« Emma B libertine » de Gustave Flaubert et Lucie Clarence

https://i2.wp.com/www.ma-editions.com/img/references/e2t4qhzx0r-emma-b-la-libertine.jpg

Ce roman est très particulier car comme les noms des auteurs l’indiquent, c’est le roman de Gustave Flaubert, « Madame Bovary », complété par Lucie Clarence pour lui donner un côté érotique. Je suis loin d’être experte dans les écrits de Flaubert, je ne suis même plus sure d’avoir lu « Madame Bovary » en entier mais d’après ce que j’ai lu, ce roman fit scandale à sa sortie -sans les scènes explicitement érotiques de cette version- et l’auteur avait été accusé « d’outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs ».

Dans cette histoire, Emma Bovary est une jeune femme qui espère beaucoup du mariage mais qui s’ennuie très vite auprès de son mari, médecin d’une petite ville de Normandie. Elle a des amants, ignore sa fille, dépense sans compter et se retrouve avec beaucoup de dettes. Son mari, un brave homme un peu innocent et sans grande envergure, lui passe tout et ne voit rien.

Lucie Clarence a intégré des scènes de sexe très explicites en gardant le style de Flaubert ce qui fait qu’elles ne dénotent pas dans le reste du texte et garde une réelle fluidité. Ce qui est appréciable c’est que ces scènes s’inscrivent  dans le récit (même si je ne sais pas si le texte de Flaubert a été beaucoup modifié??)

Je ne suis pas non plus une experte en littérature érotique… Je crois même que c’est mon premier roman qui puisse être qualifié de tel! (Vous voyez Liliba et Stéphie, ce que vous faites de moi?! 🙂 ) et j’avoue qu’au bout d’un moment je trouvais cela un peu exagéré et lassant mais il n’empêche que ces scènes sont quand même « émoustillantes » (oui, bon, Stéphie, je reste un peu prude quand même, que veux tu, je n’ai pas l’habitude de parler de ce qui se passe derrière les baldaquins 😉 

Pour la petite histoire, j’ai commencé ce roman chez le coiffeur, en me disant que je ne « risquais » rien, qu’il n’y aurait pas de scènes osées dès le début et je me trompais… Drôle d’impression de mélanger l’intime et un lieu public, comme si je m’étais baladée à poil dans la rue 😉

 par Liliba

 objectif 2015 : -24

 

Mardi-c-est-permis Le rendez-vous de Stéphie a 4 ans, il était temps que je participe, non? 😉

Catgorie « Gros mot » (vous vous souvenez de Milène Farmer (« Je je suis libertine, je suis une catin! »)