« Au nom du père, du fils et de John Lennon » de Laurence Schaack

 

Cornelius Caine est un jeune homme de l’aristocratie anglaise, élevé dans des pensionnats huppés car sa mère n’est pas maternelle du tout et son père vit à l’autre bout du monde. Quand il quitte ce qu’il considère comme une prison c’est pour vivre tout d’abord avec sa grand-mère, une vieille dame chic et originale.

Cornelius souffre d’un très fort bégaiement mais il a aussi beaucoup de personnalité et d’autodérision.

Cette histoire se situe à l’époque des « Swinging sixties » à Londres, en plein dans la beatlemania et au moment où les Rolling Stones commencent à arriver sur le devant de la scène. Le hasard veut que la cousine de Cornelius soit mannequin et vive en colocation avec la petite amie d’un des assistants des Beatles, ce qui lui permet de plonger dans le monde de la musique (une aubaine pour lui qui adore le rock) et même de rencontrer John Lennon.

J’ai bien aimé ce roman qui raconte une période faste du rock anglais mais je me pose réellement la  question de la cible de ce roman car en tant qu’adulte, j’ai compris toutes les allusions faites sur l’époque et la musique –quand des noms sont évoqués en passant  par exemple … Et si je me base sur mes élèves de collège, ils ne sont pas du tout intéressés par la musique des années 60 (je me souviens il y a une dizaine d’années d’un élève qui m’avait dit « Les Beatles ? Pourquoi pas Edith Piaf pendant que vous y êtes ? » Et si au lycée, les jeunes qui aiment la musique se tournent plus facilement vers les origines, le style du roman est peut-être un peu trop simple pour de jeunes adultes… C’est un vrai questionnement que j’ai eu en refermant ce roman.

Par contre, il y a à la fin un cahier qui donne plein d’infos sur la musique, les personnalités et la mode de cette époque et c’est un plus.  Peut-être que ce roman pourrait être à lire en l’associant au cours de musique du collège (avis aux profs qui cherchent des idées d’EPI 😉

catégorie « spectacle » de ma ligne jeunesse

 chez Titine

5 commentaires sur « « Au nom du père, du fils et de John Lennon » de Laurence Schaack »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :