Un oiseau blanc dans le blizzard : Laura Kasischke

Laura Kasischke est une auteur qu’on aime ou qu’on déteste je crois (je me souviens d’âpres disputes autour de son « Esprit d’hiver » au moment du prix de ELLE 😉 Mais moi, je me range du côté de ceux qui aime cette auteur. C’est d’ailleurs le 6ème roman d’elle que je lis.

Kat a 16 ans au début de ce roman. Jusqu’ici elle vivait avec ses parents, mariés depuis 20 ans, dans une maison « modèle » dans une banlieue résidentielle de l’Ohio. Une vie on ne peut plus ordinaire, très « américaine »… Sauf qu’Eve, la mère de Kat, disparait du jour au lendemain sans donner de nouvelles à part un coup de fil à son mari pour dire qu’elle ne reviendra plus.

Et là, la surface de la vie ordinaire se fissure et on voit toutes les failles de la famille. Le père est un homme sans consistance, la mère s’ennuie depuis toujours et déteste son mari et n’est pas du tout agréable avec sa fille adolescente trop grosse à son goût…

Avant la disparition de la mère, Kat commençait juste une autre vie –elle avait un petit ami, un voisin, et découvrait sa sexualité et perdait du poids. Après la disparition d’Eve, Kat fait des rêves –cauchemars- récurrents mais sa mère ne lui manque pas particulièrement.

Ce roman parle des faux semblants et des relations humaines et familiales. Il est plein de tensions. On découvre les personnages petit à petit, une ado qui se découvre et des adultes à côté de la plaque. J’ai souvent pensé à « L’homme de la montagne » de Joyce Maynard pendant ma lecture.

Petit Bac 2016 catégorie « animal »