2013 : en février, en mars, en avril, en mai, en juin,

Emmanuelle a joué sur son blog avec ses titres en 2013 : en avril, en mai