Dora Bruder : Patrick Modiano (lu par Didier Sandre)

Cette lecture a été ma première rencontre avec Patrick Modiano et contrairement à ce que le timing de ma lecture pourrait laisser croire, ce n’est pas son Prix Nobel tout frais qui m’a donné envie de le lire car il était dans ma PAE (Pile à Ecouter) avant cette consécration. C’est Galéa, en bonne Modianette qu’elle est, qui m’a donné envie de découvrir son auteur chouchou! Et je suis très contente car j’ai beaucoup aimé!

Patrick Modiano raconte l’enquête qu’il a menée pour savoir ce qui était arrivé à la jeune Dora Bruder après avoir trouvé une petite annonce dans un journal de 1941 qui évoquait sa disparition. Cette enquête est un prétexte pour parler de l’occupation, de la façon dont les juifs ont été traités en France à cette époque.

C’est aussi l’occasion de parler de l’adolescence et de relations entre les parents et les enfants, notamment les relations entre Patrick Modiano et son propre père et donc l’adolescence des années 60.

C’est une façon très émouvante de parler de l’occupation, de la déportation. J’ai trouvé cette façon assez factuelle et détachée d’en parler très touchante. Les exemples de femmes citées à la fin (dont une femme qui s’appelle Hena qui dans la version audio s’entend Enna 😉 et l’évocation des femmes non juives ayant porté des étoiles jaunes exprès, par provocation et solidarité, m’ont presque mis les larmes aux yeux (et j’étais au supermarché…)

J’ai aussi beaucoup aimé les déambulations dans la ville. On visualise les rues, les bâtiments. Il y a à mon avis une vraie poésie dans cette promenade immobile.

Pour finir, j’ai beaucoup aimé la voix et la façon de lire de Didier Sandre qui est devenu le narrateur et donc un peu Patrick Modiano pour moi  🙂

Ce n’est surement pas le dernier roman que je lirai de cet auteur.

15 commentaires sur « Dora Bruder : Patrick Modiano (lu par Didier Sandre) »

  1. Ca me fait vraiment plaisir que tu aies aimé, et vraiment ça me touche ce que tu dis sur les déambulations dans Paris. Moi aussi c’était mon premier Modiano (en mai 2005), et en relisant que je j’en avais pensé à l’époque, je me rends compte que j’avais été gênée que la boucle ne soit pas bouclée (je ne savais pas encore que c’était la marque de Modiano). Je me demandais, est-ce une version intégrale cette version audio là? car à ma bibliothèque il semble qu’une partie des livres-audio de Modiano soient des versions abrégées (ce qui est très étonnant car ses livres ne sont quand même pas très longs).
    Merci beaucoup Enna pour ce billet qui me fait extrêmement plaisir comme ça dès le matin.

    J'aime

    1. C’était une version abrégée, ce que j’évite d’habitude, mais comme j’avais
      vraiment envie de découvrir Modiano et que tu m’avais dit que le roman
      était court de toute façon, je me suis dit qu’ils n’avaient pas du en
      couper beaucoup En tout cas, ça n’a pas gêné ma lecture et ça m’a
      vraiment donné envie d’en lire d’autres. D’ailleurs, tu me conseilles quoi
      maintenant? J’ai trouvé qu’il y avait un très bon mélange de factuel et
      de poétique dans ce roman.
      Posté par ennapapillon, vendredi 28 novembre 2014

      Rue des boutiques obscures, je crois qu’il est lu par Trintignan (je ne sais pas si c’est une version intégrale ou pas)
      Posté par sous les galets, mardi 02 décembre 2014

      Le prochain, je crois que je le lirai en version papier car je n’aime pas
      les version abrégées (même si ça ne m’a pas gênée pour Dora Bruder).
      Posté par ennapapillon, mardi 02 décembre 2014

      J'aime

  2. « Dora Bruder » est l’un de mes préférés avec « La place de l’étoile » et « Rue des boutiques obscures », mais il m’en reste beaucoup à découvrir …

    J'aime

  3. c’est bizarre que ce soit une version abrégée alors que le roman est plutôt court…
    j’adore Dora Bruder, et j’aime beaucoup Didier Sandre, en version audio le récit doit vraiment être bien mis en valeur

    J'aime

    1. C’est surprenant en effet, mais ça devait être bien « coupé » parce que ça ne m’a pas gêné. Je ne connaissais pas Didier Sandre mais il était parfait pour cette lecture je trouve.
      Posté par ennapapillon, samedi 29 novembre 2014

      J'aime

  4. oh cela doit etre souvent d’associer une voix a l’auteur….oh je n’y avaiis pas penser….en tout cas il a l’air bien prenant….il va falloir que j’y pense a lire du Modiano (oui, pour moi, cela sera pour son prix)…

    J'aime

    1. Pour commencer, « Dora Bruder » me parait bien car il est court mais bon!
      Posté par ennapapillon, samedi 29 novembre 2014

      oh oui toujours commencer par un court…j’avais essaye un le clezio….j’ai pas fini….lol
      Posté par rachel, samedi 29 novembre 2014 |

      et puis parfois, même court ça ne passe pas
      Posté par ennapapillon, samedi 29 novembre 2014

      J'aime

    1. Pour une première rencontre j’avais envie d’essayer en audio et comme le
      roman était court je me suis dit qu’il n’avaient pas du en couper beaucoup
      mais je te le recommande vraiment (en version papier aussi
      Posté par ennapapillon, dimanche 30 novembre 2014

      J'aime

    1. j’ai vu ton billet et effectivement, on peut dire que Modiano et toi vous
      n’êtes pas fait l’un pour l’autre
      Posté par ennapapillon, dimanche 01 mars 2015

      J'aime

Répondre à Enna Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :