La grande course de Flanagan : Tom McNab

Ce roman je l’ai découvert grâce à Galéa (coureuse en pause mais à qui ça manque ;-), à Sophie La Styliste (marathonienne à côté de qui je suis une toute petite joueuse ;-)) et Sandrine, avec qui j’ai déjà fait une course de 10 km qui a aussi aimé ce roman et qui a eu la gentillesse de me l’offrir !

Alors autant le dire tout de suite, un roman que des gens que j’apprécie aiment tant, ça fait très envie mais ça fait aussi un peu peur (« Et si je n’aimais pas ? ») et puis le fait que ce soit un « pavé » de plus de 600 pages m’inquiétait un peu aussi… Mais vous avez vu mon logo en haut du billet : c’est un coup de cœur que j’ai dévoré en une semaine (de vacances, certes mais quand même !)

J’ai adoré ce roman ! C’est bien entendu une aventure sportive : 2000 coureurs de niveaux très différents s’engagent dans une course de plus de 5000 kms entre Los Angeles et New York. C’est aussi une histoire sur une période historique importante. 1931, la crise économique pèse lourd aux Etats Unis et dans de nombreux pays du monde représentés dans cette course et cet aspect-là est un élément important de l’histoire. Mais c’est surtout une vraie aventure humaine d’hommes et de femmes qui apprennent à se connaître en allant puiser au plus profond d’eux-mêmes pour trouver la force de traverser cette épreuve –des histoires individuelles fortes et des relations humaines intenses qui font ressortir des valeurs essentielles au sport mais aussi à la vie en général.

Il y a beaucoup d’aventures mais aussi de l’humour et de bons sentiments mais sans mièvrerie. Il y a de la « positive attitude » dans ce roman et ceux qui me connaissent savent que ça me tient à cœur ! J’ai lu ce roman en vibrant, j’ai lu certains passages avec le sourire, heureuse pour les personnages, parfois j’étais triste pour eux et j’avais les yeux qui piquaient et jusqu’au bout j’ai même été inquiète pour eux car il y a de nombreux rebondissements. Je me suis vraiment attachée aux personnages et je n’avais pas envie de les quitter !

Bref, c’est un excellent moment de lecture. J’imagine vraiment bien une série télévisée basée sur ce roman, plus qu’un film, car il y a de quoi raconter la course en elle-même mais aussi de développer les vies de chaque participant en les suivant au fil de la course.

Et voici une citation de Zatopek découverte dans un magazine de course à pied, juste après avoir fini ma lecture et elle colle tellement bien avec cette lecture : « Un athlète ne peut pas courir avec de l’argent dans ses poches. Il doit courir avec de l’espoir dans son coeur et des rêves dans la tête. »

En préparant ce billet, je me suis replongée dans cette superbe vidéo de blogueuses, lectrices, coureuses faite par Galéa (notre coach course à pied à tous !) et elle m’a vraiment donn le sourire, alors elle trouve sa place ici!

 Sandrine (merci beaucoup!) Cliquez sur son nom pour voir son avis!

Catégorie « Taille » du Petit Bac 2015

Challenge du Pavé de l’été chez Brize : 630 pages

 chez Titine

24 commentaires sur « La grande course de Flanagan : Tom McNab »

  1. En voyant la couverture je pensais qu’il s’agissait d’un roman se déroulant de nos jours. Je ne pensais même pas que l’on pouvait courir en 1930 même si je sais que ce sport est un des premiers pratiqués.

    J'aime

  2. Un roman parfait pour le mois américain ! Les 600 pages m’effrayent un peu, mai ston coup de coeur me le fait souligner… il est déjà noté, si, si, je crois…

    J'aime

    1. En fat, je l’ai dévoré et j’en aurai bien lu plus alors je crois que tu
      peux te lancer
      Posté par ennapapillon, samedi 05 septembre 2015

      J'aime

  3. et bin oui il a l’air bien didonc ce livre…didonc je suis en train de penser que les livres de 250 pages ont quand meme de l’avenir si les 600 pages vont peur…cela pourrait etre la question du moment didonc….
    en tout cas courons soyons en sante…et lisons les 600 pages avec bonheur…

    J'aime

    1. en fait, les pavés me font peur mais quand j’accroche, je les dévore
      Posté par ennapapillon, samedi 05 septembre 2015

      oui c’est peut-etre cela qui fait peur…devoir le finir…cela prend plus de temps…
      Posté par rachel, mardi 08 septembre 2015

      oui, si on aime moyennement, ça peut paraître encore plus long
      Posté par ennapapillon, mardi 08 septembre 2015

      oui mais bon on arrete le massacre avant….
      Posté par rachel, mercredi 09 septembre 2015

      oui, c’est vrai
      Posté par ennapapillon, mercredi 09 septembre 2015

      J'aime

    1. Peut-être, il y a des livres comme ça qui nous tombent des mains quand ce
      n’est pas le bon moment. Je pense que tu devrais lui redonner une chance
      (peut-être pendant des vacances où tu aurais l’esprit plus libre
      Posté par ennapapillon, samedi 05 septembre 2015

      J'aime

    1. Ah ah! ça doit exister en même temps, l’effort et la cohésion, ça peut
      aussi plaire à une nageuse
      Posté par ennapapillon, samedi 05 septembre 2015

      J'aime

    1. 😉 moi je te remercie vraiment de me l’avoir offert car j’aurai peut-être
      attendu encore longtemps avant de le lire et ça aurait été très dommage!
      Posté par ennapapillon, samedi 05 septembre 2015

      J'aime

  4. Ce que j’ai aimé ce livre lu il y a lontemps! Et pourtant je suis nulle en course et pas sportive! mais tu as raison de dire que c’est avant tout une vraie aventure humaine et les personnages sont particulièrement attachants et le récit passionnant!.

    J'aime

    1. C’est essentiel que les lecteurs ne se disent pas : « C’est un livre pour
      les sportifs! », car même si personnellement, beaucoup de passages
      « sportifs » m’ont parlé, c’est surtout l’aspect humain et les personnages
      qui m’ont emportés
      Posté par ennapapillon, samedi 05 septembre 2015

      J'aime

    1. J’espère que tu auras autant de plaisir à te laisser prendre dans cette
      saga et cette aventure humaine
      Posté par ennapapillon, samedi 05 septembre 2015

      J'aime

    1. Absolument le sport n’est qu’un prétexte pour raconter une belle
      aventure humaine et une aventure tout court d’ailleurs à lire(et qui
      sait tu auras peut-être envie de te mettre à courir après
      Posté par ennapapillon, samedi 05 septembre 2015

      ouch, moi qui ai déjà du mal à marcher !!!!
      Posté par Gambadou, samedi 05 septembre 2015

      alors peut-être que ce roman te donnera envie de marcher plus
      Posté par ennapapillon, dimanche 06 septembre 2015

      J'aime

    1. Etrangement, l’aventure et l’aventure humaine sont plus important que la
      course en elle-même. Les personnages sont vraiment au centre du roman
      Posté par ennapapillon, dimanche 06 septembre 2015

      J'aime

  5. J’ai repéré ce livre mais le côté « course à pied » me fait peur car je ne suis pas une joggeuse (bon qui sait, ça viendra peut-être ?)
    Tu as bien fait de remettre en ligne cette vidéo que j’aime vraiment beaucoup.

    J'aime

    1. je pense vraiment que les non coureurs peuvent aimer ce roman qui va bien
      au-delà de ça. Je te le conseille Et j’ai vraiment aimé revoir la vidéo
      aussi c’est pour ça que j’ai eu envie de la partager à nouveau
      Posté par ennapapillon, lundi 07 septembre 2015

      J'aime

    1. Merci Mais surtout merci comme tous les ans de me motiver à lire des
      pavés car je suis rarement déçue!
      Posté par ennapapillon, mercredi 09 septembre 2015

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :