« La magie du rangement » de Marie Kondo (lu par Estelle Vincent)

 

C’est Estellecalim qui m’a prêté ce « livre dont tout le monde parle » mais comme mon billet ne sera pas très construit (je ne suis pas très douée pour parler de non fiction, surtout les « self help » 😉 ) je vous renvoie vers son billet qui est vraiment très complet !

Lire, relire, ne pas lire…: La magie du rangement de Marie Kondo

Il y a longtemps qu’on voit passer ce livre sur les blogs, sur IG ou FB. J’ai moi-même déjà essayé plein de trucs pour ranger ma maison. Hélas, le bazar revient toujours comme un boomerang, ce que Marie Kondo nomme  » l’effet rebond ». Vous rangez, et puis quelques heures jours après, il faut recommencer.

http://lirerelire.blogspot.fr

Si vous lisez ce livre, normalement vous aurez une maison bien triée et bien rangée … ou en tout cas vous aurez envie qu’elle le soit 😉

J’ai écouté tout le livre et même si cela donne en effet envie de se débarrasser de beaucoup de choses superflues qu’on accumule chez soi, je dois dire que faisais déjà régulièrement ce genre de choses.

L’idée de base c’est qu’on ne doit garder chez soi QUE des objets qui vous « mettent en joie » ou qui vous sont vraiment utiles. Le reste : on jette et après, on range… Et cela est répété des milliards fois dans le livre (enfin, c’est l’impression que j’ai eue) … Le livre pourrait sans doute faire 4 chapitres mais ça ne serait sans doute pas très vendeur 😉

Alors globalement c’est frappé au coin du bon sens : garder les choses qu’on aime et qui nous servent et ne pas s’encombrer de choses qui nous envahissent… Elle dit certaines choses qui sont assez vraies comme « Personne n’a appris à ranger » : enfant on nous dit d’aller ranger notre chambre sans jamais nous expliquer comment faire.

Elle conseille aussi de ranger d’un seul coup et pas petit à petit. Il faut voir concrètement le changement pour changer d’état d’esprit. Et elle suggère qu’on se pose toujours des questions comme « Quand a-t-on acheté cet objet et pourquoi ? » et « réévaluer sa fonction dans votre vie actuelle ». Et elle rappelle aussi qu’on ne doit pas se sentir obligé de garder un objet qui nous a été offert : les gens qui nous l’ont donné l’ont fait pour nous plaisir sur le moment pas pour la vie (et la plupart du temps, ils ne se souviennent même plus nous l’avoir donné).

Mais il faut aussi que je vous dise qu’à mon avis Marie Kondo est tout simplement complètement frappée et mériterait qu’un psy se penche sur son cas. Je la pense complétement névrosée mais je ne suis pas moi-même spécialiste… Mais sachez qu’elle parle à ses objets et à sa maison, qu’elle remercie les objets après les avoir utilisés. Elle suppose une âme à ses objets… et a même envoyé un sms de remerciement à son ancien portable quand elle en a changé…

Enfin, je ne la pense pas prête à avoir des enfants car son mode de vie tourné vers le rangement… Par exemple, quand elle rentre chez elle, elle vide entièrement son sac à main et range les objets qui sont dedans tous les soirs pour le remplir tous les matins… Moi quand je rentre du travail avec Bastien je me m’estime heureuse s’il range son manteau sur le porte manteau et qu’’il ne jette pas ses chaussures dans un coin… quant à mon sac à main…  Elle estime aussi que chaque membre de la famille doit ranger ses affaires dans son espace… même les enfants… Je pense qu’elle ne connait donc pas la propension de reproduction et d’envahissement des Lego dans une maison !

Mais là où vraiment elle m’a perdue, c’est à la fin quand elle est partie dans un délire sur les bienfaits collatéraux du rangement… (Et je la cite) : les gens qui rangent en suivant sa méthode sont « plus beaux plus minces…bien que je n’aie pas de preuves scientifiques… » (Tu m’en diras tant !) et « Les objets aimés affichent une volonté de plaire à leur propriétaire » (encore cette façon de donner une vie propre à des objets…)

Bref, une lecture que j’ai fait trainer en longueur à raison d’un jogging par-ci par-là mais que j’aurai sans doute vite abandonnée en version papier, même s’il y a de bonnes idées malgré tout. A vous de vous faire une idée !

     Chez Sylire

  par Estellecalim. Merci!

10 commentaires sur « « La magie du rangement » de Marie Kondo (lu par Estelle Vincent) »

  1. Hum… effectivement, avec et sans enfants ça change tout !
    J’ai du tri à faire chez moi assurément… mais je ne sais pas si j’ai besoin d’un guide pour cela. Plutôt du temps et de la motivation.

    J'aime

  2. Je ne suis pas une collectionneuse ou accumulatrice et j’aime l’ordre. Je n’ai donc pas de raison de lire ce livre mais j’en connais pas mal qui l’ont lu. D’une manière générale je range au fur et à mesure. Je pars du principe que ce qui n’a pas servi pendant six mois (hormis des choses dont l’utilisation est liée aux saisons) ne justifient pas qu’on les garde. Et très souvent je ne garde que des choses utiles ou certains souvenirs mais très peu.

    J'aime

  3. tu m’as fait rire avec ton billet le plus fou c’est que j’ai feuilleté ce livre parce qu’il me semblait que tu en avais parlé sur ton blog!!! (ou alors j’ai vu un commentaire de toi sur un blog ou sur FB et j’ai extrapolé ^^ il me semblait que tu évoquais son rangement bizarre des chaussettes…)
    en lisant le début j’ai eu le même ressenti que toi : il y a des choses intéressantes mais ça tourne beaucoup en boucle, j’ai trouvé qu’il y avait énormément de redite, et qu’un bon article de magazine aurait eu le même impact…
    il n’empêche, après avoir lu quelques passages, j’ai eu envie de ranger mon bureau au boulot, et même si je n’ai rien jeté à la maison, j’ai quand même listé tous mes vêtements (et j’ai retrouvé plein de trucs, et je me suis aperçue que j’avais un nombre de fringues complètement hallucinant alors que « je n’ai rien à me mettre »…et du coup ma penderie est mieux organisée, donc plus facile à ranger et j’ai beaucoup moins de bazar et je m’habille plus facilement et de façon plus variée également) et j’ai listé tous mes livres aussi – ça fait du bien de faire le point de temps en temps
    mais je suis d’accord : elle est complètement zinzin

    J'aime

  4. Le rangement oui d’accord mais cela semble ici poussée à l’extrême. Vider son sac à main et le remplir tous les matins faut y penser à faire un truc pareil et avoir le temps.
    Quand j’arrive du bouleau je vais à l’essentiel.

    J'aime

  5. J’ai aussi lu ce livre emprunté à la médiathèque. Je confirme. Elle est pour le moins très bizarre et au mieux très névrosée. Je crois vraiment qu’elle pense qu’il n’existe qu’une seule bonne façon de vivre, la sienne ! Un bébé tu dis ? aïe !

    J'aime

  6. Quand elle aura des enfants elle sera bien obligée de lâcher du lest … le coup du sac à main mdr … si je devais le reremplir chaque matin j’oublierai la moitié des trucs !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :