Thérèse Raquin : Emile Zola (lu par Myriam Boyer)

 L’année dernière, j’avais écouté une version théâtralisée que j’avais trouvée très médiocre et que je n’avais pas du tout aimé mais j’avais malgré tout envie de découvrir vraiment l’histoire écrite par Emile Zola dont j’avais beaucoup aimé « Au bonheur des dames » et « La bête humaine ».

Thérèse Raquin vit entre sa tante et son cousin Camille – jeune homme souffreteux couvé par sa mère. Après avoir grandi ensemble, ils sont mariés sans enthousiasme et sans amour. Thérèse s’est enfermée dans une petite vie étriquée et sombre dans laquelle elle ne prend aucune décision. Puis un jour, Camille emmène chez lui un ami d’enfance, Laurent, qui a de l’assurance et de la gouaille et qui fait sa place dans cette famille et séduit Thérèse.

Celle-ci se révèle être une amoureuse et une amante passionnée et Laurent et elle se retrouvent souvent en cachette de sa tante pendant que son mari travaille. Un jour, ne pouvant plus se passer l’un de l’autre, ils décident de tuer Camille en faisant passer cela pour un accident. Puis, ils s’arrangent pour qu’on suggère qu’ils se marient.

Mais les deux amants criminels sont happés par leur mauvaise conscience et le « fantôme » de Camille s’impose entre eux et ils finissent par se détruire mutuellement et ne profiteront donc jamais de leur temps ensemble.

Cette version audio chez « Ecoutez Lire » de Gallimard  est, comme souvent chez eux, une version abrégée. Je n’aime pas du tout ce procédé, surtout pour des classiques que l’on veut découvrir dans leur intégralité… Par exemple, je sais que tous les passages avec les amis de la famille et certains passages avec la tante ont été coupés… Je trouve cela TRÈS dommage et cela m’énerve. Je m’en suis rendue compte après avoir commencé l’écoute mais je dois dire qu’en temps normal j’évite de lire les livres audio abrégés. Cela m’arrive parfois pour découvrir un auteur mais je n’aime pas ça !

Cependant, j’ai quand même bien aimé ce roman noir paru en 1867 et qui pourtant est tellement moderne. Je m’étais déjà fait cette réflexion dans mes précédentes lectures de cet auteur. On pourrait très bien imaginer la même histoire de nos jours, cela ferait un très bon thriller psychologique ! De plus, le voyage dans le temps dans ce Paris du 19ème est vraiment intéressant.

 

    Chez Sylire

 avec Manika et Tiphanie

catégorie « Prénom » de ma ligne « audio » du Petit Bac 2016

La vérité sort de la bouche de Little Boy B

6 ans et 3 mois et je continue à vous faire part de ses petites phrases et ses bons mots volontaires ou involontaires!

« On pourrait faire une crèche Lego Star Wars à la place d’une crèche de Jésus ! Parce que je crois pas à Jésus.

-Et Star Wars ?

Non, j’y crois pas parce que je sais que c’est pas pour de vrai ! »

 

Il est allé voir le dernier Star Wars avec son père après avoir regardé les premiers épisodes en DVD :

« Je sais pas ce que je vais faire plus tard, y a plein de choses qui m’intéressent. Par exemple acteur dans les films Star Wars ! »

 

« Alors Star Wars ?

C’était trop bien!

-Tu as eu peur?

Un tout petit peu mais j’ai mis mes lunettes de soleil et je me suis blotti sous le bras de papa ! » (Bastien est un peu « trouillard » quand il s’agit de films et il a trouvé une idée, tout seul : quand il a peur il met ses lunettes de soleil et ça fait moins peur 😉

 

« Peut-être que tu n’aimeras plus Star Wars l’année prochaine ?

Pfff…. C’est impossible !!! »

« Bingo! Les Lego Star Wars que je voulais justement !! » 

 

« Il est bon ce vin, non? (me demande L’Homme)

Moi je peux pas vous dire, j’en bois pas de vin » (Répond Bastien)

 

« Il va à go-go » = très vite

 

« Faut pas croire tout ce qui est sur Google parce que c’est rarement vrai. C’est pas France Info! France Info c’est vrai ce qui est dit parce que ça porte bien son nom: « France In – Faux ». Ça veut dire « C’est pas Faux, c’est vrai! » 

-Ça ne veut pas dire ça en fait. Ça veut dire « information ».

Ah bon?! J’ai toujours cru que ça voulait dire ça!

 

« Quand on est « bourré » on a la tête qui tourne et des idées folles!

-Comment tu sais ? Nous on a jamais été saoul ?

Non, je ne sais pas comment je sais ça. »

 

« L’été prochain tu vas nager comme un poisson!

Heu…Pas sous l’eau quand même… 

-Non, mais tu vas être à l’aise… 

Oui, mais un poisson ça nage sous l’eau… »

 

« Il est 8h51.

-Combien de minutes avant qu’il soit 9 heures?

Heu… 9?

-Oui! Ils ne doivent pas être nombreux les petits garçons de 6ans qui savent qu’il faut aller jusqu’à 60 pour changer d’heure!

Oh si! Ils le savent tous! Et les petites filles aussi! »

 

Deuxième matin après les vacances, je rentre dans sa chambre et je lui dit bonjour :

« Pas d’jà pas d’jà pas d’jà… »

Je l’emmène dans la salle de bain :

« Trop d’lumière trop d’lumière ! »

 

« C’est trop bien de savoir lire! J’aime bien, moi! »

 

« Ce vendredi exceptionnellement tu iras à la garderie.

ENCORE exceptionnellement ? Ça fait au moins 3 fois que c’est exceptionnel ! »

 

« J’ai pas fini ma peinture.

-Parce que tu as été trop lent?

Non, j’avais du retard pour mes maths alors j’ai pas pu finir ma peinture…

-Donc c’était parce que tu était trop lent…

Non, j’avais pas de retard pour la peinture… » (la mauvaise foi!)