« Tout ce que je suis » de Anna Funder

Je n’ai pas réussi à rentrer dans ce roman. J’ai laborieusement essayé de m’attacher aux personnages, à leurs histoires, à l’Histoire même, mais en vain

Ce qui m’a le plus gênée, c’est la confusion entraînée par les allers-retours temporels et géographiques entre aujourd’hui en Australie, 1939 aux Etats-Unis et pendant l’entre-deux guerres en Allemagne. J’avais beau me concentrer, j’étais perdue à chaque nouveau chapitre, entre les personnages et les périodes.

Je pense que la confusion est en grande partie due au fait que je n’ai pas « entendu » de voix différentes pour chaque personnage. Ils n’avaient pas, pour moi, une identité assez marquée, ils manquaient tous d’une certaine épaisseur.

J’ai trouvé la partie historique sur les pacifistes de la première guerre mondiale, l’entre-deux guerres et la montée d’Hitler intéressante mais noyée dans des histoires personnelles, dans le désir un peu artificiel de l’auteur de créer une saga entre passé et présent. Sans compter que ça finit par ressembler à une autobiographie croisée de plusieurs personnages, réels ou fictifs.

Encore une fois, pour moi, je regrette que la forme ait primé sur le fond et les personnages aient été négligés.

Je me suis ennuyée et c’est donc une rencontre ratée pour moi.

 

Lu dans le cadre du  2014

D’ailleurs vous pouvez aller fouiner sur les blogs des copines jurées de ELLE : 

Ankya,  AwaBiancaBlandine

Eva, FleurGaléa, Kirili

MarieMeelly, Micmélo

MiorMusme, Tynn

ValérieVirginie

Lu dans le cadre du  2014

D’ailleurs vous pouvez aller fouiner sur les blogs des copines jurées de ELLE : 

Ankya,  AwaBiancaBlandine

Eva, FleurGaléa, Kirili

MarieMeelly, Micmélo

MiorMusme, Tynn

ValérieVirginie

 

 

12 commentaires sur « « Tout ce que je suis » de Anna Funder »

  1. Le thème était pourtant intéressant, dommage. Je me demande si les avis ne sont pas plus tranchés quand on est jury d’un prix. Le fait le lire avec un délai et d’avoir des pages et des pages à ingurgiter fait que si l’ennui s’installe, c’est foutu.

    J'aime

  2. Effectivement, ça peut jouer, et le fait de lire des livre s non choisis en
    septembre, grosse période pour moi, mais globalement, j’ai trouvé
    l’histoire un peu bancale je crois que l’auteur voulait en faire un peu
    trop Mais si tu veux le lire je te le mets de côté!

    J'aime

  3. J’avais hésité en librairie. J’aimais bien la couverture et ses couleurs sépias. Mais comme je deviens de plus en plus pénible sur le thème deuxième guerre mondiale (souvent vu et revu, bien que toujours indispensable hein), j’ai préféré attendre les billets de la blogo. J’ai bien fait apparemment.

    J'aime

  4. Je suis tout à fait d’accord avec toi, j’ai lu ce roman en juin grâce à la masse critique de Babelio et j’ai du me forcer à le finir. J’étais totalement perdue entre les deux narrateurs, cette narration a deux voix est totalement ratée à mon goût !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :