Âme Graphique -Regards

 

Pour le rendez-vous photographique du Petit Carré Jaune  « Âme graphique », le thème était cette fois-ci « Regards ».

J’ai choisi de prendre le regard de Bastien qui exprime tant de choses : il était en train de regarder « Bambi » pour la première fois et je l’ai pris en photo discrètement : ses yeux laissaient passer tous les sentiments ressentis : il est intrigué, inquiet, amusé, ému…

Prochain rendez-vous le jeudi 29 octobre! 

Tarte salée au poulet au curry et tagliatelles de courgettes

 

Je suis contente de moi car cette recette est une invention! J’avais des escalopes de poulet à utiliser et nous avons été invités à un pique-nique de dernière minute alors je me suis dit que j’allais faire d’une pierre deux coups en faisant une tarte avec mon poulet!

Ingrédients : une pâte à tarte feuilletée / 3 petites courgettes (j’en ai pris une verte et deux jaunes mais c’est juste pour la couleur, d’ailleurs, je pense que j’essaierai cette recette en remplaçant une courgette jaune par une carotte la prochaine fois pour varier les couleurs 😉 / 1 gousse d’ail / 2 escalopes de poulet / 3 œufs / 20 cl de crème liquide (pour moi c’était du soja) / curry en poudre / sel, poivre

Préchauffer le four Th 7

> Couper les escalopes de poulet en dés et écraser l’ail dans une poêle.

> Faire cuire dans de la matière grasse avec du curry (selon vos goûts)  jusqu’à ce que le poulet soit doré et bien coloré.  Mettre de côté

> Laver les courgettes et les éplucher avec un économe de façon à faire des lanières très fines (comme des tagliatelles) : arrêtez vous quand vous arrivez aux pépins

> Dans un bol, battre les œufs et ajouter la crème (ou soja), saler, poivrer et ajouter du curry selon vos goûts.

> Dans un moule à tarte, étaler la pâte feuilletée et piquer avec une fourchette.

> Répartir les tagliatelles de courgette à peu près à la verticale plutôt qu’à plat pour les former une sorte de tourbillon dans la pâte (je ne sais pas si je suis très claire 😉 à la fin, ça ressemble un peu à une fleur (je vous complique la vie, là, non ? 😉

Voici à quoi ça ressemblait avant la cuisson : 

> Répartir les morceaux de poulet sur toute la surface de la tarte

> Verser le mélange œufs/crème sur toute la tarte

> Mettre au four pour 35 mn

 

Nous avons mangé cette tarte froide et elle a été appréciée par tout le monde, même par Bastien !

Come prima : Alfred

 

Cette BD a deux types de dessins pour présenter deux époques. Elle raconte les retrouvailles de deux frères italiens dans les années 60. Giovanni, le plus jeune, retrouve son frère Fabio en France après une très longue séparation sans nouvelles. Il vient lui annoncer la mort de leur père et ils prennent la route ensemble (dans une petite Fiat bringuebalante) pour retourner au village. Fabio vient à contre cœur et plus pour éviter des ennuis qui lui pendent au nez que par amour familial.

Sur la route, ils oscillent entre silences pesants, engueulades violentes, récriminations, retours sur le passé et secrets sur le présent.

Les deux hommes ont leur vision de l’époque à laquelle Fabio est parti –l’époque sombre où des choix politiques –chemises noires ou rouge communiste- changeaient les relations pour toujours.

J’ai trouvé cette histoire très touchante, très riche et très subtile car elle n’est pas manichéenne. On creuse la nature humaine au travers de ces individus car leurs réflexions personnelles vont leur permettre de prendre conscience de ce qu’ils ont fuit ou recherché. C’est vraiment plein de subtilité.

Au niveau des dessins, il y a donc deux types de traits qui montrent la vie avant le départ de Fabio : la partie « historique » avec une ambiance et des couleurs un peu retro et les dessins de l’époque de l’action avec ses couleurs vives et des traits plus ronds qui nous fait voyager vers l’Italie et la chaleur.

Une belle découverte !

                       Roaarrr Challenge

Le grand combat : Zéphir

 

J’ai choisi cette BD un peu par hasard car elle était dans les nouveautés et après avoir feuilleté les premières pages, j’ai su qu’elle me plairait. Et c’est un coup de coeur!

Cette BD est atypique car les parties plus traditionnelles qui racontent une histoire avec ses cases et ses bulles sont entrecoupées de superbes pages artistiques et de paysages. C’est comme feuilleter un livre d’art.

L’histoire est celle de l’artiste Chomo (je ne connaissais pas cet homme mais la postface explique de qui il s’agit). C’est un vieil homme qui vit comme un ermite dans la forêt. Ses contacts avec les gens des environs sont très restreints et il passe sa vie dans les bois à créer, sculpter, peindre, transformer à partir de la nature ou des choses récupérées dans une décharge et il en fait des œuvres d’art intégrées dans la forêt. Il crée son « palais », un lieu où l’art se confond avec la nature.

J’ai vraiment aimé cet album que j’ai feuilleté à nouveau après l’avoir fini tellement je l’avais trouvé beau par les dessins et poétique par le sujet.

C’est une merveille que je vous conseille!