L’histoire de l’amour : Nicole Krauss

J’avais lu ce roman en 2007 (avant la naissance du blog) et si je me souvenais l’avoir aimé et même offert à la suite de ma lecture, je n’en gardais aucun souvenir réel. Eva me l’a offert et j’étais très contente d’avoir l’occasion de le relire. La programmation de l’émission de juillet des Bibliomaniacs m’a donné l’occasion de le sortir de ma PAL et je suis retombée sous le charme de ce roman qui s’est révélé être un coup de cœur !

C’est un roman dont il n’est pas facile de parler, le genre de livre où j’ai juste envie de lire « C’est formidable ! Lisez-le ! ». Je ne veux pas trop en dire mais vous donner quand même envie de le lire !

Le roman est découpé en parties concernant trois personnages différents qui s’alternent. Léo Gursky est un vieil homme qui vit une vie solitaire à New York. Il est arrivé de Pologne au moment de la 2ème guerre mondiale et son récit évoque sa vie actuelle mais revient aussi sur son passé en Pologne. Il raconte sa passion pour l’écriture et les histoires et parle de l’amour de sa vie qu’il a perdu il y a bien longtemps. Il se met à écrire un livre sur sa vie car il veut coucher sur le papier ses secrets comme une bouteille à la mer.

Alma Singer est une jeune fille de 15 ans qui vit aussi à New York. Elle a perdu son père et vit avec sa mère et son petit frère qui traverse une crise mystique. Alma vit dans la nostalgie de son père qu’elle regrette de ne pas avoir mieux connu et sa mère est elle aussi encore très triste. Un jour un certain Jacob Marcus écrit à la mère d’Alma pour lui demander de traduire en anglais le roman « L’histoire de l’amour » écrit par Zvi Litvinoff. Or Alma a été nommée ainsi car son père a offert à sa mère ce livre, écrit en espagnol, au moment de leur rencontre. Cette demande éveille la curiosité de la jeune fille qui va mener une sorte d’enquête autour de ce Jacob Marcus et du personnage central du roman « Alma Mereminski » qu’elle pense être une vraie personne.

Enfin il y a des passages qui nous emmènent au Chili avec Zvi Litvinoff, un homme venu de Pologne qui cherche sa place dans son nouveau pays et sa nouvelle vie. Il tombe amoureux de Maria et pour conquérir celle-ci il lui offre un roman : « L’histoire de l’amour ».

Ces histoires se lisent d’abord comme trois histoires indépendantes et petit à petit des liens se forment, des coïncidences, comme il en arrive parfois dans la vie, se dessinent et le passé rejoint le présent, même si parfois le temps est compté ou que c’est même trop tard pour tout éclaircir.

L’écriture, les souvenirs, l’amour, les secrets, le passé –l’Histoire avec un grand H et les histoires individuelles-, la religion, la famille sont au cœur de ce roman. Les personnages sont d’une grande richesse. Ils sont aux multiples facettes, ils sont tellement touchants avec leur recherche d’eux-mêmes et leur recherche de l’amour –l’amour perdu, l’amour espéré, l‘amour filial, l’amour de Dieu…

Ce qui a fait de ce roman un coup de cœur c’est aussi l’écriture de Nicole Krauss. Elle a su changer de style pour chaque partie, pour donner une identité à ses personnages au travers ses mots. J’ai particulièrement aimé la « plume » de Léo Gursky (et le personnage d’ailleurs !).

J’ai adoré ce roman. Il faut lui laisser du temps au début, se laisser plonger dans cet univers où on ne sait pas forcément où l’ont va ni comment les différents personnages sont liés mais après quelques chapitres je me suis mise à le dévorer et j’étais presque triste de quitter ces personnages. L’auteur nous laisse nous faire nos propres hypothèses sur certains aspects du roman et j’ai aimé aussi me poser des questions en refermant le livre.

Je ne peux que vous encourager à le lire car c’est une sorte d’enquête et de quête de l’amour.

 

 

 

  Eva : Merci beaucoup! (Cliquez pour voir son billet)

12 commentaires sur « L’histoire de l’amour : Nicole Krauss »

  1. j’ai cherché ton billet mais tu l’as peut-être lu avant le blog? Un beau
    roman en tout cas !
    Posté par ennapapillon, lundi 04 juillet 2016

    Je n’ai pas retrouvé de billet, ça devait être avant le blog, effectivement.
    Posté par Sylire, lundi 04 juillet 2016

    mais tu en garde un bon souvenir je pense que l’émission des
    Bibliomaniacs de juillet devrait te plaire!!
    Posté par ennapapillon, mercredi 06 juillet 2016

    J'aime

    1. merci encore à toi! une belle redécouverte pour moi (et tu tapes quand même
      dans le mille dans les livres que tu m’offres
      Posté par ennapapillon, mercredi 06 juillet 2016

      J'aime

    1. voilà, c’est exactement ce qui ‘est arrivé! mais la relécture a été une
      belle redécouverte
      Posté par ennapapillon, mercredi 06 juillet 2016

      J'aime

    1. je ne peux que te dire de surligner ce titre dans ta LAL (surtout qu’il y a
      un peu de Pologne dedans
      Posté par ennapapillon, mercredi 06 juillet 2016

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :