Le chœur des femmes : Martin Winckler

Jean Atwood est interne en gynécologie, avec l’objectif de faire de la chirurgie gynécologique pointue. Avec de l’ambition à revendre, c’est un jeune médecin qui a toujours tout fait pour réussir et qui voit comme un frein inutile à sa carrière l’obligation de faire un stage de 6 mois dans l’unité 77, un « service de médecine de la femme », très éloigné de son rêve de grandeur médicale.

Franz Karma, le médecin généraliste qui gère ce service, est une sorte d’ours qui sait pourtant écouter les femmes et les soigne avec respect et qui milite pour que les soignants soient des personnes vraiment humaines qui considèrent leurs patients comme des êtres humains à part entière et pas juste comme des pathologies.

L’histoire de Jean Atwood et de Franz Karma est vraiment intéressante car ils évoluent ensemble, on les découvre tour à tour professionnellement et personnellement, ils ont chacun leur failles et leurs bons côtés. Mon seul bémol serait que la transformation radicale de Jean se produise en une semaine seulement, ce qui parait un peu irréaliste.

Mais au-delà de l’aspect romanesque de l’histoire, ce roman est surtout un livre qu’on voudrait offrir à tous les étudiants en médecine (et pas seulement aux futurs gynécologues) car c’est un manifeste sur la relation soignant/soigné. Au point de vue de la gynécologie, c’est une mine pour sortir des idées préconçues, sur les actes médicaux, sur la contraception, et la douleur.

Pour moi, c’est un coup de cœur pour ce roman médical et profondément humain.

Martin Winckler est aussi réellement médecin (alter égo de son personnage de Franz Karma), spécialiste de la femme. Il a un site très riche : Winckler’s Webzine.

Dans cette vidéo, vous pourrez entendre Martin Winckler, qui parle ici en tant que médecin sur sa vision de la médecine

Et voici l’adresse d’un site internet où un jeune médecin raconte des anecdotes très humaines également sur les relations soignants/soignés : « Journal de soignés/soignants réconciliés »

 par Sandrine… J’ai eu envie de lire ce roman grâce à son billet et aussi celui de Mrs B, d’Orchidée et de Saxaoul! (D’habitude je ne mets pas autant de liens mais là, les billets tentateurs ont été nombreux et m’ont fait dépasser ma « peur du pavé » 😉

D’ailleurs, ses 600 pages me permettent de participer au challenge du pavé de l’été de Brize  (Cliquez  pour tout savoir)


