Fakirs : Antonin Varenne (lu par Jean-Michel Vovk)

Bon, bon, bon… Il m’arrive souvent de vous dire que j’ai du mal à écrire un billet sur un livre audio… Et là c’est le cas… tout d’abord parce que pendant l’écoute je me suis ennuyée… je ne sais même pas pourquoi je ne l’ai pas abandonné… et en plus, je l’ai lu fin mai et je me mets à l’écriture du billet début juillet… c’est vous dire que je n’étais pas motivée et que le contenu est parti loin…  Et pourtant, j’avais choisi ce livre audio de mon plein grès car j’avais beaucoup aimé « 3000 chevaux vapeurs » du même auteur… Mais ce polar ne m’a pas emballée… Je ne peux pas dire qu’il est mauvais, non, je suis juste passée complètement à côté. Je ne sais pas, je crois que je l’ai trouvé un peu trop cliché et fade et que je n’y ai pas cru du tout…

Bref, je vais me creuser la tête et je ne vais pas m’étendre trop sur ce livre mais je dois dire que je ne vous le recommande pas (mais les fanas de polars se laisseront peut-être quand même tenter et seront peut-être agréablement surpris!

D’un côté il y a un improbable inspecteur qui a été mis au placard dans un service de la police à Paris qui s’occupe des suicidés. Il est suivi par un adjoint un peu lunaire. Le lieutenant Guérin a des comptes a régler avec certains membres de son ancienne équipe qui le détestent et le traitent comme un pestiféré. Il se retrouve sur une enquête qui concerne des suicides qui pour lui n’en sont pas… Une sorte de « série »…

D’un autre côté à l’autre bout de la France, un américain, espèce de hippie des temps moderne doit venir à Paris reconnaître le corps d’un ami à lui, fakir drogué et homosexuel qui est mort sur scène. Or, John découvre que son ami s’est suicidé…

Guérin et John Nicholls se rejoignent par hasard et leurs « affaires » sont liées… ou pas…

Bon, même en me forçant je n’arrive pas à me souvenir des détails et je me souviens surtout que c’était très confus et tiré par les cheveux, assez irréaliste… Je suis désolée d’être un peu lapidaire mais j’ai vu des avis plus positifs sur Babelio, je vous encourage à vous faire votre opinion en les lisant ou en lisant le roman 😉

6 commentaires sur « Fakirs : Antonin Varenne (lu par Jean-Michel Vovk) »

Répondre à sylire Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :