« Courir » de Jean Echnoz (lu par l’auteur)

 

Je dois commencer par dire que j’avais lu « 14 » de Jean Echnoz lu aussi par l’auteur mais je n’avais pas aimé sa façon de lire mais je n’ai pas été gênée du tout cette fois. Cela dépend peut-être du type de livre qu’il lit ?

« Courir » est une sorte de biographie romancée du coureur Emil Zatopek. Pour la petite histoire, j’ai écouté ce roman en me remettant à courir après une longue pause après le marathon et ça m’a bien remise dans l’ambiance 😉

Ce portrait d’un homme c’est aussi le portrait d’une époque puisqu’on suit en filigrane (sans dates cependant) l’invasion des allemands, la place de la Tchécoslovaquie pendant la 2ème guerre mondiale et après, au sein du bloc communiste et la fermeture ou l’ouverture des frontières pour les sportifs en fonction des situations politiques.

Concernant l’homme, il est montré comme un dilettante au début. Il se met à la course à pied un peu par hasard et se révèle très doué. Il ne travaille pas son style et se montre grimaçant dans l’effort mais il met en place des techniques d’entraînements qui le font progresser et devenir quasiment imbattable. Il prend les gens par surprise au début puis c’est au contraire presque sans surprise qu’il gagne tout jusqu’à ce que l’âge le fasse décliner.

J’ai aimé l’histoire, j’ai aimé apprendre des choses sur cet homme sans avoir l’impression de lire une biographie (je n’aime pas tellement les biographies 😉 )   et j’ai vraiment aimé avoir l’impression de lire un roman avec un personnage improbable et riche.

Le style est fluide et vif.

Je suis contente d’avoir enfin lu ce roman qui rentre dans ma « collection » de livre autour de la course à pied 😉

 

  Chez Sylire : Le thème du mois est  » Une histoire ancrée dans la réalité »

 par Sylire : merci!