Loto BD : c’est parti!

Vous pouvez aller faire un tour chez les trois organisatrices qui vous proposent ce Loto BD. Je n’ai pas encore décidé si je jouais, ni chez qui, mais c’est toujours tentant (d’autant que j’ai gagné une fois!)

 

Chez  Loula, le thème du loto porte sur la gastronomie. 

 

 

Chez Mo’, le thème du loto porte sur les histoires & figures de femmes.

Avec Valérie (chez Marilyne),  le thème du loto porte sur les albums muets.

 

« 13 à table! » avec Les Restos du Coeur

 

Ce recueil de nouvelles écrites par 13 auteurs différents autour du thème du repas est vendu au profit des Restos du Coeur. Pour 5 € on achète un livre et  3 repas sont distribués… Faire une bonne action en achetant un livre? Je ne pouvais pas résister!

J’étais contente de voir la variété des auteurs -certains que j’étais contente de retrouver, d’autres que j’avais envie de découvrir et enfin, certains sur lesquels j’avais un a priori négatif et que je voulais enfin « juger sur pièce » 🙂

Olympe et Tatan  de Françoise Bourdin : C’est un repas de famille au moment du réveillon de Noël : un repas conflictuel dans une famille qui ne se voit qu’une fois par an… C’est assez grinçant et réaliste  (à mon avis ;-). J’ai aimé cette nouvelle.

 

Maligne de Maxime Chattam : Une histoire digne d’un roman fantastique du 19ème siècle, mystérieuse et noire. Plus que le repas, c’est « l’appétit » qui est au centre de l’histoire.

Nulle, nullissime en cuisine ! de Alexandra Lapierre : L’auteur raconte qu’être « nulle, nullisime en cuisine » n’empêche pas de trouver un mari et de remettre à sa place un snob culinaire! 

Un petit morceau de pain de Agnès Ledig : C’est ici l’histoire touchante d’un petit garçon et de sa maman, qui autour d’un morceau de pain comprend que le repas parfait n’est pas le plus important dans la vie.

Mange le dessert d’abord de Gilles Legardinier : L’auteur a choisi de ne pas faire de la fiction mais de parler de son attachement aux Restos du coeur et donner deux témoignages personnels autour des repas et des liens qui se créent autour de ceux-ci. J’ai aimé ce texte très personnel et pourtant assez universel

Une initiative de Pierre Lemaitre : C’est ici l’histoire tragi-comique d’un vieil homme de 81 ans, veuf qui invite sa petite nièce et sa famille à manger et qui se trouve devant une mission quasi impossible.

Dissemblance de Marc Levy : Ici, l’auteur n’a pas respecté le thème du tout ce que j’ai trouvé très dommage (il n’y a même pas la plus petite évocation de nourriture dans cette nouvelle). Il a choisi de faire un texte très « facile » et démagogique, plein de bons sentiments sur le conflit israélo-palestinien dans une sorte de conte dans un monde futuriste. Outre le fait que ce texte soit en décalage complet avec le recueil, j’ai trouvé l’écriture très médiocre : il y a principalement des dialogues et je passait mon temps à perdre le fil et je ne savais jamais qui parlait… J’avais déjà tenté « Et si c’était vrai » il y a très longtemps et j’avais détesté… je ne poursuivrai donc pas avec cet auteur.

Fantôme de Guillaume Musso : J’ai plutôt bien aimé cette nouvelle entre polar et fantastique (et voilà un de mes a priori négatif qui tombe, je lirai peut-être un jour un roman de lui pour me faire une meilleure idée 😉 Par contre, l’évocation d’un repas n’est qu’anecdotique au tout début de la nouvelle et  après, il sort du thème ce que j’ai trouvé dommage aussi.

Jules et Jim de Jean-Marie Périer : Ici, le repas est le prétexte aux retrouvailles entre deux vieux amis qui ne se sont pas parlé depuis longtemps à cause d’une histoire d’amour pour la même femme. 

  
Le Parfait de Tatiana de Rosnay : Ici c’est l’organisation d’un repas de mariage et surtout le choix du dessert qui est au coeur de la nouvelle et qui permet de parler des relations difficiles entre une femme et sa belle-mère autoritaire et acariâtre (la grand-mère de la mariée).

La part de Reine de Eric-Emmanuel Schmitt : C’est un joli conte un peu philosophique sur le partage et la confiance et les liens tissés autour de la nourriture  entre un homme, un clochard, et sa chienne. Une leçon de vie qu’ils donnent tous les deux aux gens qui les entourent. J’ai trouvé cette nouvelle tès touchante.

Gabrielle de Franck Thilliez : C’est une histoire d’amour entre deux vieux briscards de la nature et des ours qui vivent auprès d’eux malgré le manque de nourriture qui change le comportement des animaux. Une leçon de vie aussi et d’écologie. Une bonne chute.

Langouste blues de Bernard Werber : Ici le narrateur EST le repas! Une langouste qui se retrouve dans un aquarium de restaurant… La chute est très bonne!

 

Globalement, j’ai aimé ce recueil. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de nouvelles d’auteurs différents et j’ai vraiment aimé le concept. J’espère que Les Restos du Coeur et Pocket renouvelleront l’aventure l’année prochaine!

 

   

Je suis Charlie

Je suis sous le choc aujourd’hui… Je suis triste pour les gens qui sont morts et qui sont blessés, je suis inquiète pour la liberté d’expression, j’ai peur pour la suite, peur pour les gens qui vont être assimilés à ces actes horribles, peur du climat de peur qui va s’installer…

 

L’interview de Philippe Val est TRÈS touchante et juste : 


La vie va continuer sur le blog avec des billets programmés, mais j’en profite pour relayer l’initiative de Galéa qui propose un projet collectif : 

elle nous propose de réaliser une petite vidéo dans le même esprit que celle des joggueuses du dimanche, mais avec plus de gravité et de militantisme aussi.

L’objectif est de tous se prendre en photo avec le visuel « Je suis Charlie » (imprimé sur une feuille A4 ça suffira) et d’en faire un montage sur Youtube. Bien sûr, le but est d’être un minimum à visage découvert, puisque les victimes ont été attaquées parce qu’elles publiaient sans dissimulation, et bien sûr l’idéal serait qu’il y ait le plus de lieux et de situations différentes possibles : librairie, salle des profs, cafés, bord de mer, voiture, bureau etc….

Elle nous donnera le lien début février pour que chacun publie sur son blog le 7, une sorte de commémoration collective en hommage aux victimes, à leur famille et à leurs lecteurs. Ce serait aussi un moyen de dire que notre communauté de blogueurs (mais ça s’adresse à tous) résiste ensemble à la peur, à la haine de l’autre, défend le droit de dire ses idées, même avec un humour un peu graveleux, un moyen de rendre hommage donc mais aussi de se dire qu’on croit en un monde plus beau.

Que vous soyez blogueurs ou non, n’hésitez pas à lui envoyer votre photo à  dorabdr@gmail.com , les photos que nous lui enverrons seront sans légende, sans liens vers les blogs et sans noms hormis ceux des victimes.