Commentaires laissés à l’époque sur canalblog :
J’ai prévu de le lire depuis très longtemps mais l’occasion ne s’est pas encore présentée.
Posté par sylire, vendredi 30 août 2013
Son côté pavé me faisait peur et pourtant j’étais tentée! et du coup le
« pavé de l’été » et le fait que Sandrine me l’ait prêté m’a motivée et j’en
suis ravie, je l’ai lu très rapidement, je ne pouvais pas le lâcher!
Posté par ennapapillon, vendredi 30 août 2013
Ravie de ton enthousiasme à cette lecture !
Posté par Sandrine(sd49), vendredi 30 août 2013
Merci de m’avoir tentée, je suis vraiment contente de l’avoir lu!
Posté par ennapapillon, vendredi 30 août 2013
Un titre que j’avais noté et que tu me donnes envie de sortir de ma liste à lire.
Posté par cartonsdemma, vendredi 30 août 2013
Oh oui! Lis le tu ne le regretteras pas, je n’ai lu que des avis
enthousiastes dessus!
Posté par ennapapillon, vendredi 30 août 2013
Cette lecture commune fut pour moi l’occasion de découvrir ce livre que j’avais tant hésité à lire. Une belle découverte. Dire que l’auteur est venu faire une conférence pour les profs dans l’année scolaire et que je n’ai pas pu m’y inscrire.
Posté par val-m-les-livres, vendredi 30 août 2013
Moi aussi je tournais autour sans oser me lancer et voilà un coup de coeur!
Quel dommage pour cette conférence, car c’est un homme qui parle vraiment
bien de son sujet! J’ai mis une vidéo dans mon billet mais j’en ai écouté
bien d’autres après avoir lu le roman car il a éveillé ma curiosité! Et
nous sommes assez raccord sur notre impression sur ce livre ce qui est
assez rare pour être souligné
Posté par ennapapillon, vendredi 30 août 2013
Cette lecture commune fut pour moi l’occasion de découvrir ce livre que j’avais tant hésité à lire. Une belle découverte. Dire que l’auteur est venu faire une conférence pour les profs dans l’année scolaire et que je n’ai pas pu m’y inscrire.
Posté par val-m-les-livres, vendredi 30 août 2013
Pas encore lu celui-ci, mais les deux lus de cet auteur m’ont passionnée !
Juste avant la rentrée, parce que tu le vaux bien, un award pour toi, avec un petit tag ! c’est ici que ça se passe : http://liliba.canalblog.com/archives/2013/08/30/27892314.html
Bonne journée !
Posté par liliba, vendredi 30 août 2013
J’ai aussi envie de lire « La maladie de Sachs » (mais bon, je crois que c’est aussi un pavé alors peut-être l’été prochain
Je te conseille vraiment celui-là!
Posté par ennapapillon, vendredi 30 août 2013
La maladie de Sachs était mon premier, je l’avais adooooré ! J’ai lu aussi Les trois médecins, super bien.
Ah j’ai bien envie de le lire !!!! Sandrine le fait voyager ?
Posté par liliba, vendredi 30 août 2013
Demande lui, je l’ai en tout cas et je comptais lui rendre en mains propres
(peut-être d’ailleurs que je pourrais te le donner aussi en mains propres?
Posté par ennapapillon, vendredi 30 août 2013
Suis en train de cogiter sur le peut-être avec les tarifs de la sncf !!!! te réponds au plus vite ! en tout cas, merci, ça m’a fait hyper plaisir !
Posté par liliba, vendredi 30 août 2013
Je croise les doigts fortement (on en reparle en privé, ok?)
Posté par ennapapillon, vendredi 30 août 2013 | Recommander Recommander | Répondre
Supprimer ce commentaire
Un grand livre, à offrir aux médecins mais aussi aux femmes !
Posté par delphined, vendredi 30 août 2013
Entièrement d’accord! Ce livre remet en question la façon de soigner des
médecins mais aussi la manière dont les femmes acceptent certaines choses
sans que ce soit nécessaire.
Posté par ennapapillon, vendredi 30 août 2013
J’ai vraiment adoré ce livre et j’aimerais trouver un gynécologue (et de manière plus général, un médecin) aussi à l’écoute. La psychologie, ce n’est pas vraiment le point fort de la médecine, j’en ai eu encore la preuve il n’y a pas très longtemps…. Il y a intérêt à être fort dans sa tête sinon….
Posté par saxaoul, vendredi 30 août 2013
Je crois que j’ai souvent eu de la chance avec les médecins que j’ai croisé
mais quand j’avais 20 ans, j’étais allée chez une gynéco -femme- que je ne
connaissais pas, pour un truc qui me tracassait (une banale mycose mais à
20 ans, ça fait peur) et elle m’a non seulement fait mal en m’examinant
mais elle m’a parlé avec mépris en me disant que quand j’aurai des enfants
ça serait autre chose… Ce jour là j’ai décidé que JAMAIS je n’irai chez
une autre gynéco femme!
Posté par ennapapillon, vendredi 30 août 2013
C’est quand tu as des problèmes que tu te rend compte de l’écoute -ou non- de ton médecin. En tous cas, je trouve que la gynécologie n’est pas très humaine en France. Au niveau « technique » rien à redire par contre…
Posté par saxaoul, vendredi 30 août 2013
J’ai adoré aussi… mais ça tu le savais déjà
Posté par MrsB-loves-books, vendredi 30 août 2013
Celle qui m’a fait « sauter le pas » pour lire ce gros livre c’est toi quand
tu m’en as parlé de vive voix!
Posté par ennapapillon, vendredi 30 août 2013
Un chirurgien humain c’est rare, j’en ai connu un qui te téléphone au réveil et qui passe juste avant que tu sortes chercher son chèque . mais il y en a des formidables au niveau relation un livre sur ce sujet m’ intéresse il y a juste le côté pavé qui m’inquiète.mais je note le titre
Posté par evalire, vendredi 30 août 2013
Moi aussi ça m’inquiétait mais je l’ai dévoré! Je pense que le côté humain
te plaira car le personnage de Franz Kafka combat le genre de chirurgien
dont tu parles.
Posté par ennapapillon, vendredi 30 août 2013
Il me tente celui-là, mais comme c’est un pavé je pense qu’il sera pour l’été prochain..
Posté par Eh! Lias, samedi 31 août 2013
L’été est parfait pour ce genre de pavé, mais tu verras, il se lit bien!
Posté par ennapapillon, samedi 31 août 2013
ça tombe bien, j’ai plusieurs Martin Winckler dans ma PAL. C’est un médecin qui a l’air drôlement humain et qui se bat notamment contre les idées reçues en gynécologie notamment. Son blog est une mine d’infos!
Posté par Nag, dimanche 01 septembre 2013
oui, il y a beaucoup de changements à faire dans les esprits des gens,
médecins et patients! Je l’ai aussi entendu à la radio, il parle bien et
simplement des choses importantes!
Posté par ennapapillon, dimanche 01 septembre 2013
Oui il y a un vrai respect des patients chez lui je trouve et une volonté de sensibiliser les soignants à de meilleures relations avec les patients en souffrance ou simplement déboussolés…
Posté par Nag, dimanche 01 septembre 2013
Il explique bien dans « le choeur des femmes » que les « grands pontes » ne
font que reproduire ce qu’ils ont eux même appris..il y a encore du travail
pour faire avancer les choses, mais il y a de l’espoir que les jeunes
médecins soient un peu différents!
Posté par ennapapillon, dimanche 01 septembre 2013
J’ai beau lire de bons avis (mais il y en a aussi de moins enthousiastes), je me sens encore réticente, mais comme je le suis vis à vis de tout ce qui touche à la médecine, en fait …
Posté par Brize, lundi 02 septembre 2013
C’est marrant parce que j’aurai tendance à me sentir réticente vis à vis de
l’aspect médical mais je me rends compte que j’ai eu un coup de coeur pour
ce roman et aussi un coup de coeur pour « La porte des larmes » qui est
également un roman « médical » …comme quoi
Posté par ennapapillon, lundi 02 septembre 2013
ce livre a aussi été pour moi un vrai coup de coeur, la maladie de Sachs est également une réussite
Posté par Lecture et cie, lundi 02 septembre 2013
Il faut vraiment que je me lance dans « la maladie de Sachs » aussi
(peut-être pour mon pavé de l’été prochain
Posté par ennapapillon, lundi 02 septembre 2013
Je l’ai noté il y a peu, je crois que j’ai bien fait Le sujet est intéressant en tout cas !
Posté par Bianca, mardi 03 septembre 2013
Oui, c’est vraiment un livre très riche! A lire
Posté par ennapapillon, mardi 03 septembre 2013
chouette que tu aies eu un coup de coeur
Posté par orchidee, mardi 03 septembre 2013
maintenant il faut que je lise « La maladie de Sachs » car je me souviens que
tu avais aimé
Posté par ennapapillon, mardi 03 septembre 2013
Ce bouquin m’avait bouleversée. Comme tu le dis, il faudrait l’offrir et le faire lire à tous les futurs médecins, à tous ces praticiens qui nous considèrent comme des numéros et qui oublient l’être qui existe derrière. Un livre qui me « hante » encore…
Posté par Miss Alfie, jeudi 05 septembre 2013
Ah oui, on peut espérer des changements! Ma mère qui a accouché de moi il y
a 40 ans, se rappelle du gynéco et de la sage femme qui discutaient de
leurs weekend respectifs au-dessus d’elle comme si elle n’était pas là,
tout ce temps après elle se souvient s’être sentie comme un vulgaire bout
de viande…
Posté par ennapapillon, jeudi 05 septembre 2013
Il faut que je le lise celui-là. Yueyin (encore elle) me l’a encore mis dans les mains. Le thème traité me tente beaucoup en plus. Je vais juste attendre d’avoir le temps de lire un pavé… après le mois québécois!
Posté par Karine:), samedi 07 septembre 2013
Oh oui, lis le, tu verras, c’est livre utile qui fait vraiment réfléchir à la place des femmes et des patients en général dans la médecine! (tu as de bons fournisseurs
Posté par ennapapillon, dimanche 08 septembre 2013