Thérèse Raquin : Emile Zola (Adapté et réalisé par Stéphane Labat lu par de nombreux lecteurs)

Lu par Patrick Poivey,  Jeanne Arenes,  Maxime Le Gall,  Odile Roig,  Laurent  Labat et de nombreux autres lecteurs. Habillage musical par le groupe Jan to Jun, avec des sonorités électro-rock et aussi plus classique avec des compositions pour violoncelle et pour une scène un chant funéraire Viking et une autre une musique d’Ennio Morricone.

L’histoire raconte la vie de Thérèse Raquin, jeune fille mariée à son cousin pour faire plaisir à sa tante Mme Raquin qui l’a recueillie enfant. Camille Raquin, le mari est un jeune homme maladif, toujours mal en point, couvé par sa mère et Thérèse s’ennuie. Elle s’en rend compte quand Camille ramène chez eux un ami d’enfance plein d’entrain. Elle tombe sous son charme et Thérèse et Laurent commence alors une liaison passionnée et intense même si elle est compliquée à vivre.

Ils finissent par décider de tuer Camille en faisant passer cela pour un accident et après un temps de deuil se marient avec la bénédiction de Mme Raquin qui aime beaucoup les deux jeunes gens.

Mais la mauvaise conscience qui habite Thérèse commence à peser sur eux et ils perdent tout ce qui les a poussés à ce crime.

Le sujet est intéressant et encore une fois avec Zola, je trouve cela très moderne et facilement adaptable à notre époque. Les portraits des personnages sont vraiment riches.

Cette version de Thérèse Raquin est une adaptation théâtralisée et je dois dire que si j’aime beaucoup les lectures théâtralisées (j’ai moi-même participé à des ateliers de ce genre et j’ai adoré ça) ce n’est pas ce que j’attends d’un « livre audio » que j’écoute. J’aurai préféré voir cette prestation sur scène par exemple. J’ai lu sur le site de Roadbook que cette lecture avait été tournée en extérieur et l’impression que j’en ai retirée est d’avoir écouté un téléfilm plutôt que d’avoir lu un livre audio… Je pense que c’est une bonne approche pour quelqu’un qui voudrait qu’on lui raconte l’histoire de Thérèse Raquin mais pas pour quelqu’un qui voudrait lire le roman de Zola… C’est une écoute très courte : 1h15…

Or j’ai déjà lu deux romans d’Emile Zola en version audio (« Au bonheur des dames » et « La bête humaine ») et j’avais beaucoup aimé le style de l’auteur, les détails de ses descriptions et l’atmosphère qu’il savait créer et cette version m’a privée du plaisir du texte. C’est clairement du théâtre et je suis donc déçue de cette écoute…