Un hiver à Paris : Jean-Philippe Blondel

Le narrateur, Victor, un écrivain bien installé dans sa vie, reçoit un jour une lettre qui le ramène en arrière dans son passé de jeune homme.

Il a 20 ans et débarque à Paris pour faire une classe prépa littérature. C’est un lycée exigeant et élitiste et il se retrouve assez isolé et seul, ne se sentant pas à sa place. En même temps, il ne se sent pas non plus à sa place dans sa ville d’origine, il n’est pas très proche de sa famille qui ne comprend pas bien ses ambitions et n’a pas beaucoup d’amis.

Il s’accroche à ses études malgré la difficulté et l’ambiance pesante de ce genre de prépa. Juste au moment où il est prêt à se lier d’amitié avec Mathieu, un autre étudiant, ce dernier se suicide au lycée et c’est un terrible bouleversement pour Victor. Cette relation qui n’en était pas vraiment une lui fait se poser beaucoup de questions sur sa vie, et comme il est  considéré comme le seul ami de Mathieu, il se retrouve au centre de l’attention. Il devient « intéressant », se fait des amis et surtout il rencontre le père de Mathieu… Celui qui lui a écrit cette lettre des années plus tard.

J’ai vraiment aimé ce roman qui parle très bien de cette grande adolescence où on n’est plus tout à fait un ado et encore tout à fait un adulte. Les affres de l’incertitude de ce que l’on veut faire de sa vie. Je trouve d’ailleurs que Jean-Philippe Blondel sait très bien rendre cet aspect là dans ses romans jeunesse. Il sait bien se mettre dans la peau de jeunes hommes qui se cherchent.

L’autre aspect que j’ai trouvé très bien écrit, c’est le deuil et ce que cela entraîne pour chaque personnage touché de près ou de loin : les équilibres, les relations aussi et il y a de nombreuses façons de gérer son deuil ici.

J’ai beaucoup aimé les personnages et l’ambiance très réaliste. Je vous recommande ce roman.

 par Saxaoul, Merci! (Son avis en cliquant sur son nom)

avec Manika. Allons voir son avis!

Catégorie « lieu » pour le Petit Bac 2015

16 commentaires sur « Un hiver à Paris : Jean-Philippe Blondel »

  1. Je l’ai beaucoup aimé aussi, de manière générale, l’écriture de Jean-Philippe Blondel me touche, parce qu’il parle de la vie, la vraie, celle de tous les jours.

    J'aime

    1. oui! et j’apprécie que dans ses romans jeunesse, il écrit comme pour romans
      adultes, en abordant des thème qui nous touchent tous : relations parents
      enfants et un certain mal-être que l’on peut tous reconnaître. Je vais e
      rencontrer en juin et je suis très contente!
      Posté par ennapapillon, vendredi 22 mai 2015

      J'aime

    1. je suis bien d’accord avec toi : je pense qu’on peut tous trouver un peu de
      nous dans ces romans, à différentes époques de nos vie. N’oublie pas que je
      vais faire dédicacer ton exemplaire le 20 juin fais moi signe pour me
      dire à quel nom, tu veux ta dédicace
      Posté par ennapapillon, vendredi 22 mai 2015

      Ah, oui, c’est vrai ! A Framboise !
      Posté par saxaoul, samedi 23 mai 2015

      C’est noté!
      Posté par ennapapillon, dimanche 24 mai 2015

      J'aime

  2. Coucou Enna ! As-tu lu d’autres titres de ce même auteur ? Ce que tu en dis me tente beaucoup, mais j’évite autant que possible le sujet du suicide qui me touche (m’a touché) de trop près. Mais, il me semble vraiment que l’écriture de Jean-Philippe Blondel soit à découvrir; je croise les doigts pour que tu en ais un autre à me proposer dans tes tiroirs !

    J'aime

    1. Oui, j’ai lu des romans jeunesse et des romans adultes et j’aime beaucoup
      cet auteur. Je crois que le suicide n’est pas un thème que j’ai trop vu
      dans ses autres romans, mais l’adolescences, les relations entre enfants et
      parents, le deuil, sont des thèmes récurrents qu’il traite très bien.
      Si tu suis ce lien tu arriveras sur tous mes billets de livres écrit pas
      lui et le 28 je parle aussi de son roman « Juke box » :
      Bonne découverte!
      Posté par ennapapillon, lundi 25 mai 2015

      Merci ! En fait, je ne sais pas trop lequel choisir, ils me tentent presque tous et pour différentes raisons… alors je vais prendre le premier qui sera disponible à la biblio ! Merci encore ! Rien à voir, mais je suis aussi à quelques jours de débuter une LC autour d’un livre de Mourlevat ( je ne sais pas encore lequel). Mes lacunes se comblent, mes lacunes se comblent !!!
      Posté par Marion, lundi 25 mai 2015

      Je pense que tu apprécieras cet auteur! Quant à Mourlevat, je ne connais
      pas encore bien mais j’ai beaucoup aimé « Le chagrin du roi mort » et je
      pense en lire un autre cet été! Et en jeunesse, si tu ne le connais pas
      encore tu peux foncer sur Michael Morpurgo aussi!!
      Posté par ennapapillon, lundi 25 mai 2015

      Morpurgo : noté !
      Posté par Marion, lundi 25 mai 2015

      il écrit jeunesse mais pour tous les âges et je suis sure que toi et Théo
      aimerez le découvrir! http://ennalit.canalblog.com/tag/Michael%20morpurgo
      Posté par ennapapillon, mardi 26 mai 2015

      J'aime

  3. J’avais beaucoup aimé 6h41, mais pas relu lauteur depuis. Un titre très tentant. J’aime comment Blondel sait décrire ses personnages pas par grandes descriptions mais par petites touches…

    J'aime

    1. C’est exactement ça : il leur donne vie sans faire de grand discours. Je
      n’ai pas lu 6h41 mais je pense le lire un jour!
      Posté par ennapapillon, lundi 25 mai 2015

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :