« Happy Valley »(Saison 1) : série crée pour la BBC par Sally Wainwright avec Sarah Lancashire

Je regarde très peu la télé mais je cape les chaines anglaises et je suis un jour tombée sur un épisode en cours de route de la série « Happy Valley » que j’avais bien aimé et en comprenant que c’était un épisode de la 2ème série, j’ai décidé d’acheter  le DVD de la 1ère saison (oui, je fais partie de ces rares personnes qui ACHETENT encore des DVD… Mais pour être honnête, étant donné que le DVD de la saison 2 ne sera pas disponible avant octobre, je pense que je ne vais pas attendre et le regarder en streaming… Même si ça veut dire le regarder assise sur une chaise dure devant l’ordi plutôt que dans mon canapé (à cause du wifi capricieux dans le salon …)

Bref, je ne trouve pas ça facile du tout de parler d’une série mais je peux déjà commencer par vous dire que j’ai beaucoup aimé (la preuve, je vous parle déjà de voir la suite !). C’est une série policière mais pas que… C’est aussi une série très sociale (les anglais sont très forts pour faire du social dans leurs divertissements !) Et puis c’est aussi une série aux personnages très riches et complexes et du coup très humaine.

Etant donné que la base de cette série est policière et que dans cette histoire deux intrigues sont dévoilées petit à petit, je ne vais pas trop vous en dire pour vous laisser le mystère. Je vais m’en tenir aux informations que l’on a au tout début.

L’histoire se déroule  dans le Yorkshire, dans une petite ville qui, malgré la belle nature environnante, subit une grande précarité et des problèmes sociaux et des problèmes liés à l’alcool et la drogue. C’est un environnement bien glauque au milieu de l’Angleterre profonde. Catherine Cawood, est le personnage principal. Elle est officier de police et vit avec sa sœur, Clare et son petit-fils de 8 ans Ryan. Leur situation familiale est très particulière car la mère de Ryan s’est suicidée 8 ans plus tôt et Ryan est le fruit d’un viol. D’ailleurs au début, Catherine apprend que l’homme qu’elle pense coupable de cela, Tommy Lee Royce, est revenu dans les environs.

En parallèle, un homme assez ordinaire se trouve mêlé à un groupe de malfaiteurs et ils organisent ensemble un kidnapping.

Comme je le disais au début, les personnages sont très riches et leur traitement n’est pas manichéen, ils ont leurs failles, ils sont parfois faibles et mesquins et parfois forts. Les acteurs sont excellents, particulièrement Sarah Lancashire, qui est une femme aux multiples facettes, brisée mais qui se reconstruit et qui fait passer les autres avant elle et  James Norton, un personnage assez terrible, noir et froid… Bien glauque…

Ce n’est pas une série drôle et légère au contraire… Il y a même des épisodes qui donnent vraiment froid dans le dos… D’autant plus qu’ils sont intégrés dans des situations très réalistes et qui permettent de se dire que ce genre de choses peut arriver n’importe quand. Mais c’est un savant mélange qui  mérite d’être vu !

 

 Le mois anglais chez  Cryssilda et  Lou 

7 commentaires sur « « Happy Valley »(Saison 1) : série crée pour la BBC par Sally Wainwright avec Sarah Lancashire »

  1. Ça doit être sympa comme série ! je ne regarde plus trop la télé mais ces dernières semaines, j’ai regardé la série Harry Bosch adaptée des romans de Connelly ! J’ai bien aimé et du coup, ça m’a donné envie de lire les romans. Tu l’as regardé toi ?
    Bises,

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :