Profanes : Jeanne Benameur (Lu par Antoine Louvard)

Octave Lassalle est un vieil homme qui vit seul dans une très grande maison. C’est un ancien chirurgien, homme cultivé et solitaire qui est séparé de sa femme qui est retournée au Canada après la mort accidentelle de leur fille Claire qu’il n’a pas pu opérer et qui est morte des années auparavant.

Au début du roman, Octave a embauché 4 personnes pour s’occuper de lui à des moments différents de la journée. Ces personnes auront le droit de venir dormir dans la maison quand bon leur semble. Elles n’ont aucun lien entre elles au départ. On ne sait pas très bien pourquoi Octave les a choisies mais ils semble les avoir choisies avec soin.

Au fur et à mesure on découvre aussi les vies de  Marc, Hélène, Yolande et Béatrice. Ils ont tous des failles, des blessures, des histoires personnelles compliquées et leur passage chez Octave Lassalle les aide aussi petit à petit à de reconstruire, s’affirmer, se retrouver. Il se crée un lien particulier entre ces cinq personnes. Ils finissent tous par être liés par Claire mais aussi par leur attachement à Octave.

J’ai bien aimé cette histoire dont j’ai trouvé la construction intéressante mais au bout des deux tiers du roman je dois avouer que j’ai commencé à m’ennuyer et à trouver cela très « bavard » et nombriliste. Je suis un peu passé à côté finalement. J’ai l’impression que le début du roman qui dévoile petit à petit chaque personnage était très intéressant mais qu’une fois que tout tourne autour de Claire c’était moins accrocheur.

Le style est très agréable mais je dois  dire que la version audio a sans doute desservi le roman car le lecteur avant une voix assez basse presque « lyrique » et ne modifiait pas du tout sa façon de lire en fonction des personnages et du coup, j’avais souvent du mal à suivre, ne sachant pas qu’on était passé à un autre personnage. Et cela ralentissait beaucoup le rythme de l’histoire que j’aurai aimé plus dynamique.

Un avis mitigé mais je n’avais vu que des critiques très positives. Je vous conseille cependant de le lire en version papier pour mettre votre propre rythme à la lecture et pour donner une voix à chaque personnage.


Commentaires laissés sur canalblog à l’époque :
  • Les livres audio, rien n’y fait, je n’y arrive pas. Toutefois, je ne raterai pas la version papier de ce roman ! Parce que c’est Jeanne Benameur tout de même !
Posté par Moka, jeudi 10 juillet 2014
  • Alors que moi j’adore les livres audio mais je trouve que celui-ci ne rend pas justice au texte. Je pense que ça ne sera pas mon dernier livre d’elle
Posté par ennapapillon, vendredi 11 juillet 2014
  • j’ai ce livre dans ma PAL, je te dirai ce que j’en pense!
Posté par Eva, jeudi 10 juillet 2014
  • J’ai hâte de lire ton avis! Le texte est beau mais je n’ai pas été autant emballée que la majorité des lecteurs!
Posté par ennapapillon, vendredi 11 juillet 2014
  • Moi j’ai beaucoup aimé, mais je ne suis pas objective, Benameur est mon auteure chouchou !
  • Cela dit pour rien au moins je n’aurais « écouté » ce roman…
Posté par Noukette, jeudi 10 juillet 2014
  • C’était ma première rencontre avec Banameur et je pense que ça ne sera pas la dernière et pour une fois je trouve que la version audio n’a pas été à la hauteur…
Posté par ennapapillon, vendredi 11 juillet 2014
  • J’ai bien aimé mais sans plus. Un peu comme toi finalement et pourtant c’était la version papier.
Posté par saxaoul, jeudi 10 juillet 2014
  • Ah… j’étais persuadée que j’aurai préféré en version papier car j’aurai plus mis une identité différente à chaque narrateur. Je retenterai Jeanne Benameur quand même
Posté par ennapapillon, vendredi 11 juillet 2014
  • Je n’ai jamais rien lu de Jeanne Benameur, il faudrait vraiment que je comble cette lacune. Ce livre-ci pourrait me permettre de le faire, il me tente bien. Mais, pour le moment, je passe mes temps de lecture avec Eddy Bellegueule… grâce à toi ! (j’ai réussi a me le procurer sans attendre le délai de la biblio ! Yeah ! ) D’ailleurs, j’ai mis en ligne aujourd’hui un billet qui parle, entre autres, de «Wake-up America» et je crois que celui-là aussi c’était toi qui me l’avait suggéré, non ?
Posté par Marion, jeudi 10 juillet 2014
  • J’aime bien te tenter tu sais Alors, que penses-tu de Eddy Bellegueule? Coup de poing, non? Et pour Wake up America, il est possible que ce soit moi car j’ai beaucoup aimé! Je vais voir ton billet très vite!
Posté par ennapapillon, vendredi 11 juillet 2014
  • Je ne l’ai pas tout à fait terminé (il me reste un petit quart à lire), mais, alors que je pensais que ce serait surtout l’aspect « pauvreté » qui me toucherait, c’est vraiment tout ce qui concerne l’homosexualité qui est… bouleversant. Cette lutte qu’Eddy mène contre lui-même pour « être un dur » et la honte qu’il éprouve en premier lieu lorsqu’il désire un autre homme. Tabarouette, je n’imaginais pas ce calvaire que traversent les jeunes qui découvrent leur homosexualité. Il me semblait toujours qu’il y avait plus ou moins un CHOIX qui s’opérait à un moment donné, mais je me trompais complètement. J’aime ces livres qui me rendent moins ignorante ! Merci de m’avoir poussée à le lire.
Posté par Marion, vendredi 11 juillet 2014 
  • Je suis contente que tu te sois laissé tenté et c’est vraiment un texte qui m’a bouleversé !
Posté par ennapapillon, vendredi 11 juillet 2014
  • et bin oui cela semblait bien…et a lire pas a ecouter…c note…
Posté par rachel, jeudi 10 juillet 2014
  • oui, pour une fois je déconseille la version audio
Posté par ennapapillon, vendredi 11 juillet 2014
  • Oh, quel dommage ! Je pense que tu aurais aimé la version papier (un coup de coeur pour moi).
Posté par sylire, jeudi 10 juillet 2014
  • oui, je pense aussi, je suis assez déçue par la version audio. Je pense que ce n’est pas la dernière fois que je lirai cette auteur!
Posté par ennapapillon, vendredi 11 juillet 2014
  • Non, il ne faut pas t’arrêter là. Elle a écrit de très belles choses comme « les demeurées » par exemple.
Posté par sylire, vendredi 11 juillet 2014
  • alors je pense que ça sera le prochain que je lirai d’elle, un jour
Posté par ennapapillon, vendredi 11 juillet 2014
  • La version papier n’a pas été un coup de coeur mais j’ai bien aimé même si je n’ai pas trouvé l’histoire très dynamique non plus
Posté par SD49, vendredi 11 juillet 2014
  • non, c’est sûr c’est très introspectif mais la façon de lire du lecteur ralentissait encore plus l’histoire.
Posté par ennapapillon, vendredi 11 juillet 2014
  • Je vous contredis….ma critique n’était pas si positive!!!
Posté par titoulematou, dimanche 13 juillet 2014
  • je vais voir ça! (en même temps mon avis n’est pas dithyrambique 
Posté par ennapapillon, dimanche 13 juillet 2014
  • C’était un coup de coeur pour moi Profanes, mais en version lue
Posté par Laure, lundi 14 juillet 2014
  • franchement, je peux comprendre qu’il ait un gros succès en version papier. Je l’ai apprécié sur le style mais le lecteur à fini par m’ennuyer, c’est dommage. Je pense que je lirai un jour « les demeurées » car j’en ai entendu du bien.
Posté par ennapapillon, mardi 15 juillet 2014
  • Ce fut une déception pour moi, j’ai d’ailleurs décidé de m’arrêter là avec cette auteure, car c’est la deuxième fois qu’elle me déçoit.
Posté par val-m-les-livres, mardi 15 juillet 2014
  • je vais quand même lui donner une deuxième chance car dans cette lecture c’est surtout la version audio qui m’a gênée…mais quand ça ne marche pas au bout de deux titres, je laisse aussi tomber!
Posté par ennapapillon, mardi 15 juillet 2014
  • j’avais adoré mais je ne l’imagine pas en audio . je n’ai toujours pas trouvé des temps d’écoute suffisants pour l’audio.
Posté par evalire, mardi 15 juillet 2014
  • je suis persuadée que pour une fois j’aurai préféré la version papier! Pour la lecture audio, je ne peux plus m’en passer (même si mes écoutes ralentissent beaucoup l’été car je ne roule plus 1 heure par jour pour aller au travail.
Posté par ennapapillon, mercredi 16 juillet 2014
  • J’ai lu ce roman la semaine dernière et j’ai vraiment beaucoup aimé. C’est dommage qu’ils n’aient choisis qu’une seule et même voix pour ce roman car je m’en suis imaginé au moins cinq différentes !
Posté par Midola, jeudi 17 juillet 2014
  • c’est exactement ce que j’ai pensé! ou alors que le lecteur module son rythme et ses intonations pour donner « vie » à chaque personnage… Une déception audio pour moi mais une envie de découvrir mieux l’auteure
Posté par ennapapillon, jeudi 17 juillet 2014