Nineteen minutes : Jodi Picoult

Quand ma copine Mrs B m’a prêté ce roman en septembre 2015 (oui… je préviens toujours qu’il ne faut pas être pressé de récupérer ses livres quand on me les prête mais là, j’avoue que j’ai fait fort…) il me faisait peur car c’est un pavé de 640 pages mais je dois avoir bien choisi mon moment de lecture car je l’ai dévoré en 4 jours en le finissant à 1h45 du matin car je ne pouvais pas le lâcher ! (Vive les vacances pour les pavés !)

Malheureusement ce roman n’est pas traduit en français et comme il date de 2007, je ne pense pas qu’il le sera un jour mais je vous en parle quand même si vous voulez le découvrir en anglais.

L’histoire se passe dans une petite ville des Etats Unis, sans problèmes particuliers, une ville ordinaire. Il y a Alex qui est juge et mère de Josie une jeune fille qui fréquente le groupe de ados populaires du lycée. Il y a Lacy, la sage-femme, mère de Peter, le jeune mal ajusté à la vie d’ado.  Quand ils étaient petits, Josie et Peter étaient amis : Josie pleine d’assurance et Peter l’enfant maltraité par tous les autres enfants car trop sensible et en décalage avec ce qu’on attendait de lui. Et puis l’adolescence les a séparés.

Un matin, Peter entre dans le lycée et tue 10 personnes et en blesse 18 autres.

Le reste de l’histoire alterne des chapitres sur la préparation du procès de Peter avec son avocat qui cherche à comprendre ce qui l’a poussé à faire ce que tout le monde l’a vu faire et des chapitres qui reviennent sur le passé de Peter mais aussi de tous les personnages.

En effet, cet acte terrible et inexcusable que Peter a commis a bouleversé les vies de ceux qu’il a tués ou blessés mais a aussi créé des failles dans les vies de tous.

Il y est question de l’adolescence, de la place des uns et des autres dans la société -dans le lycée qui est une microsociété. