Pietra Viva : Léonor de Récondo (Lu par Lazare Herson-Macarel)

Ce roman commence en 1505 quand Michelangelo (le célèbre sculpteur) qui dissèque des corps dans un monastère découvre qu’Andrea, un moine qui le fascinait par sa beauté est mort. Cela lui cause un véritable choc même s’ils ne se connaissaient pas vraiment. Il part alors à Carrare sur un coup de tête pour choisir les marbres pour le tombeau commandé par le pape Jules II.

Là-bas, il est baigné dans le monde des carriers et des tailleurs de pierre qu’il connait bien. S’il se montre parfois froid et hautain, il peut aussi se laisser toucher par les autres que ce soit avec le petit Michele qu’il rabroue parfois sans ménagement mais envers qui il a aussi une certaine tendresse, ou Cavallino, l’homme qui se prend pour un chevalet avec qui il se montre attentif.

Mais ce roman, c’est surtout un roman d’introspection. Michelangelo se pose de nombreuses questions sur son attachement quasi amoureux à Andrea et il se plonge dans une recherche de souvenirs d’enfance qu’il pensait avoir effacés.

Il y a beaucoup de poésie dans la manière dont sont abordées les différentes facettes de la personnalité de l’artiste. Et l’art est évidemment aussi au cœur de l’histoire : du dessin à la sculpture en passant par le matériau brut qu’est le marbre.

J’ai aimé le style, très délicat et poétique. J’ai aimé que le personnage de Michelangelo soit montré comme torturé et en recherche de ce qu’il est vraiment. J’ai trouvé que c’était un personnage intéressant et plutôt touchant avec ses défauts.

Le lecteur, Lazare Herson-Macarel, a su très bien faire vivre ces différents aspects du personnage.

Une bonne découverte.

Chez Sylire

Le thème du mois est « Une histoire qui se passe dans un pays d’Europe autre que la France », ici : l’Italie)

              avec Sylire : Allons voir son avis!

Le mois Italien chez Eimelle

La Sirène (Tome 6) : Camilla Läckberg (lu par Jean-Christophe Lebert)

Je poursuis ma lecture de la série suédoise avec Ericka Falk et son compagnon Patrick Hellström écrite par Camilla Läckberg. Erika, la jeune écrivain mère de famille est toujours aussi curieuse et Patrick est toujours policier dans la petite ville balnéaire de Fjällbacka (je suis allée copier le nom de la ville, je suis incapable de l’écrire de tête 😉

Comme d’habitude, le récit au présent est entrecoupé par des scènes du passé qui ne sont pas du tout datées et dont on ne saisit pas tout de suite le lien avec les personnages actuels. Il y a aussi la vie quotidienne de Erika et sa famille – elle est à nouveau enceinte, de jumeaux cette fois, et sa sœur est également enceinte. Mais surtout il y a une enquête policière.

Tout d’abord, il s’agit juste de la disparition d’un habitant de Fjällbacka qui ne passionne pas la police. Et puis Christian, l’ami bibliothécaire d’Erika qui vient de sortir « La sirène », son premier roman, avec beaucoup de succès,  révèle à contre coeur qu’il reçoit des lettres de menaces depuis des semaines. Il y a des morts, des gens qui font des mystères sur leurs liens et leurs agissements et Christian n’est pas le seul à recevoir des menaces…

Je ne peux pas en dire beaucoup plus sans risquer de dévoiler certains éléments de l’intrigue mais j’ai encore une fois bien aimé ce roman. J’aime le mélange des niveaux de lectures : le côté léger de la vie des personnages (les collègues de Patrick, la famille, les amis), le côté purement policier avec l’enquête, les pistes, les doutes et le mystère autour du passé –d’autant que comme on se doute qu’il y a un lien, on ne peut pas s’empêcher de chercher avec quelle partie de l’histoire actuelle ces éléments du passé vont s’imbriquer.

Je compte bien continuer à lire les aventures d’Erika et Patrick (d’autant qu’après la lecture du dernier chapitre, je suis juste contente qu’il y ait bien un autre tome (mais chut… je ne dis rien de plus !)

La série d’Erika Falk :

La princesse des glaces (Tome 1) 

Le prédicateur (Tome 2)

Le tailleur de pierre (Tome 3)

L’oiseau de mauvais augure (Tome 4)

L’enfant allemand (Tome 5)

Le gardien de phare (Tome 7)

La Faiseuse d’anges (Tome 8)

 Chez Sylire

Le thème du mois est « Une histoire qui se passe dans un pays d’Europe autre que la France », ici : la Suède)

J’inscris ce texte au Défi Livres de Argali  

Challenge Petit Bac 2015 : catégorie « animal »