Le passager de l’orage : Claire Gratias

Jonathan est un ado qui vit dans une petite ville, l’été arrive et il n’a pas trouvé de travail saisonnier. Il a une petite amie mais il sent que ça ne va peut-être pas marcher entre eux quand ils seront à l’université. Ses relations avec son père sont mauvaises. Ce dernier, alcoolique, perd pied dans la vie familiale et professionnelle et on sent qu’il y a un poids dans le passé de cette famille, des non-dits qui leur coûtent à tous.

La librairie de cette ville a invité Kathleen Bates, une auteur de polar connue et elle s’installe pour l’été dans une grande maison de la ville pour finir son prochain roman. Cette maison a la réputation d’être hantée.

Elle embauche Jonathan pour qu’il soit son secrétaire pendant cette période. Le jeune homme est ravi car il loge dans la maison et se coupe ainsi de sa vie de famille compliquée mais la vie dans la mystérieuse maison se révèle assez étrange et l’atmosphère est de plus en plus angoissante.

La question de la réalité se pose à plus d’un niveau dans ce roman : y a –t-il des fantômes ? Quelle est la place de la réalité et de la fiction ?

J’ai aimé ce roman qui sous couvert d’une histoire de vie quotidienne, d’un jeune qui s’ennuie un peu et qui a du mal à prendre des décisions sur sa vie, on dévie par des voies détournées sur des mystères qu’ils soient réalistes avec les histoires de familles, ou plus étranges avec une atmosphère pesante.

J’inscris ce texte au Défi Livres de Argali  

3 commentaires sur « Le passager de l’orage : Claire Gratias »

Répondre à Anne Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :