A contretemps : Jean-Philippe Blondel

Je vais commencer par dire que ce roman est parfait pour les amoureux des livres car on y parle des lecteurs, des auteurs, des libraires, du monde de l’édition et de l’écriture !

Hugo est un jeune qui quitte sa petite ville de province pour étudier à Paris (thème récurrent chez Jean-Philippe Blondel). Il est amoureux des livres et se tourne vers les études de lettres. Il gagne son indépendance en vivant une sorte de colocation avec un homme d’une cinquantaine d’années qu’il ne fait que croiser. Il se lie d’amitié avec une libraire et travaille dans un restaurant tout en vivant une histoire d’amour avec une jeune collègue.

Au détour d’une lecture choisie au hasard, sa vie se trouve liée à celle de son logeur. Ce roman est la porte ouverte sur le passé de Jean Debat, cet homme secret qui a eu une vie centrée sur les livres avant de les rejeter… ou pas…

Ce roman a pour thèmes les livres, bien sûr, mais aussi cette grande adolescence où les garçons deviennent des hommes dont Jean-Philippe Blondel parle si bien. On traverse aussi différentes époques –la jeunesse de Jean dans les années 80 et celle de Hugo dans les années 2000 et pourtant on y voit beaucoup de similarités.

J’ai vraiment bien aimé ce roman et plus je le lis plus j’aime Jean-Philippe Blondel.

Trouver cette phrase anglaise qui est ma phrase fétiche dans un roman me touche beaucoup!

*

*

J’inscris ce texte au Défi Livres de Argali  

catégorie « lettre » Petit Bac 2016

13 commentaires sur « A contretemps : Jean-Philippe Blondel »

  1. Je connais des bibliothécaires qui ne peuvent plus lire pour le plaisir et
    je me souviens quand j’étudiais la littérature anglaise à la fac, je
    n’arrivais plus non plus à lire pour moi alors je voix un peu ce qu’il veut
    dire. Toi qui aimes Jean-Philippe Blondel, si tu ne l’as pas lu, je te le
    conseille!

    J'aime

    1. Oui, je l’ai lu, comme tous ses romans publiés !
      Sinon, j’ai eu aussi cette période à la fac où je ne lisais plus pour moi non plus.
      Posté par saxaoul, mercredi 06 avril 2016

      je me doutais bien il y a des moments où on n’arrive plus à avoir envie
      de lire, mais on y revient
      Posté par ennapapillon, mercredi 06 avril 2016

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :