« Tout ce que je suis » de Anna Funder

Je n’ai pas réussi à rentrer dans ce roman. J’ai laborieusement essayé de m’attacher aux personnages, à leurs histoires, à l’Histoire même, mais en vain

Ce qui m’a le plus gênée, c’est la confusion entraînée par les allers-retours temporels et géographiques entre aujourd’hui en Australie, 1939 aux Etats-Unis et pendant l’entre-deux guerres en Allemagne. J’avais beau me concentrer, j’étais perdue à chaque nouveau chapitre, entre les personnages et les périodes.

Je pense que la confusion est en grande partie due au fait que je n’ai pas « entendu » de voix différentes pour chaque personnage. Ils n’avaient pas, pour moi, une identité assez marquée, ils manquaient tous d’une certaine épaisseur.

J’ai trouvé la partie historique sur les pacifistes de la première guerre mondiale, l’entre-deux guerres et la montée d’Hitler intéressante mais noyée dans des histoires personnelles, dans le désir un peu artificiel de l’auteur de créer une saga entre passé et présent. Sans compter que ça finit par ressembler à une autobiographie croisée de plusieurs personnages, réels ou fictifs.

Encore une fois, pour moi, je regrette que la forme ait primé sur le fond et les personnages aient été négligés.

Je me suis ennuyée et c’est donc une rencontre ratée pour moi.

 

Lu dans le cadre du  2014

D’ailleurs vous pouvez aller fouiner sur les blogs des copines jurées de ELLE : 

Ankya,  AwaBiancaBlandine

Eva, FleurGaléa, Kirili

MarieMeelly, Micmélo

MiorMusme, Tynn

ValérieVirginie

Lu dans le cadre du  2014

D’ailleurs vous pouvez aller fouiner sur les blogs des copines jurées de ELLE : 

Ankya,  AwaBiancaBlandine

Eva, FleurGaléa, Kirili

MarieMeelly, Micmélo

MiorMusme, Tynn

ValérieVirginie

 

 

« Fille de la campagne » de Edna O’Brien

Je dois commencer par dire que je n’ai pas pu finir cette autobiographie. Je n’ai vraiment pas réussi à m’intéresser à la vie d’Edna O’Brien.

Elle commence par parler de son enfance en Irlande mais j’ai trouvé que c’était une succession d’anecdotes sans lien les unes avec les autres et à vrai dire sans grand intérêt. Il n’y a aucune date, on ne sait jamais quel âge elle a ou à quelle époque on est et cela m’a beaucoup gênée pour visualiser cette femme qu’on est sensé découvrir dans ce texte.

On passe d’un sujet à l’autre sans savoir pourquoi car il n’y a jamais d’explications ou de justifications du choix des faits racontés. Elle ne développe pas d’émotions liées à ces événements. J’ai trouvé toutes ces tranches de passé très froides et finalement assez impersonnelles.

Je ne connais pas le style de Edna O’Brien dans ses romans alors je ne sais pas si c’est son style ou celui de la traduction que j’ai trouvé assez lourd.

D’autant que j’ai été surprise par des expressions ou des traductions qui m’ont paru maladroites. Par exemple, le fait de parler de « Bohémienne » ou  de « Roms » m’a semblé totalement anachronique car je pense qu’il s’agit des « travellers » ou « tinkers » qui sont des nomades irlandais mais qui n’ont rien à voir avec les Roms… Le choix du mot « bistrotiers » est aussi un peu bancal et veut sans doute tenter de parler des propriétaires de pubs (mais on est en Irlande… pas à Paris, il n’y a pas de « bistrots »…) et lire « le gâteau éponge » m’a un peu hérissée aussi, car il s’agit du « sponge cake » que l’on appelle plutôt de la « génoise » en français… Ce ne sont que des détails, certes, mais si j’ai commencé à relever ce genre de détails, je crois que c’est parce que je m’ennuyais profondément

 

Lu dans le cadre du  2014

D’ailleurs vous pouvez aller fouiner sur les blogs des copines jurées de ELLE : 

Ankya,  AwaBiancaBlandine

Eva, FleurGaléa, Kirili

MarieMeelly, Micmélo

MiorMusme, Tynn

ValérieVirginie

 

Valérie a aimé! Et l’avis de Galéa en cliquant sur son nom!