« Seuls T8 Les Arènes » de Gazzotti et Vehlmann

Cet album est le dernier disponible actuellement mais pas le dernier de la série puisque le tome 9 « Avant l’enfant de minuit » devrait sortir en septembre 2015.

Changement de lieu pour cet album et changement d’univers. Les enfants sont amenés dans une société où il y a des rangs, comme des castes. Ils doivent passer des épreuves physiques dans des arènes pour savoir à quel clan ils appartiendront.

En parallèle, les dirigeants -les sages- de cette communauté sont à le recherche d’un enfant qui aurait une importance énorme pour ce nouveau monde.

Encore une fois, c’est la cohésion du groupe qui  permet aux enfants de s’en sortir.

Je suis moins enthousiaste avec cet album car le changement d’univers fait qu’on n’est plus dans le mystère des épisodes précédents mais dans un univers plus imaginaire et fantastique mais j’ai malgré tout envie de connaitre la suite 😉

       

 

  

 

« Seuls T7 Les terres basses » de Gazzotti et Vehlmann

 

La situation devient critique et je ne peut vraiment plus raconter de détails sans risquer de dévoiler des choses sur les autres albums…

Ce que je peux dire par contre c’est que l’équipe des enfants du début de l’histoire se serre les coudes et que face à la situation dramatique tous les enfants des 2 clans s’entraident.

Il faut aussi savoir que c’est un album qui fait un peu peur (en tout cas, si ça avait t un film, j’aurai eu peur alors je pense que pour des enfants cet album peut être un peu impressionnant). C’est l’album le plus noir et le plus fantastique de la série.

Et on termine sur un changement radical de situation….

       

 

 

 

  Lecture « lieu » pour ma ligne BD du 

« Seuls T6 La quatrième dimension et demie » de Gazzotti et Vehlmann

 

Cela commence à être vraiment dur de parler de ces albums de cette série sans en dire trop car des révélations ont été faites dans le tome précédents…

Des souvenirs reviennent à certains enfants sur leurs derniers instants dans le monde d’avant.

Les enfants commencent à désespérer et des clans se forment et c’est quasiment la guerre dans la ville toujours aussi effrayante et même plus car les limites évoluent.

Evidemment, cet album se termine par un rebondissement et on veut la suite!

       

 

 

 

  Lecture « taille » pour ma ligne BD du 

« Seuls T5 Au coeur du Maelstrom » de Gazzotti et Vehlmann

 

L’album s’ouvre sur la découverte par la bande du drame du tome précédant (Chut… je ne dis rien de plus 😉

Les enfants élisent Leila comme chef et décident de rester en ville pour élucider le mystère (malgré les réticences de certains, notamment d’Alexandre et Sélène.)

Un cercle rouge, physiquement représenté par les cairns rouges (les monticules d’objets rouges gardés par les singes) délimite la ville et ils décident d’aller explorer le centre.

Ils sont pris en chasse par Alexandre et Sélène et des phénomènes de plus en plus étranges se produisent.

Des révélations sont faites à la toute fin mais malgré tout le mystère-fantastique- reste entier!

       

 

 

 

 

« Seuls T4 Les cairns rouges » de Gazzotti et Vehlmann

Les jeunes héros sont retournés en ville avec une partie de ceux qui étaient au parc d’attraction. Dodji est le chef et ils ont retrouvé la voiture des parents de Yvan qui se souvient maintenant de derniers instants avec eux. 

La vie en communauté n’est pas simple car les caractères sont très différents. Alexandre et Sélène sont deux enfants qu’on avait rencontré à la fin du dernier tome et qui mettent les autres mal à l’aise (et le lecteur sait qu’ils sont raison).

Le maître des couteaux vient au camp car la petite fille -le bébé dont il s’occupe- a disparu.

Dodji décide de laisser le groupe sous la responsabilité de Yvan et les enfants partent à la recherche du bébé. En ville ils découvrent des montagnes d’objets peints en rouge à divers endroits, gardés par des singes.

L’album se termine par un drame…

 

       

 

 

 

  Lecture « couleur » pour ma ligne BD du 

This girl can : mon corps, le sport et moi!

Je n’ai pas caché au moment des bonnes résolutions du début d’année que j’aimerais perdre quelques kilos… j’aimerais en perdre 12 (mais je n’ai pas encore réussi à me mettre au régime!) et sur le papier il faudrait sans doute que j’en perde 18 (mais je ne suis pas masochiste, à mon âge, on sait ce qui est réaliste ou pas!).

Je suis ronde, je suis grande et je porte plutôt du 44-46. Ce qui ne m’empêche pas d’être TOUJOURS en jupe et en collants, avec même parfois des jupes assez courtes et presque toujours des couleurs! Je cours beaucoup, même si cette année, je ne pense pas que je courrai un marathon (je préfère être raisonnable et perdre un peu de poids et le faire en 2016 parce que ce n’est pas juste une question d’esthétique, mais de santé), je compte d’ailleurs faire le marathon en duo (moitié moitié) avec ma twin Mrs B fin mai.

Grace à ma copine Boudu, j’ai découvert une vidéo sur facebook qui m’a réjouie! Elle a été conçue par Sport England, un organisme qui vise à développer l’activité sportive en Angleterre. Avec leur campagne, This Girl Can, ils cherchent à encourager les femmes, toutes les femmes, à faire du sport mais pas pour maigrir, pas parce qu’elles se trouvent laides et  pas parce que c’est « mieux pour la santé », mais parce que le sport c’est juste bien et que ça permet de se défouler et de se SENTIR bien dans son corps!

J’adore cette vidéo, j’adore les messages véhiculés dans cette campagne alors j’avais envie de la partager avec vous. Parce que même si j’ai envie de perdre du poids, c’est surtout pour avoir plus de choix pour acheter encore plus de jupes et aussi pour pouvoir mieux courir 😉

« Je nage parce que j’aime mon corps. Pas parce que je le déteste. »

« Je transpire comme un porc mais je me sens sexy » (« a fox » = « un renard » mais aussi « une belle fille sexy »)

« Je ballote donc je suis »

Jeu de mot : « C’est vrai, j’ai l’air d’avoir chaud / je suis sexy! »

« Je ne suis pas rapide mais j’ai un tour d’avance sur tous ceux qui sont sur leur canapé! »

 

Regardez et vous aurez surement envie de trouver un sport qui vous fait vous sentir belles 😉

 Le making of :