« Le quai de Ouistreham » de Florence Aubenas » (Lu par Fabienne Loriaux)

Ce documentaire est passionnant et effrayant. Florence Aubenas a mené une enquête en immersion dans le monde des travailleurs précaires non qualifiés qui sont obligés de partir à la chasse « aux heures » pour survivre.

Elle est allée à Caen et s’est inventé un passé et écumés les centres Pôle Emploi, les salons de l’emploi, les agence d’interime. Elle a travaillé dans des entreprises de ménage dans des conditions difficiles, particulièrement sur le ferry à Ouistreham.

C’est un documentaire fascinant sur le monde du travail -des gens qui font tout pour s’en sortir mais qui ne sont pas aidés, des gens qui font parfois plus d’heures de route que d’heures rémunérés une fois sur place, des gens qui acceptent des emplois inacceptables de peur de ne pas être repris ailleurs une prochaine fois, des gens qui sont payés un certains nombre d’heures mais qui doivent finir le travail même si cela prend des heures en plus (qui ne seront pas payées), des gens qui VEULENT travailler…

Les syndicats et les mouvements sociaux ainsi que la crise sont mentionnés, vu de l’intérieur.

Le fait que Florence Aubenas ait choisi d’enquêter à Caen a été pour moi particulièrement parlant car c’est la ville d’où je viens alors je « voyais » les lieux dont elle parlait, je connais l’histoire économique de la région, c’était donc pour moi encore plus réaliste.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce livre, c’est qu’il est écrit avec une plume très littéraire et beaucoup d’humanité. Florence Aubenas devient un personnage de roman mais les gens qui l’entourent sont évoqué avec beaucoup de pudeur et de justesse. 

La lectrice, Fabienne Loriaux, pourrait être Florence Aubenas elle-même, tant elle sait lire ce texte en lui apportant une voix, une vie.

 Cliquez pour écouter un extrait

 Lecture « Lieu » pour ma ligne LIVRES AUDIO du 

 

7 commentaires sur « « Le quai de Ouistreham » de Florence Aubenas » (Lu par Fabienne Loriaux) »

  1. Je l’ai écouté dans le cadre des feuilletons de France Culture (mais je ne sais pas si c’est la même lectrice – je ne crois pas non plus avoir écouté la version longue). J’avais beaucoup aimé également ce témoignage. Par mon métier, je suis sensible à ce genre d’histoires.

    J'aime

  2. cela me donne vraiment envie de le lire…
    ce qui m’avait également fait halluciner, c’est qu’elle a été une otage célèbre, tout le monde connaissait son nom et son visage, mais aucun de ses interlocuteurs ne l’a reconnue lors de cette enquête…!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :