« Jusqu’à la folie » de Jesse Kellerman

Jonah est étudiant en médecine, un externe à l’hôpital, épuisé par le travail et l’ambiance très lourde du service de chirurgie et des collègues qui traitent les externes comme des moins que rien.

Une nuit, alors qu’il rentre à pied dans les rues de New York, il est témoin d’une agression : un homme poursuit une jeune femme et la poignarde dans le dos. Jonah ne réfléchit pas trop et s’interpose. Sans le vouloir, il tue l’agresseur et se retrouve blessé aussi.

Il est empêtré dans sa vie étudiante et professionnelles extrêmement prenante et dans une vie personnelle très compliquée car son ex-fiancée est devenue schizophrène et vit avec son père et il continue de les aider en passant un samedi sur deux avec eux. Alors, quand il est contacté par Eve Gones, la jeune femme qu’il a sauvé, il tombe sous le charme immédiatement. C’est une relation très physique qui s’installe mais assez vite, elle devient plus que sexuelle et cela inquiète Jonah qui ne se sent plus en sécurité mais qui ne peut pas « se débarrasser » d’Eve aussi facilement que ça…

« Jusqu’à la folie », c’est la folie d’Eve, celle d’Hannah, l’ex fiancée de Jonah, celle que Jonah côtoie quand il fait son stage en psychiatrie mais aussi celle dans laquelle il croit tomber quand la situation avec Eve devient ingérable.

Pour les amateurs de la série « Urgences (oui, bon, je parle d’un temps que les moins de 20 ans…) : on est en plein dedans avec plus de dureté dans les relations humaines et pour les amateurs de thriller psychologiques : Eve est un personnage assez redoutable. Elle est menaçante mais on n’a aucune prise sur elle!

Ce n’est pas une lecture marquante pour longtemps. J’ai trouvé qu’il y avait une trop grande importante donné à la partie médicale et j’ai trouvé que le personnage de Jonah était sans grand intérêt, j’avais envie de le secouer sans arrêt ;-). J’avais deviné beaucoup de choses concernant Eve assez tôt dans le roman mais malgré tout la deuxième partie va crescendo et on a envie de savoir comment ça va se terminer. Par contre j’ai trouvé le style assez moyen (à moins que ça ne soit la traduction?) en tout cas, je ne suis pas sous le charme… Du même auteur j’avais lu Les visages et je serai bien tenté e de le relire en audio car je me souviens avoir bien aimé.

 

 avec Céline. Allons voir son avis!

 -40

 Liliba! Merci!

les anciens sont de sortie 2011

6 commentaires sur « « Jusqu’à la folie » de Jesse Kellerman »

  1. Bon, s’il faut secouer le personnage, je sens que ça va m’horripiler donc je passe mon tour. Et puis j’en ai déjà emprunté 6 ou 8 à la médiathèque donc j’ai de quoi faire pour deux semaines

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :