« Déclaration d’anniversaire » de Eléonore Cannone

Un roman chorale où chaque personnage prend la parole à son tour pour apporter son point de vue et faire avancer le propos… même le chat!

Aurélien est un lycéen qui n’a pas une vie ordinaire : il a deux mères. Quelque chose ne va pas pour lui en ce moment, il veut annoncer quelque choses à ses mères et il veut le faire en présence de son oncle le soir de son anniversaire.

Ce roman est vraiment bien pensé : on attend cette révélation mais c’est surtout l’occasion de découvrir cette famille atypique avec des mères homosexuelles. C’est aussi l’occasion d’analyser toutes sortes de relations humaines et surtout de parler de tous les préjugés que l’on peut rencontrer dans la vie car les plus tolérants ne sont pas forcément ceux que l’on pourrait imaginer.

Une belle leçon de vie et d’ouverture d’esprit!

                 

Lu dans le cadre du prix des  2013-2014, sélection 3ème – seconde.

« Sharp objects » (« Sur ma peau ») de Gillian Flynn

Camille est une jeune femme, journaliste à Chicago, qui est envoyée par son chef dans la ville de son enfance pour enquêter sur la disparition d’une petite fille un an après l’assassinat d’une autre petite fille. Peu de temps après son arrivée, la deuxième petite file est retrouvée étranglée et mutilée -comme la première victime, on lui a arraché toutes les dents.

Camille se replonge dans une petite ville -étouffante de ragots, de secrets et de non-dits- pour en savoir plus sur ces crimes. Elle fréquente (de très près) le policier en charge de l’enquête envoyé d’une autre ville pour essayer de résoudre l’affaire. Elle suit des pistes pour son article et pour essayer de comprendre et trouver la vérité.

Mais ce qui peut paraître une enquête assez ordinaire sur un fait divers, certes macabre mais relativement classique est en réalité un cauchemar pour Camille car cette ville et sa vie de famille ont été une source de grandes névroses. Mal aimée par sa mère qui lui a toujours préféré sa soeur morte très jeune, ignorée par son beau-père, elle a commencé très jeune à s’automutiler et exprimer sa souffrance, son besoin d’être reconnue et aimé en se détruisant. Elle est encore fragile quand elle revient dans l’environement toxique de sa mère et elle apprend à connaître sa jeune demie-soeur qui semble être une petite princesse cruelle dans cette petite ville.

Une fois que je suis rentrée dans ce roman -un tout petit peu long à démarrer- je n’ai pas pu le lâcher et je l’ai presque dévoré d’une traite. Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu cette envie irrépressible de reprendre un livre : ça fait du bien!

Je me suis un peu doutée de l’issue de l’affaire mais il y a des rebondissements et cela n’était pas gênant car ce qui est vraiment réussi dans ce premier roman de Gillian Flynn, c’est l’ambiance très lourde et noire, très psychologique des relations de Camille avec sa famille. J’avais vraiment de la peine pour Camille, je la plaignais.

A lire! Décidément, j’ai aimé les trois romans de Gillian Flynn que j’ai lus et  j’attends le suivant! En atendant : Les lieux sombres et Les apparences

Roman de la catégorie « partie du corps »  pour ma ligne roman du  

                     : – 2

Wake up America 1940-1960 : John Lewis, Andrew Aydin et Nate Powell

La lutte pour les droits civiques aux États Unis, les mouvements non violents pour l’égalité des Blancs et des Noirs, la ségrégation sont des éléments d’une période historique des États-Unis que je connais assez bien pour l’avoir étudiée à l’université mais aussi avec mes élèves de 3ème en cours d’anglais et cette BD qui aborde ces sujets m’a beaucoup plu et beaucoup émue.

C’est l’histoire du député John Lewis qui faisait partie des « Big Six » dont faisait aussi partie Martin Luther King. Il raconte ici son enfance, sa prise de conscience qu’il voulait et pouvait changer les choses dans la façon dont les Noirs étaient traités dans le Sud des États-Unis. Il raconte son implication dans les mouvements étudiants non-violents, avec les sit-in pour changer la société de cette époque.

C’est une bande dessinée très forte avec des dessins aux traits noirs et épais qui servent vraiment le propos.

Un beau portrait d’homme, une inspiration pour la jeunesse et un tableau très instructif et émouvant d’époque pas si lointaine que cela!

Mon avis sur le tome 2
Mon avis sur le tome 3

Merci à  et  

 avec Mo : Allons voir son avis!

Lecture « Lieu » pour ma ligne BD du Challenge Petit Bac 2014

Martin Luther King Day

Shame on me, j’ai failli oublier le Martin Luther King Day, qui est aujourd’hui car il tombe le troisième lundi du mois de janvier. Heureusement que ma Twin, Mrs B en a parlé chez elle, je m’en serai voulu de ne pas parler de cet homme que j’admire énormément!

Tout le monde le connait, cet homme qui avec d’autres s’est battu de manière non-violente pour les droits civiques des Noirs, contre la ségrégation  aux États-Unis mais qui s’est aussi battu contre la guerre du Vietnam et contre la pauvreté aux États-Unis.

Cet homme a été une inspiration pour énormément de monde et il est important que ses idées circulent encore largement.

Voici quelques livres jeunesse sur cette période qui peuvent intéresser adultes et jeunes : 

« Je suis un homme -Martin Luther King » de Eric Simard 

 

Son discours « I have a dream » m’émeut toujours. Avec Mrs B nous l’avons étudié avec nos élèves de 3ème plusieurs années de suite et nous leur faisions apprendre par coeur un extrait qui est pour moi très important : 

« I have a dream that one day on the red hills of Georgia, the sons of former slaves and the sons of former slave owners will be able to sit down together at the table of brotherhood.

I have a dream that one day even the state of Mississippi, a state sweltering with the heat of injustice, sweltering with the heat of oppression, will be transformed into an oasis of freedom and justice.

I have a dream that my four little children will one day live in a nation where they will not be judged by the color of their skin but by the content of their character.

I have a dream today ! »

Martin Luther King I have a dream (sous-titres… par Texwolf

« Ainsi résonne l’écho infini des montagnes » de Khaled Hosseini

Je vais commencer par vous dire de ne pas lire la 4ème de couverture car je trouve qu’elle fausse un peu l’idée du roman… Elle axe un peu trop sur la relation entre deux personnages du tout début alors que cela va bien au-delà. Par contre, je suis tout d’accord quand il est écrit : « Des années cinquante à nos jours, d’une petite cahute dans la campagne afghane aux demeures cossues de Kaboul, en passant par le Paris bohème des seventies et le San Francisco clinquant des années quatre-vingt, Hosseini le conteur nous emmène dans un voyage bouleversant, une flamboyante épopée à travers les grands drames de l’Histoire. » 

Cette histoire est celle qui commence dans un village afghan, quand un père vend sa petite fille de  3 ans à une famille aisée de Kaboul. On suit alors toutes une galerie de personnages au fil des lieux et des époques qui ont tous plus ou moins un lien avec cette petite fille et tous ces points de vue différents donnent ainsi une vision globale d’une histoire familiale mais aussi sur l’évolution du monde.

J’ai beaucoup aimé ce roman, j’ai aimé passer d’un univers à l’autre, d’un personnage à l’autre (à part peut-être la partie sur l’enfance du médecin grec, qui n’est pas inintéressante mais qui à mon avis perd le fil conducteur jusqu’alors présent dans le roman et m’a un peu lassée). 

C’est plus qu’une saga familiale, c’est un voyage humain que j’ai trouvé touchant. J’ai trouvé que par rapport à ses deux précédents romans, Khaled Hosseini devenait un auteur plus universel moins purement afghan, tout en gardant une grande tendresse pour son pays.

Merci aux Éditions 

PAL prioritaire -1                       -1 

  Lecture « Lieu » pour ma ligne générale du 

 

8 photos pour 8 moments de vie

 

Depuis la première année du blog, je vous donne rendez-vous tous les 8 du mois… D’abord c’était avec les « Curiosités bloguesques », puis « Une année en couleur«  « Des titres et des textes » « Ce mois-ci, j’ai aimé, je n’ai pas aimé » et enfin « Les 5 sens » 

Voici le rendez-vous de cette 5ème année!

Pour ce nouveau rendez-vous, « 8 photos pour 8 moments de vie »,  j’ai envie de garder une trace du temps qui passe en photographiant (ou en illustrant autrement) mon quotidien, qu’il soit ordinaire ou extraordinaire! (Librement adapté d’une idée repérée chez Cstef il y a déjà bien longtemps)

Chaque mois, je vais donc essayer de prendre 8 photos  qui racontent un peu ma vie en image en suivant des thèmes :

« Au boulot! » (quelque chose en rapport avec mon travail)

« A table! » (quelque chose en rapport avec la nourriture… Et il y aura peut-être même des recettes aussi 😉

« Chut, je lis! » (quelque chose en rapport avec la lecture)

« Famille je vous…aime! » (Quelque chose en rapport avec ma famille)

« Je blogue, tu blogues, il ou elle blogue! » (Quelque chose en rapport avec mon blog ou d’autres blogs)

« Je cours, je vole » (Quelque chose en rapport avec le sport)

« En voiture Simone! » (Quelque chose à voir avec l’extérieur, que ce soit en voiture ou pas d’ailleurs)

« Image animée » (Quelque chose à voir avec des images qui bougent, vidéos de musique, films…)

 

« Au boulot! »  

   

Rien de très marquant au travail ce mois-ci mais voici un petit échantillon de mes nombreux sacs que je trimballe toujours avec moi 😉 J’adore les sacs!! 

L’autre chose moins sympa (et je n’ai pas de photo) c’est le cambriolage qui a eu lieu dans mon collège : des ordinateurs et vidéo-projecteurs… Ce n’est pas gai!

 

 

« A table! »  

 

Curry de poisson (la recette en cliquant sur la photo) 

 

 

« Chut, je lis! » 

 Ma boite aux lettres a été bien remplie  : entre le prix Audiolib et les livres gagnés au concourt Lire dans le Noir, les livres du prix de ELLE, et trois « Service Presse » non sollicités :  j’ai de quoi lire! (même si je tiens à dire que je ne me sens aucune obligation à lire de livres qu’on m’envoie sans m’en parler avant!)

 

 

« Famille je vous…aime! »  

Quelques soucis à l’école qu’on essaie de régler avec des ronds verts, oranges et rouges mais on évacue les bad vibes et on va se défouler à la plage, ça fait du bien d’être en famille  dans le vent.

 

 

« Je blogue, tu blogues, il ou elle blogue! » 

 

Grâce au Prix des Lectrices de ELLE, j’ai virtuellement rencontré des copines lectrices avec qui je m’entends bien (même si on n’est pas toujours d’accord sur les livres 😉 et en attendant de les rencontrer « pour de vrai », j’ai eu beaucoup de plaisir à écouter leur émission littéraire. Elles sont 4, dans la cuisine de l’une d’elles et elles parlent de livres à bâtons rompus… La différence avec les émissions littéraires traditionnelles? Et ben déjà, elles ont lu les livres dont elles parlent, ce qui n’est pas négligeable! Elles échangent de façon spontanée, naturelle et amicale, même quand elles ne sont pas d’accord sur leurs lectures et puis elles en parlent vraiment bien! Les petits problèmes techniques seront vite maîtrisés mais je suis sûre que leur enthousiasme va vous plaire! J’aimerai vraiment être dans cette cuisine avec elles! Bravo les filles! Rendez-vous au mois de mars pour la deuxième! (Cliquez sur l’image, j’ai mis un lien!)

 

 

Je vous ai déjà parlé de Lou et de son papa qui récolte des kilomètres pour sa petite fille… Nous sommes arrivés sur la lune et nous allons revenir sur terre à force de kilomètres solidaires et de rêves plein la tête! Alors, si vous cumulez les kilomètres pour votre plaisir et que vous avez un compte Facebook,  à partir du 10 février, il vous suffit de faire une demande pour rejoindre le groupe Facebook « JE COURS POUR LOU »(Cliquez sur l’image, j’ai mis un lien!)  Il n’y a rien à gagner et rien à perdre, c’est purement altruiste, on fait rêver une petite fille et ça donne des ailes

 

« Je cours, je vole » 

 

Je m’étais inscrite au marathon de Caen et quand j’ai écrit un message pour savoir si le temps limite de 5 h était très stricte étant donné que je n’avais comme référence que mon marathon de Paris de 5h32 j’ai reçu cette réponse : « Nous appliquons exactement les mêmes temps que d’autres Marathon réputés en France. Nous serons sûrement souples jusqu’à 10min de plus que les temps indiqués. Nous ne vous laisserons par contre pas déborder d’avantage. Si vous ne pensez pas pouvoir réaliser le Marathon de la Liberté en moins de 5h10, nous vous proposons soit de vous passer sur le Semi-marathon Pegasus, soit de vous rembourser et d’annuler votre inscription. » 

Je ne vous cache pas que j’ai été très étonné de leur réponse surtout pour une organisation qui se targue d’être « Festival de courses pour tous »… 

Voici donc ma réponse… Je considère ceci comme une lettre ouverte…

« Je dois vous dire que votre réponse m’a pour le moins surprise et même choquée… Je participe aux divers événements des courses de la liberté depuis 1998. J’ai déjà couru 14km, 8 km (la première Rochambelle, avant qu’elle ne soit course solidaire), 17 km (plusieurs fois), 10 km, 21 km (plusieurs fois) et La Rochambelle solidaire en courant et en marchant… La seule course qu’il me restait à faire était le marathon. 

Je suis choquée car je pensais que les courses de la liberté étaient des courses populaires et sympathiques et je m’aperçois qu’en réalité vous voulez faire de votre marathon un marathon élitiste… 5h… 5h10 parce que vous êtes souples,  « exactement les mêmes temps que d’autres Marathon réputés en France »… 

Vous êtes peut-être plus réputés que Lyon, Le Mont Saint Michel, le All Run, La Rochelle, Marseille et Nantes qui sont limités à 5h30 et aussi que Nice-Canne et surtout PARIS (!!!) qui sont limités à 6h… Je n’ai pas cherché plus de marathons, cela m’a paru assez édifiant! De plus en regardant les résultats du marathon de Caen de 2012, je compte 11 personnes qui sont arrivées après 5h10… dont les 2 derniers à 5h32 (comme moi à Paris…)

Alors sur cette déception, puisque que je ne suis pas assez bien pour votre marathon, je vais accepter votre proposition de me rembourser et d’annuler ma participation. Je ne souhaite pas pour l’instant m’inscrire à une autre course de la liberté, je suis déjà inscrite pour marcher La Rochambelle, je vais de ce pas chercher un autre marathon plus ouvert sur les coureurs amateurs.

Je vous signale juste que tous les amis à qui je viens de parler de votre courrier sur les réseaux sociaux sont aussi choqués et déçus que moi… J’avais coutume de dire que les courses de la liberté étaient « ma course »… ce n’est plus le cas… »

J’ai fini par avoir une réponse sur mon répondeur de portable après avoir envoyé deux mails de relance…dans lequel le gars me dit que ce n’est pas du tout parce qu’ils sont élitistes mais parce que les communes que le marathon traverse ne veulent pas que ça dure trop longtemps et que les bénévoles qui sont sur le parcours depuis 7 heures du matin soient bloqués… sauf qu’entre 5h et 5h30 de course, je n’aurai pas bloqué TOUS les villages (j’aurai presque rejoint le Mémorial… j’aurai même pu courir sur le trottoir comme une grande, je n’aurai même pas eu besoin de quelqu’un pour me faire traverser la route…et il ajoute que je suis injuste de dire que je ne suis pas assez bien pour eux car sinon, il ne prendrait pas la peine de me téléphoner (hum hum..de me laisser un message sur mon répondeur…ce qui n’est pas tout à fait la même chose que de discuter…il me propose de le rappeler…mais personnellement, je n’ai pas envie de pousser la discussion plus loin…) Ils vont me rembourser…

Et comme je ne suis pas du genre à me laisser décourager, je me suis inscrite au marathon du Mont Saint Michel et j’ai de nouvelles chaussures pour préparer cet évènement! Je suis motivée!

 

 

  

« En voiture Simone! » 

 Le bonheur avec ma voiture et mon nouvel ipod c’est que je peux écouter mes livres audio avec beaucoup de facilité : l’appareil se recharge pendant que je l’écoute, quand je sors de la voiture je mets mes écouteurs (qui sont TOUJOURS dans ma poche de manteau) et le livre repart là où j’en étais dans la voiture! Grâce à mes livres audio, mes trajets quotidiens de deux fois 30 mn me paraissent presque trop courts!

 

 

« Image animée » 

 

 J’a découvert cette chanson et ce clip sur la Radio des Blogueurs de Leiloona et je dois dire que j’adore! La musique me rend « Happy » et me donne le sourire et me donne envie de danser et le clip me donne envie de danser dans la rue!! Bonne humeur garantie! Et à force de danser dessus avec Bastien il l’a reconnait aussi et adore 😉

Et pour info ce clip a été tourné sur 24 heures de suite avec plein de danseurs, pro ou amateur, de tous âges et formes!

 

 

 

Si vous voulez jouer chez vous, il suffit de faire un lien vers mon blog avec mon logo et me prévenir pour que j’ajoute votre lien à mon billet! Vous pouvez garder ou changer les catégories pour qu’elles correspondent à votre vie quotidienne, vous pouvez jouer une fois de temps en temps ou tous les mois : venez partager un petit bout de votre vie avec nous!

 

Secrète Louise s’est dévoilée en octobre 

Marion s’est dévoilée en novembre et en janvier et en février elle dévoile « son » Québec

Théo (le fils de Marion) s’est dévoilé en novembre 

Wakanda s’est dévoilée en décembre et en janvier

Que faisions nous le 2/02 à 2h02 (de l’après-midi)?

 

Le 2/02, nous avons été 22 (à prendre des photos-au même moment ou presque- de ce que nous étions en train de faire  (sur une idée de Cstef du blog « Une Photo, une bidouille »!!) Après avoir été 12 le 12/12 et 11 le 1/1… j’avais plaisanté en disant qu’on pourrait être 22 le 2/2 mais je n’y croyais pas vraiment et pourtant : Record battu!!!! 

J’ai transmis ces photos à  Steff  qui en a fait cette mosaïque! Merci à elle et merci à tous les participants!

 

 

Personnellement, j’étais en train de suivre une recette ultra secrète de pâte à crêpes en écoutant mon livre audio.

Steff était en weekend en Bretagne chez son frère qui se décidait enfin à ranger le sapin de Noël.

Tonton Seb était chez lui en Bretagne et il prenait sa soeur en photo (qui le prenait en photo… Devinez qui est sa soeur? 🙂

L’irrégulière était en train de boire un thé en préparant un prochain voyage à Prague.

Aproposdelivres  était en train de regarder la télé.

Eva était sur l’ordinateur en train de finir un billet sur sa LAL.

Tiphanie était au téléphone avec son cher et tendre, dans son lit, car elle avait besoin de se reposer après une nuit digne d’émeutes de banlieues!

Sandrion était en train de s’entraîner  à chanter sa partie d’alto pour la prochaine répétition de la chorale.

Nath regardait par la fenêtre de la cuisine en finissant de débarrasser le déjeuner dominical.

Sandrine  faisait une sieste/lecture qui s’est transformée en vraie sieste.

Saxaoul refermait son livre pour aller voir un spectacle pour enfants avec sa fille.

Aifelle était sur la plage de Trouville, en train de regarder la mer et des surfeurs (marée haute, force 113).

Dame Ribambelle était  fond de son lit car elle était encore malade, elle venait de reposer sa lecture pour prendre le magnificat et se mettre à apprendre l’air du chant du psaume qu’elle devait chanter le soir à la messe

Marion terminait la rédaction de son billet sur le handicap et elle regardait son bracelet tricolore qu’elle porte en soutien à l’équipe de France handisport à Sotchi.

Fati était en train de préparer sa pâte à crêpe.

Sophie/Vicim était en train de boire un thé vert à la Menthe Mariage Frères après une crêpes party avec son mari et ses filles

Vive les Bêtises écoutait la radio avec sa fille qui n’était pas d’accord sur son choix de musique.

Secrète Louise était sur le point de se coucher mais tout doucement car elle avait très mal au dos.

Liliba était en train de lire la notice de sa nouvelle machine à café.

Wakanda  marchait vers un rendez vous et assez vite car elle était en retard.

Rachel était sur le point de manger.

Lolita était en train d’attendre que Word s’affiche sur l’ordinateur pour pouvoir faire un tableau des étalements des dépenses pour son mariage. Et je finis avec Lolita pour vous raconter (avec son accord) son histoire liée au jeu des photos… Le 7/7 à 19h07, elle était sur le point d’envoyer un mail à un jeune homme sur Meetic, le 9/9 à 21h09, elle nous présentait son amoureux et aujourd’hui elle prépare son mariage! Quand j’ai connu Lolita en 2009, par un swap, elle était élève infirmière et vivait chez sa mère et par les photos du rendez-vous je la vois même dans son travail d’infirmière dans une maison de retraite et  je suis toute émue de voir sa vie évoluer au rythme de nos rendez-vous bloguesques!

 

Merci à toutes les participants! (Oui, cette fois-ci nous avons UN homme!!) Merci aux fidèles et merci aux nouvelles personnes qui ont joué! 

Le prochain rendez-vous sera difficile pour certains d’entre nous car ce sera : le (lundi) 3/03 à 3h03 (15h03!)  (mais pour d’autres comme moi, ça sera facile car nous serons en vacances)

Je ferai un rappel 15 jours avant et la veille 😉 Par contre, petite particularité, comme je serai en vacances au Maroc, loin de tout ordinateur, je ne pourrai  pas vous répondre (ni vous relancer 😉 et la mosaique sera en ligne beaucoup plus tard que d’habitude, sans doute le 15 ou le 16 mars (je mettrai d’ailleurs le blog en pause du 5 au 14 mars)

J’espère que nous serons nombreux à jouer!

Souvenirs, souvenirs :Voici ce qu’on faisait  le 3/03 à 3h03 (de l’après-midi)  et  le 4/04 à 4h04 (de l’après-midi) et le 5/05 à 5h05 (de l’après-midi) et le 6/06 à 6h06 (du soir) et le 7/7 à 7h07 (du soir) et le 9/9 à 9h09 (du soir) et le 10/10 à 10h10 (du matin) et le 11 / 11 à 11h11 et  le 12/12 à 12h12 et le 1/01 à 1h1 ou 13h01

Qu’est ce que je faisais le 2/02 à 2h02 ?

Le 2/02 à 14h02, je faisais de la pâte à crêpes (un miracle car j’ai réalisé ce matin en faisant un tour sur internet que c’était la chandeleur!) en suivant la recette ultra secrète de la mère de ma twin Mrs B, ma presque mère (« « Les crêpes à la Joëlle »)  (Pas la peine de zoomer, j’ai fait attention à ce qu’on ne puisse pas voir la recette exacte (et il n’est pas dit qu’elle ne m’oblige pas à avaler le papier pour que personne ne la lise 😉 Je ne suis pas douée en crêpe alors je ne sais pas ce que ça va donner, mais comme j’adore ça, je sens que je vais être très indulgente avec moi-même 😉 et j’écoutais mon livre audio en même temps : « Docteur Sleep » de Stephen King.

 

Si vous avez joué, envoyez moi votre photo dès que possible : ennalit@gmail.com

On se donne au plus tard le 5 au soir pour qu’on puisse mettre la mosaïque en ligne le 7?

A bientôt!

« Le quai de Ouistreham » de Florence Aubenas » (Lu par Fabienne Loriaux)

Ce documentaire est passionnant et effrayant. Florence Aubenas a mené une enquête en immersion dans le monde des travailleurs précaires non qualifiés qui sont obligés de partir à la chasse « aux heures » pour survivre.

Elle est allée à Caen et s’est inventé un passé et écumés les centres Pôle Emploi, les salons de l’emploi, les agence d’interime. Elle a travaillé dans des entreprises de ménage dans des conditions difficiles, particulièrement sur le ferry à Ouistreham.

C’est un documentaire fascinant sur le monde du travail -des gens qui font tout pour s’en sortir mais qui ne sont pas aidés, des gens qui font parfois plus d’heures de route que d’heures rémunérés une fois sur place, des gens qui acceptent des emplois inacceptables de peur de ne pas être repris ailleurs une prochaine fois, des gens qui sont payés un certains nombre d’heures mais qui doivent finir le travail même si cela prend des heures en plus (qui ne seront pas payées), des gens qui VEULENT travailler…

Les syndicats et les mouvements sociaux ainsi que la crise sont mentionnés, vu de l’intérieur.

Le fait que Florence Aubenas ait choisi d’enquêter à Caen a été pour moi particulièrement parlant car c’est la ville d’où je viens alors je « voyais » les lieux dont elle parlait, je connais l’histoire économique de la région, c’était donc pour moi encore plus réaliste.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce livre, c’est qu’il est écrit avec une plume très littéraire et beaucoup d’humanité. Florence Aubenas devient un personnage de roman mais les gens qui l’entourent sont évoqué avec beaucoup de pudeur et de justesse. 

La lectrice, Fabienne Loriaux, pourrait être Florence Aubenas elle-même, tant elle sait lire ce texte en lui apportant une voix, une vie.

 Cliquez pour écouter un extrait

 Lecture « Lieu » pour ma ligne LIVRES AUDIO du 

 

« Esprit d’hiver » de Laura Kasischke

Ceci et un roman très particulier. Dans les faits, on pourrait croire qu’il ne se passe pas grand-chose… Holly s’est réveillée trop tard le jour de Noël, son mari est parti chercher ses parents à l’aéroport et elle attend avec plus ou moins d’impatience les amis et la belle-famille qu’ils ont invités pour fêter Noël. Sa fille adolescente, Tatiana, est très distraite et d’humeur inhabituellement maussade mais Holly reste extrêmement patiente avec sa fille. Le blizzard s’installe et empêche quiconque de venir les rejoindre.

Mais au-delà de cette situation assez ordinaire, on sent dès le début une tension, quelque chose qui pèse sur cette journée, quelque chose d’inhabituel. C’est un huis-clos de plus en plus tendu.

Holly évoque son désir d’écrire, la sensation qu’elle est poursuivie par quelque chose depuis qu’ils sont revenus de Russie où ils ont adopté Tatiana 14 ans plus tôt. Tout au long du roman, Holly évoque le passé : le sien, hanté par une maladie génétique qui a décimé les femmes de sa famille et à laquelle elle a échappé et celui de la famille qu’elle forme avec son mari et sa fille en parlant de l’adoption, de l’orphelinat, des jeunes années de sa fille, des relations avec leur entourage.

J’ai beaucoup aimé ce roman. J’ai aimé son atmosphère lourde. Je l’ai presque lu en apnée en me demandant où l’auteur voulait nous amener (j’ai échafaudé mes propres idées).

Comme souvent avec Laura Kasischke, il y a dans ce roman une critique d’une société en apparence bien lisse et parfaite qui, quand le vernis craque laisse paraitre un aspect très noir de la nature humaine.

Lu dans le cadre du  2014

D’ailleurs vous pouvez aller fouiner sur les blogs des copines jurées de ELLE : 

Ankya,  AwaBiancaBlandine

Eva, FleurGaléa, Kirili

MarjorieMarieMeelly, Micmélo

MiorMusmePascale,

TynnValérieVirginie

Vous pouvez lire l’avis de Fleur en cliquant sur son nom!

Lecture « Moment/temps » pour ma ligne générale du