« Ce que le jour doit à la nuit » de Yasmina Khadra (Lu par André Pauwels)

Ce roman est celui d’une vie entière, celle de Younès, d’abord enfant dans sa famille d’agriculteurs en Algérie dans les années 30 qui rejoint Oran avec son père et sa mère à cause de la pauvreté. Son oncle, pharmacien éduqué et aisé, marié à une française, se propose d’aider sa famille mais le père est trop fier pour accepter. Plus tard alors qu’ils s’enfoncent dans une extrême précarité, il confie Younès à son oncle et sa tante pour qu’il ait de meilleures chances dans la vie.

La vie de Younès, maintenant appelé Jonas, change alors complètement : il va à l’école et s’intègre dans une société majoritairement française. Quand ils déménagent à Rio Salado, c’est une nouvelle vie de jeune homme insouciant entouré d’une bande d’amis français qui commence pour lui.

Quand entre des histoires d’amour torturées, des histoires d’amitié tout aussi  tortueuses, les mouvements pour l’indépendance de l’Algérie se développent, Younès/Jonas ne sait pas quelle position prendre et sa vie telle qu’il l’a connue se déchire.

Ce roman est très intéressant sur cette période historique, que ce soit dans les futilités de la jeunesse des années 50 ou dans les changements fondamentaux dans l’histoire de l’Algérie.

Mais autant le dire, j’ai trouvé ce roman très -trop- long. L’auteur a voulu trop en dire, il est trop précis dans les moindres détails de la vie du personnage principal, les moindres relations, les moindres tergiversations et cela a fini par me lasser…

D’autant plus que le personnage de Younès m’a assez vite exaspérée car il ne prend jamais aucune décision… Il traverse sa vie sans s’affirmer, sans jamais dire ce qu’il pense, sans jamais agir : il subit sa vie et passe à côté de bonheurs…

Au niveau de la version audio, le lecteur en fait « un peu trop » au niveau des voix de femmes mais cela ne m’a pas gênée dans mon écoute.

J’ai vu qu’un film avait été tiré de ce roman… Peut-être qu’avec des coupes, il a su garder le plus intéressant de l’histoire!

 

                                Chez Sylire Thème du mois : « Un roman qui se passe dans un autre pays »

 par Sylire (Cliquez pour lire son billet)

Retour vers le futur : tirage au sort de la future lecture issue de ma PAL

Pour le nouveau rendez-vous  vous avez répondu à l’appel pour m’aider à choisir ma future lecture issue de ma PAL!

Vous avez été 14, dans les commentaires du blog ou sur la page Facebook du blog, à m’avoir proposé des chiffres entre 1 et 43

J’ai noté tous ces chiffres et j’en ai fait des petits bulletins. Bastien a joué son rôle très au sérieux, n’interrompant pas tout à fait son jeu de meccano ;-):

 

 

C’est donc le n° (proposé par Nath 29 ) :  qui est dans ma PAL depuis 2014, prêté par ma mère

 

 Ça tombe bien, c’est un des titres qui peut entrer dans le Petit Bac 2015 (catégorie « sujet »)!

Je vais  essayer de lire cette sélection pour le 6 février. Je crois que ce titre n’est pas traduit en français mais si vous l’avez et que vous voulez le lire avec moi, n’hésitez pas!

Rendez-vous le mois prochain pour un prochain tirage au sort! Et en attendant, n’hésitez pas à vous promenez dans le passé en cliquant sur le logo en haut 😉