Le soleil des Scorta : Laurent Gaudé (Lu par Pierre-François Garel)

« Le soleil des Scorta » est le premier roman que j’ai lu de Laurent Gaudé (il y a longtemps…avant le blog 😉 et j’avais adoré. Puis, à l’occasion d’ateliers de lectures théâtralisées, j’ai lu des extraits de ce même roman et j’avais vécu une expérience de théâtre formidable avec ce texte et c’est avec énormément de plaisir que j’ai relu ce roman en version audio avec la voix de Pierre-François Garel (mon chouchou) qui semble fait pour lire du Gaudé tant il le fait merveilleusement! D’ailleurs, les textes de Laurent Gaudé se prêtent parfaitement à la lecture audio!

Alors, maintenant que je vous ai dit à quel point j’ai aimé ce roman, ce qui va être plus dur c’est vous expliquer pourquoi… Et à vrai dire, je n’ai pas envie de rentrer dans les détails à part que c’est l’histoire d’une famille -les Scorta Mascalzone- issue d’une lignée de brigands qui doivent faire leur place dans le village de Montepucio, où les habitants peuvent haïr autant qu’ils peuvent respecter… Ce village est un personnage à lui seul.

C’est un roman qui raconte des vies -rudes et tortueuses, pleines d’amour et de loyauté et aussi de malhonnêteté. La famille est au coeur de cette histoire avec ses secrets et ses alliances.

C’est aussi un roman italien, même si Laurent Gaudé est français : on y sent la chaleur du soleil, la sécheresse de la terre, la poussière, la dureté des routes rocailleuses,  le caractère des  habitants et les odeurs de nourriture. C’est un roman qui fait voyager dans le temps et dans les paysages.

Voilà, je ne dirai rien d’autre que « Lisez-le »! Et si vous aimez la lecture audio, n’hésitez pas à le lire sous ce format !

     par Vive les Bêtises (Son avis en cliquant sur son nom)

 Chez Sylire

16 commentaires sur « Le soleil des Scorta : Laurent Gaudé (Lu par Pierre-François Garel) »

  1. J’avais tellement détesté « La porte des enfers » que je n’ai jamais eu envie de relire cet auteur. C’est le seul auteur à m’avoir donné ce sentiment car je peux ne pas aimer le livre d’un auteur et pourtant avoir envie de lire le suivant. Lui, jamais.

    J'aime

    1. je n’ai pas encore lu « La porte des enfers » mais j’ai aimé tous les autres textes que j’ai lu de lui ‘Ouragan », « Eldorado » « La mort du roi Tsongor »…Il faut que tu en tentes un autre mais je te comprends, parfois quand
      je n’aime pas un auteur j’ai du mal à revenir vers lui ou elle!

      J'aime

  2. « Le soleil des Scorta » m’a souvent été conseillé et l’on m’en a toujours parlé en termes extrêmement élogieux. Mais… mon nom de famille est Transetti… tu vois ? Mon grand-père vivait dans un petit village en Italie… J’ai pu, enfant, voir les meilleurs et les pires aspects de ces « clans » et… j’ai peur d’être un mauvais public. Et pourtant, je suis tentée !!!! Rha, là, là, c’est pas facile !!! En tout cas, merci beaucoup pour ce billet, cela me rappelle l’existence de ce titre et… qui sait ? je vais peut-être finalement succomber !

    J'aime

    1. je pense que tu devrais succomber! D’abord parce que c’est un excellent roman, très bien écrit mais en plus tu vas peut-être justement y reconnaître autre chose que moi. En tout cas si tu le lis je serais très curieuse de lire ton avis!

      J'aime

    1. Enna : c’est une super découverte de l’auteur et effectivement je te le conseille en audio : Pierre François Garel est un merveilleux lecteur!

      Titoulematou : il n’est pas en version audio à la médiathèque, mais il y avait  » la mort du roi tsongor » du même auteur et par le même lecteur.. alors j’ai pris!

      Enna : C’est très différent mais c’est aussi un excellent roman lu de façon magistrale par le lecteur! C’était aussi un coup de coeur

      Titoulematou : j’avais tenté de lire je crois mais pas aimé.. mise en page trop dense ( dans mon souvenir!!)
      J’espère que j’aimerai en lecture audio

      J'aime

  3. Je n’arrive pas avec les livres audio, pas encore… Mais ce livre, quelle merveille ! On y est dans ce village écrasé de chaleur, tu as raison de dire qu’on peut lire des passages (et même tout) à voix haute tant la musicalité et la beauté du style s’y prêtent ! La description du village qui descend dans la mer au début, puis la scène où la famille se réunit (la seule fois), les « passages » en bateau du jeune frère, la nuit… tout est beau !

    J'aime

    1. Justement la scène d’arrivée au village est une de celles que nous avons lu en lecture théâtralisées, à plusieurs voix, c’était génial! Et tous les passages que tu cites me rappellent des souvenirs de ma lecture! Une
      merveille!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :