Cadavre exquis : Pénélope Bagieu

Cette BD nous présente d’abord Zoé, une jeune femme qui travaille comme hôtesse d’accueil dans divers salons. Elle n’est ni épanouie dans sa vie professionnelle ni dans sa vie privée puisqu’elle n’arrive pas à se lier avec ses collègues et que son homme est un lourdaud avec qui elle ne partage pas grand-chose. Elle est assez aigrie et malheureuse.

C’est alors qu’elle rencontre par hasard Thomas Rocher –un auteur très connu qui vit en ermite dans son grand appartement parisien et qu’elle ne reconnait pas (au grand dam de l’homme). Ils se revoient et commencent une histoire où la fraicheur et la naïveté de Zoé apporte un nouveau souffle à l’auteur qui se remet à écrire après une période de page blanche.

Ils ne sortent jamais de l’appartement mais Agathe, l’éditrice de Thomas, leur rend visite ce qui crée des tensions entre eux. Un jour, alors que Zoé va dans une librairie pour chercher à se cultiver un peu, elle découvre que Thomas lui a caché quelque chose de capital.

Même si elle soutient l’auteur de son mieux pendant la phase d’écriture frénétique qu’il traverse, Thomas devient obsédé par son roman et finit par la mettre à l’écart.

J’ai beaucoup aimé cette BD qui pointe du doigt les travers de certains auteurs à succès avec un égo surdimensionné. On y voit aussi le monde de l’édition de l’intérieur. Et la fin est assez jubilatoire !

Une bonne découverte vraiment amusante !

ligne BD catégorie « Mort » du Petit Bac 2015

J’inscris ce texte au Défi Livres de Argali