Le passager de l’orage : Claire Gratias

Jonathan est un ado qui vit dans une petite ville, l’été arrive et il n’a pas trouvé de travail saisonnier. Il a une petite amie mais il sent que ça ne va peut-être pas marcher entre eux quand ils seront à l’université. Ses relations avec son père sont mauvaises. Ce dernier, alcoolique, perd pied dans la vie familiale et professionnelle et on sent qu’il y a un poids dans le passé de cette famille, des non-dits qui leur coûtent à tous.

La librairie de cette ville a invité Kathleen Bates, une auteur de polar connue et elle s’installe pour l’été dans une grande maison de la ville pour finir son prochain roman. Cette maison a la réputation d’être hantée.

Elle embauche Jonathan pour qu’il soit son secrétaire pendant cette période. Le jeune homme est ravi car il loge dans la maison et se coupe ainsi de sa vie de famille compliquée mais la vie dans la mystérieuse maison se révèle assez étrange et l’atmosphère est de plus en plus angoissante.

La question de la réalité se pose à plus d’un niveau dans ce roman : y a –t-il des fantômes ? Quelle est la place de la réalité et de la fiction ?

J’ai aimé ce roman qui sous couvert d’une histoire de vie quotidienne, d’un jeune qui s’ennuie un peu et qui a du mal à prendre des décisions sur sa vie, on dévie par des voies détournées sur des mystères qu’ils soient réalistes avec les histoires de familles, ou plus étranges avec une atmosphère pesante.

J’inscris ce texte au Défi Livres de Argali  

Pouding chômeur au sirop d’érable

Alors toujours dans l’esprit québécois, je me suis penchée sur les desserts et je me suis arrêtée sur cette recette car d’une part le nom me plaisait bien et puis la recette était très simple et en faisant la version avec du sirop d’érable, je me suis sentie vraiment dans l’ambiance !

 

 

Alors petit avertissement : la recette proposée peut faire environ 16 petites parts individuelles et franchement, à moins d’être dans le grand froid québécois, je vous assure qu’une pette part vous suffira car c’est très consistant et assez calorique 😉 Mais la bonne nouvelle c’est que ça se congèle : j’ai vérifié 😉

Ingrédients pour un plat : Pour le gâteau : 400 gr de farine, 1 ½ c à café de levure, ½ c à café de sel, 110 gr de beurre (margarine végétale sans lactose pour moi), 115 gr de sucre, 170 ml de lait (lait de soja pour moi : recette sans lactose) Pour le sirop : 300 gr de sirop d’érable / 300 ml d’eau

Préchauffer le four TH 6

>Tamiser les ingrédients secs (farine, levure, sel)

>Mélanger le sucre et le beurre mou et le lait.

>Mélanger avec la farine.

>Etaler la pâte dans un plat à gratin.

>Dans une casserole, faire bouillir le sirop d’érable et l’eau.

>Verser le sirop chaud par dessus la pâte dans le plat à gratin.

>Laisser reposer quelques minutes

>Mettre au four pour 35-40 mn

Tourtière ou Pâté de viande (tourte québécoise à ma façon)

Je n’ai jamais mangé québécois et je voulais profiter du mois québécois pour tester des recettes locales mais dois dire que si celle-ci a été validée par toute la famille, je ne suis pas sure qu’elle soit complètement québécoise vu que je l’ai beaucoup adaptée 😉 Les vrais québécois me diront s’ils valident la recette, disons que c’est une « inspiration » 😉

Ingrédients  pour une tourte : 2 rouleaux de pâte brisée, 250 g de viande de bœuf haché, 120 g de chaire à saucisse, 1 pomme de terre râpée, 1 gros oignon, 125 ml de bouillon de poule (ou de légumes pour nous), 1/2 c à café de cannelle, 1/2 c à café de muscade, 1/2 c à café d’ail en poudre, 1/2 c à café de thym, 15ml de lait (lait de soja pour nous… recette sans lactose), 1 œuf, (1 c à soupe de maïzena : facultatif)

Préchauffer le four TH 6

>Faire revenir l’oignon dans une sauteuse avec de la matière grasse.

>Ajouter la viande de bœuf et de porc et répartissant et mélangeant bien les morceaux.

>Ajouter toutes les épices + du sel et du poivre et laisser brunir la viande légèrement.

>Ajouter le bouillon et le lait et laisser mijoter à feu doux jusqu’à ce que le liquide soit presque évaporé (J’ai ajouté une c à soupe de maïzena dans un peu d’eau pour faire épaissir un peu la sauce.)

>Ajouter la pomme de terre râpée et retirer du feu pour laisser un peu reposer.

>Dans un moule à tarte, mettre une pâte brisée, piquer et répartir la viande puis recouvrir de la deuxième pâte à tarte. Sceller les deux pâtes en pressant les côtés.

>Faire un trou au milieu et badigeonner d’œuf battu.

>Faire cuire 30 mn.

 

En tout cas nous avons aimé et nous l’avons trouvéé bonne chaude et sortie du four mais également à peine tiédie le lendemain, elle irait donc très bien aussi pour un pique nique.

Les madeleines d’Enna

Depuis 2000, je note tous les titres des livres que je lis dans des petits carnets. Il n’y a aucune indication à part l’année, un numéro et les titres et les auteurs et pourtant quand je jette un coup d’œil à ces listes, certains titres évoquent immédiatement le lieu où j’étais quand j’ai lu ce livre, avec qui j’étais, ce que je ressentais à l’époque ou des pensées entraînées par cette lecture.

Pour fêter les 7 ans du blog, après les « Curiosités bloguesques », puis « Une année en couleur« ,  « Des titres et des textes » , « Ce mois-ci, j’ai aimé, je n’ai pas aimé »« Les 5 sens » « 8 photos pour 8 moments de vie » et enfin « Retour vers le futur », je vous propose un nouveau rendez-vous que j’ai appelé : .

Tous les 8 du mois, je vous donnerai 7 titres de livres lus entre 2000 et 2014, que je les ai chroniqués ou pas, non pas pour vous parler du contenu mais pour évoquer avec vous les souvenirs qui sont liés à ces titres. De votre côté, n’hésitez pas à me parler de titres qui VOUS évoquent des souvenirs personnels dans les commentaires!

 : « Beach Music » de Pat Conroy

C’est grâce à ce roman que je suis allée à Rome car en le lisant j’avais très envie de découvrir cette ville. Et quand je repense à Rome, ses façades et ses marchés, je revois aussi bien mes souvenirs réels que les descriptions du roman!

 : « Elle a maigri pour le festival » de Stéphane Denis

Curieusement je n’ai aucun souvenir du contenu de cette lecture mais quand je lis le titre je me revois immédiatement dans la cuisine de mon ancien appartement, lisant au petit déjeuner avant d’aller travailler. pas longtemps après, j’ai déménagé mais ce souvenir me rappelle ma vie d’avant ;-).

 

 : « Blankets » de Craig Thompson

Je me revois dans mon canapé en train de savourer cette très grosse BD, mon premier roman graphique, et je me souviens que je me disais que j’avais bien fait de suivre les conseils de ma Best qui m’en avait parlé car c’était juste superbe. Cet album est celui qui m’a donné envie de me plonger dans un genre de BD que je ne connaissais pas avant.

 

 : « Qui a tué Glen? » de Leonie Swann

Ce roman est une histoire de moutons qui mènent une enquête, je ne me souviens plus des détails mais par contre, sur la route du travail, il y a un champs avec des moutons et je me souviens qu’à chaque fois que je les voyais, je me demandais à quoi ils pouvaient bien penser 😉 Et encore maintenant j’y pense 😉

 

 « Le pont des soupirs » de Richard Russo

Je suis à Marrakech avec L’Homme pendant les vacances de février et je suis enceinte d’un mois alors nous prenons le temps de vivre et je me revois en train de lire ce roman en buvant du thé à la menthe sur les terrasses en hauteur au-dessus de la place Jemaa-el-Fna.

 

   « Autoportrait de l’auteur en coureur de fond » de Haruki Murakami

Je me souviens avoir lu ce livre alors que j’étais en repos forcé de course à pied à cause d’une petite blessure et c’est une grande frustration car ce livre me donne envie de courir 😉

 

 : « Le ciel tout autour » de Amanda Eyre Ward

Je suis à Lyon en vacances en famille chez ma Best et elle est allée nager dans un lac en mono palme. Bastien et son père se baladent autour du lac et moi je profite des rayons du soleil pour lire ce livre.

Et vous? Avez vous un souvenir associé à un titre?

 

 Et avec ces lectures, vous prendrez bien un petit quelque chose à manger?

A l’occasion du mois québécois, je vous propose une tourtière  

et du pouding chômeur  (Cliquez sur la photo pour la recette)

 

Aidez moi à choisir la prochaine madeleine dans ma PAL 

Dans les commentaires, donnez moi un nombre entre 1 et 45… (soit au hasard soit en choisissant dans ma PAL) : mardi soir Bastien fera le tirage au sort!

 (d’un clic sur l’image vous arrivez sur ma PAL)