Wonder : R.J Palacio

Ça faisait longtemps que j’avais envie de lire ce roman que j’avais repéré sur un site anglais avant même qu’il ne soit sorti en France mais comme je ne suis pas une rapide, je me retrouve à le lire après tout le monde! Du coup, à force de voir des billets élogieux partout, j’avais un peu peur d’être déçue et je repoussais ma lecture… mais j’ai fermé ce livre avec les larmes aux yeux et le sourire et en soupirant : « Ah… c’était très très bien! » et Bastien du haut de ses presque 5 ans a immédiatement réagi en disant : « Alors, ça veut dire que tu as eu un coup de cœur! » … Et il avait tout compris!

August est un garçon de 10 ans qui jusqu’à présent avait été scolarisé à la maison et qui va aller à l’école pour la première fois pour sa rentrée au collège. La raison de cet isolement c’est qu’August est atteint d’une maladie génétique rare et que depuis la naissance, il a subi de nombreuses opérations. Il a aussi une déformation physique du visage très importante.

L’histoire est donc celle de son intégration, de l’adaptation d’August à la vie au collège et à la vie en communauté. Lui qui en a été plutôt préservé jusqu’ici et qui est souvent perçu comme un monstre au début mais qui petit à petit arrive à s’intégrer grâce à sa personnalité et à des rencontres importantes.

L’intérêt de ce roman est aussi qu’il n’est pas uniquement centré sur le point de vue du garçon mais que l’on entend le point de vue de son entourage : sa sœur aînée, ses camarades de classe, ses amis. Sa soeur Via est particulièrement touchante car elle raconte ce que c’est d’être la grande sœur d’un enfant qui a été le centre de l’attention (positive ou négative) de tous durant toute sa vie et la façon dont elle est souvent passée en second plan. Il y a un mélange d’amour et d’envie de le protéger et une envie d’être perçue pour elle-même, de ne plus juste être la sœur de… C’est très intéressant!

J’ai adoré ce roman qui est à la fois très triste et touchant par moment mais aussi très positif et optimiste. Je l’ai lu avec les yeux qui piquaient souvent d’émotion mais aussi avec le sourire.

Je recommande ce livre à tout le monde à partir de 9-10 ans pour de bons lecteurs et jusqu’aux adultes en passant évidemment par les adolescents! (Je vais parler de ce roman au club lecture l’année prochaine c’est évident!

  avec Karine:) et Marion (Austin Tout va bien) 

14 commentaires sur « Wonder : R.J Palacio »

  1. Hi, hi, je crois que tu aurais pu écrire mon billet et que j’aurais pu écrire le tien !!! : ) Ce livre a eu exactement le même effet sur nous deux je crois. Théo va entrer au collège dans deux ans… je vais lui faire lire l’histoire d’Auggie d’ici là. Très sympa ces lectures communes. Je reviendrai te voir pour d’autres. Je vais aller lire le billet de Karine. Ciao.

    J'aime

    1. oui, je crois effectivement qu’on a eu la même lecture! j’ai été émue
      par ce roman et j’espère qu’en le proposant à la lecture aux jeunes on
      pourra changer la perception de la différence!
      Posté par ennapapillon, mardi 26 août 2014 |

      Oui, et leur faire prendre conscience de la force et de l’impact de leurs paroles et de leurs gestes. Un gloussement ou un sourire peuvent changer la journée de quelqu’un et lui faire prendre des directions radicalement opposées. Partageons ce livre, partageons !
      Posté par Marion, mardi 26 août 2014

      exactement! D’autant que le livre montre aussi que c’est aussi normal
      d’être déstabilisé mais qu’il faut passer outre!
      Posté par ennapapillon, mardi 26 août 2014

      J'aime

  2. et bin oui allez voir un film, lire un livre apres tant d’eloges, on est souvent decu….en tout cas lala non, cela se lit que tu as vraiment aime…tout un coup de coeur….oui le probleme des freres et soeurs n’est pas souvent developpe…..

    J'aime

    1. c’est vrai que les autres enfants doivent aussi partager ça et ce n’est pas
      toujours simple.
      Posté par ennapapillon, jeudi 28 août 2014

      non vraiment pas simple…meme dramatique…(zut ma virgule est mal mise)
      Posté par rachel, jeudi 28 août 2014 |

      oui, c’est vrai, on a tendance parfois à oublier ceux « qui vont bien »
      Posté par ennapapillon, jeudi 28 août 2014

      J'aime

  3. Je vois que nous avis se rejoignent, même si tu es encore plus positive que moi! C’est rare que tant de bons sentiments ne me font pas tiquer mais là, franchement, j’en avais besoin, vu le thème! Et c’est Via qui m’a le plus touchée.

    J'aime

    1. moi aussi c’est Via et aussi le copain qui a du mal à trouver sa place car ils apportent des questionnements que l’on peut vraiment ressentir avec une personne différente. J’ai aimé qu’il y ait de l’espoir car je suis une éternelle optimiste
      Posté par ennapapillon, mercredi 27 août 2014

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :