« Canada » de Richard Ford (Lu par Thibault de Montalembert)

 Dell Parsons a 15 ans et au début du roman, il vit à Great Falls dans le Montana en 1960 avec sa soeur jumelle Berner et ses parents. Bev, le père est un ancien pilote de l’Air Force, charmant et sociable et la mère est cultivée et réservée, ne souhaitant pas se mêler aux autres par principe. Jusque là, ils on vécu une vie de déménagements à cause du travail du père et ils ne se lient jamais à personne à cause des a priori de la mère.

Bev doit quitter l’armée à cause de son implication dans une escroquerie et il reprend difficilement la vie « civile ». Avec des Indiens, il continue un trafic de viande qu’il pense sans risque, jusqu’à ce qu’il se retrouve le dos au mur et menacé. Il se lance alors dans une idée folle (mais qu’il croit tout à fait sensée) : braquer une banque avec sa femme. Ce n’est pas un secret puisqu’on le sait depuis le début du roman : ce braquage est un échec et les parents sont arrêtés. 

Commence alors une nouvelle vie pour les deux adolescents. Berner, déjà en rébellion avant les évènements, fait une fugue et Dell, très placide et passif, suit le plan prévu par sa mère et se retrouve au Canada dans le Saskatchewan, dans une nature vaste et omniprésente. Il fait la connaissance de Arthur Remlinger, (un américain ayant fui aux États Unis des années auparavant) auprès de qui il apprendra à se connaître mieux même s’il n’a pas vraiment de prise sur sa vie.

Ce roman n’est pas un roman d’action, même si la première phrase pourrait le laisser croire : « D’abord, je vais raconter le hold-up que nos parents ont commis. Ensuite les meurtres, qui se sont produit plus tard. C’est le hold-up qui compte le plus, parce qu’il a eu pour effet d’infléchir le cours de nos vies à ma sœur et moi. Rien ne serait tout à fait compréhensible si je ne le racontais pas d’abord.  » 

Au contraire, il ne se « passe pas grand chose », c’est plus un roman d’introspection, l’itinéraire d’un jeune homme qui est trimballé malgré lui, au grès des décisions prises par d’autres personnes. Il semble se laisser porter par des événements qui le dépassent, souffrant surtout de solitude. Le narrateur annonce plusieurs fois des énervements bien avant qu’ils ne se produisent dans son récit, puis il y revient plus tard ce qui montre bien que ce qui compte c’est plus le ressenti et les conséquences que les évènements eux-même.

J’ai bien aimé ce roman qui est vraiment une réflexion d’un jeune sur sa place dans son univers qui se délite sans qu’il puisse faire quoi que ce soit. Il y a une réflexion sur les choix que l’on fait dans la vie.

J’ai trouvé que Thibault de Montalembert a su apporter la nonchalance qui correspondait bien à Dell même si je lui reproche juste au début d’avoir utilisé une façon de lire un peu trop grave (dans le sens « sérieux ») alors qu’il y avait à mon avis un peu de second degré dans le récit de Dell.

 

 Cliquez pour écouter un extrait

 avec  Mrs BSandrine, SylireValérie  Allons voir leurs avis (qui je le sais sont assez variés)!

 

 Challenge sur les livres audio de Valérie. Le thème ce mois-ci  était un livre de la rentrée littéraire de septembre 2013.

10 commentaires sur « « Canada » de Richard Ford (Lu par Thibault de Montalembert) »

  1. Je suis d’accord avec ta dernière remarque sur le lecteur. Il manque un petit quelque chose à l’interprétation de Montalembert. En dehors de cela c’est une lecture que j’ai bien appréciée.

    J'aime

  2. je crois qu’au début du roman quand Del regarde ses parents avec un peu de
    second degré, il aurait pu le jouer plus mais après sa façon de lire se
    prête mieux aux sentiments du garçon. J’ai bien aimé, je me suis laissée
    porter par cette histoire!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :