« L’Arabe du futur -Une jeunesse au Moyen Orient (1978-1984) Tome 1 » de Riad Sattouf

Riad Sattouf est né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne qui se sont rencontrés à l’université. Ils vivent d’abord en France puis, déçu de ne pas trouver de poste intéressant en France, le père décide d’aller avec sa famille en Libye, où il a trouvé un poste de professeur d’université. Plus tard, ils déménagent en Syrie, le pays d’origine du père de Sattouf qui retrouve sa famille. Il est passé d’un idéalisme un peu angélique sur le panarabisme quand il était étudiant à une vision plus radicale, acceptant sans sourcilier beaucoup d’aberrations dans les deux dictatures  dans lesquelles ils vivent. Mais il garde aussi toujours à l’esprit que les arabes doivent être éduqués et il veut cela pour son fils aussi pour en faire un « arabe du futur », lui-même ayant été le seul de sa famille à avoir fait des études.

La vie en Lybie est montrée comme un mélange d’utopie et de dictature et la vie en Syrie semble un retour en arrière quasi moyenâgeux par certains aspects.

L’histoire est racontée du point de vue du petit Riad, enfant à la fois adulé pour sa blondeur par les adultes et rejeté par les enfants pour les mêmes raisons. Il raconte des souvenirs de cette enfance particulière : souvenirs sur des aspects politiques sans doute entretenus par des adultes et avec le recul du temps passé mais aussi des souvenirs naïfs qui rendent le récit très réaliste. 

Le père semble vraiment égoïste, ne tenant que rarement compte de ce que ressentent sa femme et son fils, ne s’occupant que de ses idéaux et de ses désirs intellectuels ou familiaux et je dois dire que la mère m’a complètement exaspérée, acceptant tant de choses inacceptables, de mon point de vue, ne s’imposant jamais auprès de son mari…

J’ai plutôt aimé découvrir la vie quotidienne de ces pays avec leurs dictateurs à leurs « débuts » : on comprend qu’on a vendu du « rêve » aux habitants, on a entretenu des peurs et même des gens intelligents se sont pris au « jeu » sans réussir à garder l’esprit critique (pour le père de Riad Sattouf en tout cas). Je pense que je lirai le tome 2.

 par Kristina : Merci!

Roaarrr Challenge

9 commentaires sur « « L’Arabe du futur -Une jeunesse au Moyen Orient (1978-1984) Tome 1 » de Riad Sattouf »

  1. et bin dans certains sectes on retrouve des profs et des medecins…a la fin cela ne m’etonne plus…..en tout cas pour la mere, bretonne en plus, cela reste bizarre…bon 2eme tome….

    J'aime

  2. Rhaaaa ^^ Vous me tentez tous réellement avec cette série ! J’attends la sortie du troisième tome mais m’est avis que je vais dévorer cette série

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :