« L’amour ferme les yeux » de Line Hoven

 

Line Hoven raconte l’histoire de sa famille en commençant avec les enfances de ses grands-parents. Il était assez improbable que ses parents se rencontrent car son grand-père paternel allemand était dans les jeunesses hitlériennes et son grand-père maternel américain n’a pas pu combattre pendant la deuxième guerre mondiale pour raison de santé mais il était extrêmement patriote. Leurs enfants, les parents de l’auteur, se sont rencontrés quand sa mère est partie faire des études en Allemagne.

Ce parcours familial est intéressant car il pose un regard lucide et touchant sur deux mondes que tout oppose et sur les difficultés que les générations suivantes rencontrent.

Au niveau du récit, c’est aussi original car Line Hoven arrive à dresser le portrait de deux générations et de plusieurs vies par bribes et petites touches en reproduisant parfois juste des pages d’albums photos anciens des deux familles. On a le sentiment de rentrer dans un récit intimiste un peu suranné.

Une bonne découverte faite par hasard à la médiathèque.

 

 

 

BD de la semaine saumon Chez  Noukette cette semaine!

 chez Titine

Tagué

7 commentaires sur « « L’amour ferme les yeux » de Line Hoven »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :