D’après une histoire vraie : Delphine de Vigan (Lu par Marianne Epin)

J’avais été très touchée par « Rien ne s’oppose à la nuit » de l’auteur et j’avais donc très envie de lire son dernier roman, alors quand Sylire m’a proposé de me le prêter en audio j’étais très contente.

J’ai eu un coup de cœur pour ce roman pour plusieurs raisons. Je vais essayer de vous dire pourquoi sans en dire trop non plus. Mais je vais commencer par vous dire que je pense vraiment que vous apprécierez plus ce roman si vous avez lu « Rien ne s’oppose à la nuit » avant car « D’après une histoire vraie » tourne en partie autour des réactions qui ont suivies ce livre très personnel, basé sur l’histoire vraie de sa mère.

Dans « D’après une histoire vraie », le personnage principal et la narratrice semble avoir la vie de l’auteur : elle s’appelle Delphine, est auteur, vit une histoire d’amour avec un journaliste littéraire médiatique qui s’appelle François (J’ai d’ailleurs beaucoup aimé les allusions à François Busnel car elle le montre sous ses deux facettes : celle de l’homme de télé un peu supérieur… que je n’aime pas trop, et celle de l’homme privé beaucoup plus sensible.)… Mais surtout, la narratrice est l’auteur d’un roman très personnel sur sa mère et elle raconte dans la première partie les répercussions que ce roman ont eu dans sa vie d’auteur et de femme… Donc, on commence ce roman en se disant que c’est complètement autobiographique.

Mais il y a aussi un autre aspect, qui m’a beaucoup plu et qui est lié à ce premier roman autobiographique, c’est toute la réflexion de la narratrice (et de l’auteur aussi finalement) sur l’autofiction, sur la fiction inspirée de réalité, ou la réalité modifiée par la fiction. Avec beaucoup de recul, Delphine de Vigan fait parler son personnage « Delphine » de ces aspects littéraires qui sont d’autant plus intéressants que ce sont des aspects qui lui ont été reprochés dans son roman précédant.

Enfin, il y a cet autre personnage qui rentre dans l’histoire, cette mystérieuse L., une femme très charismatique qui arrive dans la vie de Delphine au moment où elle se sent très vulnérable, où elle se sent vidée par son roman qui a un peu vampirisé sa vie et dont elle n’arrive plus à sortir pour se remettre au travail. Elle s’englue dans sa vie, se coupe des siens mais L prend petit à petit une place de plus en plus grande. Une amie très présente, trop présente, qui est à la fois une compagne qui l’aide mais qui cherche aussi à s’imposer à elle, que ce soit au point de vue personnel ou littéraire. Il y a un côté thriller qui se met en place au travers des relations entre les deux personnages et j’ai vraiment aimé (même si ça ne révolutionne pas le genre, j’ai quand même trouvé cela très accrocheur !)

J’ai aimé les personnages (même les « vraies » personnes » évoquées), leurs vies, leurs personnalités, leurs visions du monde… Je me suis souvent retrouvée dans ce que disait Delphine.

J’ai trouvé que Delphine de Vigan avait été très douée dans ce roman car elle joue avec les codes entre l’autobiographie, la fiction de genre, avec le côté mystérieux et puis une vraie réflexion sur l’écriture. Elle y glisse pas mal de second degré, prenant de front des remarques faites sur son compte !

La version audio est encore une fois extrêmement bien lue par Marianne Epin qui est vraiment très douée pour la lecture audio !

J’ai depuis emprunté à la médiathèque la version audio de « Rien ne s’oppose à la nuit » que j’ai eu envie de relire en lisant ce roman ! (Et comme il est aussi lu par Marianne Epin, je pense que je vais aimer cette relecture !)

Le roman vient d’obtenir le prix Goncourt des Lycéens ce qui ne m’étonne pas !

  et  Manika et Valou et Sylire (qui nous rejoindra ce weekend) : allons voir leurs avis!

Lu pour le Prix Audiolib 2016 (Cliquez pour tout savoir sur le prix)  : Sylire aussi l’a lu pour le prix!

