Paloma et le vaste monde : Véronique Ovaldé et Jeanne Detallante (Illustrations) (Billet avec Bastien)

J’ai repéré cet album jeunesse en écoutant des podcasts d’anciennes émissions de « La librairie francophone » sur France Inter dans laquelle Véronique Ovaldé était invitée. Puis peu de temps après, Delphine’s book mettait une photo de la couverture sur son compte Instagram et le hasard voulait que le jour même j’allais à la médiathèque avec Bastien et que l’album était mis en avant dans la section jeunesse ! J’y ai vu un signe du destin et je l’ai emprunté !

Sa couverture est colorée et pleine de motifs chatoyants qui attirent l’œil.

Sur le ton du conte, on nous raconte l’histoire d’une famille de filles : une maman et ses trois filles, mais pas de papa car il a disparu dans le Triangle des Bermudes. Ce papa pilote d’avion a, par sa disparition,  indirectement enfermé ses filles dans la protection de leur mère qui a trop peur de les voir partir elles aussi.

Mais Paloma rêve du vaste monde. Elle collectionne les boules de neiges des capitales du monde rapportées par son père et elle veut vraiment savoir ce qui se cache derrière les collines de Camerone dont personne ne part jamais.

La maman comprend un jour dans le regard de sa fille qu’elle doit la laisser partir parcourir le monde plutôt que de la voir dépérir et organise une grande fête pour lui donner sa bénédiction.

C’est vraiment un joli conte sur le rêve, l’envie d’évasion et d’aventure et le fait que les parents doivent oser laisser partir leurs enfants vers leur propre destin, malgré leurs angoisses, pour qu’ils parcourent leur propre univers et qu’ils reviennent librement en parler.

Les illustrations, entre des pages aussi belles et colorées que la couvertures et des pages sobres en gris, blanc, noir et sépia, ajoutent une très belle poésie par les images.

A découvrir !

L’avis de Bastien 6 ans et quelques, après que je lui ai lu l’histoire (avis pris sous la dictée) :

« J’ai adoré ! J’ai tout aimé !

C’est l’histoire de trois sœurs et y a une des trois qui se demande ce qu’il y a derrière les collines. Un jour, elle a senti une odeur de nougat qui vient de derrière les collines. Sa maman organise une giga fête pour son départ.

Au début, sa maman n’était pas d’accord qu’elle parte mais elle a bien voulu parce que sinon elle allait devenir poussière.

J’ai adoré aussi les dessins mais au début les trois premières pages c’était un peu la même chose. »

catégorie « lieu » de ma ligne « Jeunesse » du Petit Bac 2016

6 commentaires sur « Paloma et le vaste monde : Véronique Ovaldé et Jeanne Detallante (Illustrations) (Billet avec Bastien) »

  1. Ton avis me conforte dans mon envie de découvrir cet album, au thème si important.et difficile.
    Rien que le prénom Paloma fait rêver, et ses yeux, à la fois doux et tristes, attirent.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :