Que faisions nous le 4/04 à 4h04 (de l’après-midi)?

 

Le 4/04, nous avons été 10 (à prendre des photos -au même moment ou presque- de ce que nous étions en train de faire  (sur une idée de Cstef du blog « Une Photo, une bidouille »!!) 

J’ai transmis ces photos à  Steff  qui en a fait cette mosaïque! Merci à elle et merci à tous les participants!

 

Personnellement, j’étais en cours et donc j’ai oublié mais à 17h04 quand je suis sortie de ma classe j’y ai repensé 😉 (Oui…j’ai triché! Mais si une des deux organisatrices ne jouait pas ça aurait été dommage 😉

Steff était à Version Scrap, le salon du scrapbooking, à Paris.

Lolita était au travail en train de mettre un antalgiques dans le pilulier d’une dame qui a un petit souci de santé.

Saxaoul était dans son jardin en train de profiter du soleil et des gazouillis des oiseaux.

Sophie/Vicim était chez elle dans son canapé.

Aproposdelivres venait d’attraper le métro pour aller prendre son train et rentrer chez elle…en route pour le « Café Lecture » à la Bibliothèque !

Sandrion était sur le point de sortir de sa voiture pour aller déposer un courrier urgent à la poste et il pleuvait (la petite poupée russe lui a été offert par une enseignante russe venue dans son lycée et toutes ses clés y sont!)

Nath était dans son jardin et prenait des photos des arbres qui sortent leurs habits de printemps et sous le soleil : c’est juste TOPISSIME

Wakanda  avait fini sa journée de travail et elle préparait ses affaires pour partir.

Michel s’apprêtait à effacer le tableau qu’il venait de blanchir à l’occasion de son dernier cours de Programmation avant les vacances de Pâques… Et c’était son anniversaire presque à la minute près! Joyeux anniversaire en photo Michel!

  

Merci à toutes les participants! (Oui, cette fois-ci nous avons encore UN homme!!) Merci aux fidèles et merci à Michel le petit nouveau! Nous n’avons pas été très nombreux mais ce n’a été qu’une succession d’oublis et d’accidents de parcours, nous feront mieux la prochaine fois 😉

Le prochain rendez-vous sera peut-être encore difficile pour certains d’entre nous car ce sera : le (lundi) 5/05 à 5h05 (17h05!)  (Pour mon cas personnel ça sera plus simple puisque je serai en vacances!)

Je ferai un rappel 15 jours avant et la veille 😉 

J’espère que nous serons nombreux à jouer!

Souvenirs, souvenirs :Voici ce qu’on faisait  le 3/03 à 3h03 (de l’après-midi)  et  le 4/04 à 4h04 (de l’après-midi) et le 5/05 à 5h05 (de l’après-midi) et le 6/06 à 6h06 (du soir) et le 7/7 à 7h07 (du soir) et le 9/9 à 9h09 (du soir) et le 10/10 à 10h10 (du matin) et le 11 / 11 à 11h11 et  le 12/12 à 12h12 et le 1/01 à 1h1 ou 13h01 et le 2/2 à 14h02 et le 3/3 à 15h03

Blast -Tome 4- Pourvu que les Bouddhistes se trompent : Manu Larcenet

J’attendais ce 4 ème et dernier tome de Blast avec impatience mais j’ai décidé qu’avant de le lire, j’allais relire les 3 premiers tomes pour me remettre dans l’ambiance et finir cette série avec une vision d’ensemble.
J’ai donc relu  le tome 1 « Grasse carcasse », le tome 2 « L’apocalypse selon Saint Jacky » et le tome 3 « La tête la première » cliquez pour mes avis) et j’ai eu autant de plaisir que la première fois à retrouver les dessins somptueux de Manu Larcenet et le personnage à la fois torturé, noir, inquiétant mais profond et touchant malgré tout de Polza, ce clochard par choix, luttant contre ses démons à la recherche de l’experience sensorielle qu’il appelle le Blast. Depuis le 1er tome il est en garde à vue pour la mort d’une certaine Carole chez qui il vivait.
Dans ce dernier album, on en apprend plus sur le père de Carole que Polza avait rencontré en hôpital psychiatrique. Loin du « gentil » voyeur qu’il sous-entendait être c’est en réalité un violeur récidiviste. Polza aide Carole à contenir son père qui refuse souvent ses médicaments et devient très difficile à vivre mais il va aussi l’aider à bien plus que cela… Ce qui aura des conséquences dramatiques pour le père comme la fille.
La fin de l’album nous ramène au coeur de l’enquête en donnant la parole aux policiers qui ont passé des mois sur la piste de Polza avant la garde à vue où ce dernier vient de raconter sa version des faits. Après trois tomes et demi à écouter/lire ce que Polza voulait bien nous raconter, on découvre l’envers du décor, une vérité occultée et assez bouleversante. Je m’étais plutôt attachée à Polza, le trouvant presque émouvant avec tout ce qu’il portait sur ses épaules, le comprenant presque…
Bravo à Manu Larcenet d’avoir fini sur une surprise noire qui fait que ce dernier tome a une vraie raison d’être!
Les dessins sont encore une fois sublimes avec des détails sur la nature et les animaux. Il explore la noirceur humaine, le mal-être et la folie des hommes et les dessins servent magnifiquement le propos!
Lecture « Gros mot » pour ma ligne BD du Petit  Bac  2014 (l’exclamation « Blast » en anglais veut plutôt dire « Zut » ou « La barbe! » mais c’est mieux que rien!)