J’inscris ce texte au Défi Livres de Argali  

Tiens, encore un coup de coeur de la rentrée littéraire! C’est donc une pépite pour Galéa

Commentaires laissés sur canalblog à l’époque :
  • Ravie que ce soit un coup de coeur ! Ce livre est top et je suis très contente qu’il ait reçu le Renaudot et le Goncourt des Lycéens. Delphine de Vigan a vraiment su se renouveler après Rien ne s’oppose à la nuit, mais ceci en toute cohérence.
Posté par Eva, jeudi 10 décembre 2015
  • Je l’ai trouvé très riche et vraiment intéressant à plus d’un niveau. C’est une auteur que j’aime bien!
Posté par ennapapillon, jeudi 10 décembre 2015
  • Tout à fait d’accord avec toi quelle prouesse d’écriture avec ce roman ! je me laisserai peut être tentée par la version audio aussi !!!
Posté par Manika, jeudi 10 décembre 2015
  • oui, elle sait vraiment traiter de nombreux points de vues dans un seul roman, on est emmener dans tous les sens et tout se tient! Marianne Epin est formidable! je te la recommande pour les version audio!
Posté par ennapapillon, jeudi 10 décembre 2015
  • Ok je note son nom ! merci
Posté par Manika, vendredi 11 décembre 2015
  • c’est une actrice que j’ai aussi vue sur scène une fois et elle était magistrale!
Posté par ennapapillon, samedi 12 décembre 2015
  • Un roman que j’ai adoré !
Posté par L’Irrégulière, jeudi 10 décembre 2015
  • moi aussi! je l’ai trouvé très réussi!
Posté par ennapapillon, jeudi 10 décembre 2015
  • et bin tu es devenue une viganvore……regale toi…
Posté par rachel, jeudi 10 décembre 2015
  • c’est vrai que j’aime bien son écriture!
Posté par ennapapillon, jeudi 10 décembre 2015
  • Je l’ai lu en version papier et j’ai beaucoup aimé moi aussi. La réflexion autour de la réalité et la fiction est très intéressante.
Posté par saxaoul, jeudi 10 décembre 2015
  • oui, ça m’a beaucoup plu! j’ai vraiment eu l’impression qu’avec beaucoup de second degré elle répondait à tous ceux qui avait critiqué son précédant roman! Mais au delà de ça, tout ce qui tourne autour de l’écriture m’a plu.
Posté par ennapapillon, jeudi 10 décembre 2015
  • J’étais une des rare à ne pas avoir aimé son dernier, et j’ai beaucoup aimé celui-là ! Une très belle maitrise
Posté par Gambadou, jeudi 10 décembre 2015
  • je crois qu’il y a eu pas mal de gens qui n’ont pas aimé le précédant (le côté auto fiction) mais moi j’avais aimé (au point d’avoir commencé une relecture audio et celui-ci m’a encore plus plu car on y retrouve le côté personnel, le côté « analyse » de l’écriture et puis le côté purement fictif.
Posté par ennapapillon, jeudi 10 décembre 2015
  • J’ai beaucoup aimé aussi. Je n’irai peut-être pas jusqu’au coup de coeur tout de même.
Posté par Sylire, vendredi 11 décembre 2015
  • ce qui a fait le coup de coeur c’est le très bon équilibre entre tous les aspects du livre que j’ai aimés Merci du prêt!
Posté par ennapapillon, samedi 12 décembre 2015
  • Lu et déjà un coup de coeur, la version audio m’a elle aussi enchantée.
Posté par Leiloona, samedi 27 février 2016
  • Pareil pour moi, j’ai vraiment aimé mes deux lectures! Je crois que Delphine de Vigan est une auteur qui me parle, je compte bien continuer de la lire
Posté par ennapapillon, dimanche 28 février 2016

10 commentaires sur « D’après une histoire vraie : Delphine de Vigan (Lu par Marianne Epin) »

  1. RAvie que ce soit un coup de coeur ! Ce livre est top et je suis très contente qu’il ait reçu le Renaudot et le Goncourt des Lycéens. Delphine de Vigan a vraiment su se renouveler après Rien ne s’oppose à la nuit, mais ceci en toute cohérence.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :