(Re)play : Jean-Philippe Blondel

Benjamin est en Terminale et il devrait être aussi enthousiaste que le reste du lycée à l’idée que Franck Ménard, critique de rock reconnu et juré d’un émission musicale à la télé (tiens, tiens, il me rappelle quelqu’un celui-là 😉 ) vienne au lycée à l’invitation du documentaliste et pour écouter les groupes de jeunes qui le souhaitent afin de leur donner son avis…

Il aurait dû être aussi impatient que les autres car un an avant il avait un groupe de rock, les « Frontlights », avec son meilleur ami Mathieu et Clara, la chanteuse… Jusqu’à ce que leur amitié soit brisée à cause d’une histoire d’amour plus compliquée qu’il n’y parait.

Mais la venue de Frank Ménard aura le mérite de lui faire se poser des questions et avec l’aide du documentaliste qui le prend sous son aile, qui l’accompagne et le guide sans en donner l’impression. Il renoue son amitié avec Mathieu et il grandit et évolue au contact de la musique retrouvée. Ils deviennent alors « Les Revenants ».

Dans cette histoire d’ados, il est question de musique, d’amour mais surtout d’amitié et de tous les sentiments contradictoires que l’on peut traverser à l’adolescence. Il est question aussi de ce que l’avenir réserve à ces jeunes qui vont changer de vie après le bac : études, musique, amis, amours… tout est sur le point de se faire ou de se défaire.

J’aime beaucoup l’écriture jeunesse de Jean-Philippe Blondel. Il est toujours très juste. Sensible et brute à la fois, il sait faire passer des messages avec une vraie voix de jeune. On sent qu’il connait bien ces lycéens, il ne les trahit pas, il leur donne la parole.

Présentation du roman par Jean-Philippe Blondel sur le site d’Actes Sud Junior :

« Au commencement fut la visite de Philippe Manoeuvre au lycée où j’enseigne. Invité par le documentaliste (prénommé comme par hasard Francis), Manoeuvre venait donner une conférence sur l’état de la presse rock en France. Il se disait également prêt à écouter les groupes de rock qui existeraient au lycée. Au commencement aussi, la fièvre qui s’est emparée des lycéens, parfois métamorphosés par la perspective. On croit connaître les élèves, et puis ils prennent une guitare, une basse, un micro et là, plus rien n’est pareil. C’est toute la magie de la musique.
Avant le commencement, évidemment, il y a des envies non assouvies, des play-back devant le miroir de la salle de bain quand j’avais quinze ans, des frustrations transformées en fiction. Je n’ai jamais fait partie d’un groupe de rock. J’aurais adoré. Néanmoins, je suis lucide : que l’occasion ne se soit jamais présentée est réellement un bien pour l’humanité – et surtout pour ses oreilles.
Voilà. Tout est parti de là. Ensuite se greffent des souvenirs anciens de l’auteur et des témoignages récents de ses élèves – le tout forme un récit comme je les aime, à la fois complexe et enthousiaste. Enfin, j’espère. »

Lecture « Verbe » pour ma ligne jeunesse du Petit Bac 2014

12 commentaires sur « (Re)play : Jean-Philippe Blondel »

  1. Une collègue m’a demandé hier soir de lui préparer une petite PAL pour les vacances. J’ai celui-là au CDI, que j’ai beaucoup aimé comme tous les JPB. Je pense que je vais lui proposer !

    J'aime

    1. Un livre qui devrait vraiment parler aux ados.
      Posté par ennapapillon, vendredi 04 juillet 2014

      si cela pouvait les aider…..
      Posté par rachel, vendredi 04 juillet 2014

      Je pense que la littérature peut aider les jeunes, pour se rendre compte
      que d’autres traversent les même problèmes qu’eux.
      Posté par ennapapillon, vendredi 04 juillet 2014

      oui et ne pas etre seuls….mais pas que les jeunes….
      Posté par rachel, samedi 05 juillet 2014

      c’est vrai!
      Posté par ennapapillon, samedi 05 juillet 2014

      J'aime

    1. Pour ceux là, tu devras attendre longtemps car je dirais que c’est 3ème
      seconde mais ce genre de roman est aussi bien pour les adultes je
      trouve, je les lis avec plaisir.
      Posté par ennapapillon, vendredi 04 juillet 2014

      J'aime

    1. J’ai aimé tous les romans jeunesse que j’ai lu de lui (et aussi un roman et
      G229 qui m’a particulièrement plu en tant que prof d’anglais!
      Posté par ennapapillon, mercredi 09 juillet 2014

      c’est justement celui-ci pour lequel je dois rédiger un billet mais je ne sais pas par quoi commencer!
      Posté par Tiphanie, mercredi 09 juillet 2014

      C’est parfois difficile de parler de certains livres
      Posté par ennapapillon, vendredi 11 juillet 2014

      J'aime

    1. Ah oui! c’est ce que je me dis à chaque fois que je lis un roman ado de
      lui! il ne les prend pas pour des imbéciles !
      Posté par ennapapillon, jeudi 17 juillet 2014

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :