Mauvais genre : Chloé Cruchaudet

Couv_196455

Juste avant le début de la première guerre mondiale, Paul Grappe et Louise Landy tombent amoureux et se marient puis Paul part sur le front. Là-bas, l’horreur de la guerre le frappe de plein fouet, quand il retrouve un ami décapité à côté de lui. Il se blesse délibérément pour échapper aux combats et quand son séjour à l’hôpital est terminé, il déserte et rejoint Louise, se cachant dans son petit logement… Il tourne en rond, ne pouvant pas sortir au risque de se faire prendre. Alors, avec l’aide de Louise, il se déguise en femme, d’abord sommairement puis de façon très élaborée, cheveux coupés, épilation du visage, gaines rembourrées, maquillage…

C’est à cette époque que Paul -devenu Suzanne- commence à fréquenter le bois de Boulogne et en tant que travesti, il devient une icône  d’un monde à la sexualité débridée. Louise est également entraînée dans ce milieu. Pendant 10 ans, ils vivent ainsi, Paul en femme pour travailler à l’usine avec Louise, Suzanne qui vit une vie de débauche sexuelle…

Et puis au bout de 10 ans, les déserteurs sont réhabilités et peuvent vivre normalement, mais Paul a beaucoup de mal à vivre sans Suzanne qui était devenue une partie de lui et l’alcool, malgré les quantités bues, ne comble pas toujours les angoisses… Il devient violent avec Louise qui ne le supporte plus.

J’ai beaucoup aimé cette BD : tout d’abord parce que les dessins sont vraiment très beaux et j’ai aussi aimé le jeu du rouge qui passe de Louise à Suzanne au fil de l’histoire. Et puis j’ai trouvé l’histoire très intéressante, on y voit les tourments psychologiques causés par la guerre : perte de repères, angoisses terribles… L’après-guerre est montrée comme une période assez particulière aussi : une certaine liberté immorale comme si les gens voulaient tout oublier.

La question que je me pose c’est si Paul serait devenu celui qu’il a été sans la guerre?

1859123paul-grappe-fille

Paul           et       Suzanne

7169085-une-collection-de-bulles-de-discours-de-style-bd-illustration

prêté parpar Mrs B

 pictosingelionpetit - CopieRoaarrr Challenge


Commentaires laissés sur canalblog à l’époque :
  • Je l’ai offert à mon beauf pour noël parce que c’est un dingue de bd et que bien que quiche en la matière j’avais entendu sur france info une critique qui donnait envie de filer l’acheter et la lire. contente de lire que tu as aimé. (faudra que je la lise du coup…)Posté par BouDumercredi 30 avril 2014
  • Les avis sont très variés, certains comme Mrs B ont été très mal à l’aise d’autres ont beaucoup aimé : mais tout le monde est d’accord pour dire que les dessins sont très beau! Moi j’ai tout aimé  Posté par Enna, mercredi 30 avril 2014
  • J’ai beaucoup aimé cette BD moi aussi (il faut que j’écrive la billet mais j’ai du mal à préciser ma pensée). Cette histoire est fascinante mais elle fait aussi froid dans le dos… Les carnages de la guerre… Posté par Midolamercredi 30 avril 2014 |
  • exactement : entre « Le quatrième mur » et « Au revoir là-haut » je sortais d’une série sur les horreurs de la guerre! Posté par Enna, mercredi 30 avril 2014
  • elle me fait vraiment envie… Posté par Evamercredi 30 avril 2014 |
  • Franchement, je te la conseille! Posté par Enna, mercredi 30 avril 2014 |
  • J’ai beaucoup aimé cette BD moi aussi. Les dessins sont vraiment réussis, notamment ceux qui montrent comment Paul devient Suzanne. Posté par saxaoulmercredi 30 avril 2014
  • C’est grâce à toi que j’ai fait plus attention au rouge : c’est une belle idée dans la transformation! Posté par Enna, mercredi 30 avril 2014
  • oui toute une question….mais bon il est revenu traumatise…cela n’aide pas beaucoup….mais elle a l’air bien cette BD….Posté par rachelmercredi 30 avril 2014
  • Ça montre bien que le quotidien peut être bouleversé par les conséquences de la guerre. De beaux dessins! Posté par Enna, mercredi 30 avril 2014 |
  • oh oui le pire exemple: la guerre du Vietnam….Posté par racheljeudi 01 mai 2014 |
  • oui, même si au fond toutes les guerres doivent être terriblement traumatisantes Posté par Enna, jeudi 01 mai 2014
  • oh que oui….Posté par racheljeudi 01 mai 2014 |

  • grand souvenir pour moi! Posté par lasardinemercredi 30 avril 2014
  • Une belle découverte pour moi! Posté par Enna, mercredi 30 avril 2014
  • Comme toi, j’ai trouvé les dessins en noir et blanc avec quelques touches de rouge très intéressants Posté par cartonsdemmamercredi 30 avril 2014
  • Oui, je trouve qu’ils font vraiment vivre une époque dans cette BD. Posté par Enna, mercredi 30 avril 2014
  • Une histoire pas ordinaire mais intéressante à tout point de vue à suivre Posté par evaliremercredi 30 avril 2014
  • Oui, c’est vraiment intéressant! L’après-guerre est une période tellement trouble. Posté par Enna, mercredi 30 avril 2014

    un vrai coup de coeur pour moi ! Posté par sophie/vicimvendredi 02 mai 2014

    j’ai vraiment aimé aussi. J’ai trouvé ça très fort sur l’après-guerre. Posté par Enna, vendredi 02 mai 2014 |
  • Je me suis posé la même question. Je ne le pense pas. Chacun d’entre nous, confronté à des circonstances extrêmes, peut, il me semble, être confronté à un aspect de sa personnalité qu’ il ne soupçonne même pas. Posté par syliresamedi 03 mai 2014
  • c’est ce que je me suis dit aussi et puis cette impression qu’il a eu d’être « un peu mort » pendant la guerre lui a peut-être fait réaliser qu’il n’avait plus rien à perdre et du coup il s’est perdu dans cette confusion. En tout cas c’est une très bonne BD. Posté par j’ai vraiment aimé aussi. J’ai trouvé ça très fort sur l’après-guerre. Posté par Enna, vendredi 02 mai 2014 | samedi 03 mai 2014 |
  • J’ai adoré ! Un énorme coup de coeur ! Posté par Noukettesamedi 03 mai 2014
  • je ne sais pas pourquoi je ne suis pas allée jusqu’au coup de coeur mais en tout cas une BD que j’ai aimé et que je recommande chaudement! Et une dessinatrice que j’aurai envie de relire! Posté par Enna, samedi 03 mai 2014 |
  • Je me suis posé la même question que toi : « et s’il n’y avait eu la guerre, de quoi sa vie aurait-elle été faite ? ». Très bel album en tout cas. Ton ressenti fait écho au mien Posté par Momercredi 25 juin 2014
  • Sans doute que ce serait ressorti d’une façon ou d’une autre mais peut-être plus sereinement, car l’alcoolisme est quand même lié à la guerre Posté  par Enna, mercredi 25 juin 2014
Tagué

3 commentaires sur « Mauvais genre : Chloé Cruchaudet »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :