Presque la fin du Petit Bac 2014… Presque le début du Petit Bac 2015!

N’oubliez pas le challenge se termine le 31 décembre et que je prends les liens jusqu’au 31 janvier pour des LIGNES DÉJÀ BIEN ENTAMÉES (mais PAS pour une ligne nouvelle ou pour une ligne presque pas commencée qui risque de ne jamais être finie)! Alors je vous attends avec vos liens!


Je vous rappelle aussi que vous pouvez vous inscrire au Petit Bac 2015 ici :
Les inscriptions seront closes le 1 février alors n’hésitez pas! Vous êtes les bienvenus!

Le ver à soie (T2) (The silkworm) : Robert Galbraith

Nous retrouvons le détective Cormoran Strike, déjà rencontré dans « L’appel du coucou », ancien militaire, mutilé de guerre et au caractère bourru et « no-nonsens » comme diraient les anglais, c’est à dire pragmatique et qui ne se laisse pas influencer par les autres. Il est toujours assisté de Robin, qui a principalement un rôle de secrétaire au début du roman mais qui aspire à plus de responsabilités.

Depuis la résolution de « l’affaire Lula Landry », dans le premier roman, les affaires du détective marchent bien mais sans que ce soit bien excitant. Un jour, une femme vient demander à Cormoran Strike de retrouver son mari qui a disparu depuis 10 jours. Elle n’a pas prévenu la police car Owen Quine, auteur égocentrique, a déjà disparu avant et a fini par revenir. Mais Cormoran est touché par cette femme qui veut juste retrouver son mari non le piéger comme d’autres clients à lui  et accepte cette affaire. Leonora Quine pense qu’il suffira au détective de se renseigner auprès des agents littéraires qui s’occupent de son mari car il se serait vexé après qu’on on lui ait annoncé que son dernier roman ne pourrait jamais être publié.

En creusant auprès de son agent et de la maison d’édition, Cormoran Strike découvre que « Bombix Mori », le roman non publié de Quine, était une petite « bombe » de diffamation et de mauvais goût qui éclabousserait de nombreuses personnalités littéraires de l’entourage de Owen Quine.

La découverte du corps de l’auteur, assassiné de manière horrible et surtout conforme à la mort décrite dans son propre roman rend l’enquête beaucoup plus passionnante pour Strike.

J’ai beaucoup aimé ce roman, pour l’enquête, bien menée et qui creuse le monde de l’édition et de l’écriture dans ses facettes les plus noires. J’ai aimé aussi qu’à la fin, quand l’histoire est prête de se terminer, les personnages nous « cachent » des choses : conversations téléphoniques à sens unique par exemple, ou  des choses préparées « hors champs » 😉

Mais ce que j’aime toujours autant que dans le premier tome, ce sont les personnages de Cormoran et Robin qui sont vraiment bien écrits : ils ont tous les deux une vraie identité, une humanité et un caractère marqué. Leurs relations évoluent de manière subtile et leurs vies personnelles sont aussi développées : Robin qui a de l’ambition mais doit composer avec son fiancé qui n’apprécie pas du tout son travail et Cormoran, avec sa vie privée et son passé hors du commun, ses mais de tous les horizons et sa vie amoureuse chaotique.

Une chose est certaine, je continuerai à lire cet auteur (qui, pour ceux qui l’ignoreraient encore est le pseudo de JK Rowling.)

Petites info concernant cette série : j’ai lu que Robert Galbraith / JK Rowling compte écrire au moins 7 romans avec ce personnage principal (et sans doute plus).

De plus, la BBC a acheté les droits pour faire une série de « L’appel du coucou » et « Le ver à soie »… J’ai hâte de savoir quel acteur sera choisi pour jouer Cormoran!

Un article en anglais ici!

 par ma copine Mrs B : Thanks!

  avec Saxaoul et  Sandrine. Allons voir leurs avis!

J’inscris ce texte au Défi Livres de Argali