La vie très privée de Mr Sim (The terrible privacy of Maxwell Sim) : Jonathan Coe

Maxwell Sim est ce qu’on pourrait appeler un « looser », un antihéros… On le rencontre en Australie quand il essaie de renouer avec son père -sans succès- après avoir traversé une dépression (sans doute pas vraiment guérie) après que sa femme l’ait quitté avec sa fille.

On s’aperçoit que sa vie n’a finalement jamais été passionnante et qu’il n’a jamais vraiment nagé dans le bonheur. Quand à 48 ans, un ancien ami lui propose de participer à une opération publicitaire pour une marque de brosses à dent en sillonnant l’Angleterre à bord d’une voiture hybride, il se laisse tenter par l’aventure, croyant qu’il est prêt à passer à autre chose.

Mais il ne fait pas vraiment les choses  comme prévues. Ce voyage professionnel devient une sorte de parcours initiatique sur son passé, le passé de son père et il découvre plus de choses en quelques jours qu’il n’aurait pu l’imaginer. Des choses qui l’ont construit, qui ont fait de lui celui qu’il est. Il est très perturbé par ses découvertes et ses réflexions : il tombe amoureux de la voix de son GPS et devient obsédé par le navigateur Donald Crowhurst qui avait feint une victoire en course nautique…

J’aime beaucoup Jonathan Coe, c’est un auteur dont j’ai lu et aimé presque tous les livres (« Les Nains de la mort », « Testament à l’anglaise », « La Maison du sommeil », « Bienvenue au club », « Le Cercle fermé », « La Pluie avant qu’elle tombe« ) mais je dois dire que si j’ai lu ce roman sans avoir envie de l’abandonner je ne suis pas pour autant conquise. Je ne sais d’ailleurs pas très clairement quoi en penser… Je trouve que c’est sans doute un peu confus, il a voulu dire beaucoup de choses et ça part un peu dans tous les sens.

Il y a des éléments très intéressants concernant les secrets de famille, les non-dits, les relations entre les enfants et les parents et la manière dont on grandit, adulte, avec ce qu’on nous a donné, transmis, en tant qu’enfant.

Je n’ai pas vraiment trouvé d’humour. C’était plutôt une sorte de terrible portrait de solitude d’un homme qui fait pourtant tout son possible pour se fondre dans la société. J’ai trouvé que Maxwell Sim était plus une sorte de clown triste, pathétique.

J’ai aimé que Maxwell apprenne beaucoup de choses sur lui, sur sa vie et sa famille au travers des textes écrits par d’autres et pour d’autres. Il ne passe jamais pas la communication. Et il faut ensuite qu’il gère toutes ces informations.

Le titre anglais « The terrible privacy… » est très intéressant : la solitude, l’intimité, la vie privée mais aussi le secret et tout cela est au coeur de ce roman.

Un avis mitigé car j’ai fini par m’ennuyer un peu mais c’est malgré tout pour moi un roman qui ne manque pas d’intérêt.

Allez donc voir ce que les autres en ont pensé car c’est une    avec Karine:) et Cryssilda et Yueyin (qui est sur la même longueur d’ondes que moi 😉 pour ce titre mais c’est aussi une lecture commune autour de Jonathan Coe dans le cadre du chez Lou et Titine

Commentaires laissés à l’époque sur Canalblog
J’avoue que j’aurais un peu peur de m’ennuyer aussi vu le propos du bouquin…
Posté par Lili, samedi 14 juin 2014
Disons qu’il y a de bonnes choses mais j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup
de choses à dire et qu’on s’y perdait un peu trop. Mais quand je lis les
avis de Karine et Cryssilda je vois qu’elles ne l’ont pas perçu comme moi
alors c’est un livre pour lequel il faut se faire son avis
Posté par ennapapillon, samedi 14 juin 2014
C’est vrai qu’il y a quelques longueurs mais j’en garde toutefois un très bon souvenir.
Posté par sylire, samedi 14 juin 2014
Peut-être que si j’avais moins aimé les autres titres que j’ai lu de lui
j’aurai été moins critique. Je ne l’ai pas trouvé mauvais mais il m’a moins
plu
Posté par ennapapillon, dimanche 15 juin 2014
Différent de La Pluie avant qu’elle tombe, mais je pense poursuivre ma découverte de l’auteur avec son dyptique sur la société anglaise avant ce titre-là.
Posté par de mirontaine, samedi 14 juin 2014
Oui, j’ai beaucoup aimé « Bienvenue au club » et « Le cercle fermé », je te les
conseille!
Posté par ennapapillon, dimanche 15 juin 2014
J’ai bien aimé ! Justement, j’ai trouvé que le personnage en lui-même était une création humoristique ! A aucun moment je n’ai vu Mr SIm comme une vraie personne mais comme un personnage créé pour nous amuser (et du coup ça colle bien avec la scène finale!). Par contre, j’ai oublié d’en parler dans mon billet, mais petit bémol à la fin du roman quand il a sa fameuse illumination sur lui-même… pas crédible une seconde pour moi, il n’y avait aucun signe.
Posté par Cryssilda, samedi 14 juin 2014
Ce qui est amusant c’est que vous êtes plusieurs lectrices à avoir trouvé
beaucoup d’humour dans ce roman et ce personnage alors que moi, non. C’est
assez intéressant de voir que le même livre peut être perçu différemment
comme ça
Posté par ennapapillon, dimanche 15 juin 2014
C’est un roman que j’ai adoré, très subtil sur la création de personnage (et j’ai beaucoup ri…les brosses à dents à manche « écolo », la série de mails hilarante…)
Posté par Anne, samedi 14 juin 2014
J’ai trouvé des points vraiment intéressants aussi mais par contre je n’ai
pas vraiment trouvé ça drôle on l’a perçu très différemment, c’est
amusant!
Posté par ennapapillon, dimanche 15 juin 2014
oui je veux lire un J Coe, je ne commencerais pas par lui alors….
Posté par rachel, samedi 14 juin 2014
Je n’ai jamais lu cet auteur mais ma fille est allée chercher « Expo 58 », à la médiathèque tout à l’heure car ils en avaient parlé lors de la dernière émission de La grande librairie et comme ma fille avait exceptionnellement regardé la télé ce soir là, elle avait noté le titre. Il est en anglais donc je le lirai et te dirai ce que j’en pense. Après, je me pencherai sur celui que tu présentes et on verra si je suis « raccord » ou non avec toi.
Posté par Dame ribambelle, samedi 14 juin 2014
on verra s’il te plait plus qu’à moi mais Jonathan Coe est un auteur
que j’aime beaucoup malgré tout!
Posté par ennapapillon, dimanche 15 juin 2014
Un gros coup de coeur ce roman qui m’a fait tellement rigoler (lorsque le gars tombe éperdument amoureux de son GPS, par exemple…)
Posté par Sandrion, samedi 14 juin 2014
c’est curieux de voir à quel point je suis passée à côté de l’humour. Même
ces scènes là me le rendaient pathétique mais il n’empêche qu’il y a de
bonnes choses dans le roman
Posté par ennapapillon, dimanche 15 juin 2014
J’ai découvert Jonathan Coe il y a peu de temps – je lirai celui-ci. Merci !
Posté par Bonheur du Jour, dimanche 15 juin 2014
J’ai lu « Testament à l’anglaise » (mon préféré) et « La pluie avant qu’elle tombe », puis une nouvelle en folio à 2€ que j’avais moins aimé… on verra pour celui-ci !
Posté par Antigone1, dimanche 15 juin 2014
J’ai beaucoup aimé les deux que tu cites (Testament à l’anglaise a
d’ailleurs été mon premier Coe! Je te conseille « Bienvenue au club » et « Le
cercle fermé » aussi
Posté par ennapapillon, dimanche 15 juin 2014
Je pensais le découvrir avec Expo 58, mais Eva m’a refroidie, toi tu viens de me donner envie de commencer par un autre que Mr Smith…..je vais peut-être attaquer avec Le pluie….
Posté par sous les galets, dimanche 15 juin 2014
Oui « la pluie avant qu’elle ne tombe » est très bien! Et aussi le diptyque
« Bienvenue au club » et « Le cercle fermé »! Un auteur à découvrir !
Posté par ennapapillon, dimanche 15 juin 2014
Ah je me sens moins seule à ne pas avoir trouver ce roman drôle mais pathétique sauf que je suis plus sévère que toi et je me suis royalement ennuyée, il me faut bien l’avouer mais j’aime bien Coe alors je continuerai avec lui hein
Posté par yueyin, dimanche 15 juin 2014
Je ne me suis pas vraiment ennuyée mais par contre j’ai trouvé qu’il y
avait trop de choses et que c’était un peu fouillis. Et si ce n’est pas
forcément un défaut, c’est vraiment le côté pathétique et solitaire qui m’a
frappé plutôt que l’humour… : merci à toi aussi je me sens moins seule
car vraiment je n’ai pas ri
Posté par ennapapillon, dimanche 15 juin 2014
Bon je ne le mets pas sur ma liste des priorités ! Par contre, ses autres titres me tentent bien.
Posté par praline, lundi 16 juin 2014
oui, je te conseille de commencer par n’importe lequel de ses autres titres
pour une première approche c’est un très bon auteur !
Posté par ennapapillon, lundi 16 juin 2014
Je l’ai déjà découvert via la maison du sommeil et Testament à l’anglaise (ce dernier pour la LC justement) ! Je suis conquise.
Posté par praline, lundi 16 juin 2014 | Recommander Recommander | Répondre
Supprimer ce commentaire
j’ai aimé ces deux là aussi. Bienvenue au club et sa « suite » le cercle
fermé sont très bien aussi et LA pluie avant qu’elle ne tombe est vraiment
bon aussi!
Posté par ennapapillon, mardi 17 juin 2014
Un avis que je partage à bien des égards.
Posté par Manu, samedi 28 juin 2014
j’ai pu voir que toi non plus ce n’était pas ton préféré et comme toi je me
suis un peu ennuyée. Mais Jonathan Coe reste un auteur que j’aime beaucoup
Posté par ennapapillon, samedi 28 juin 2014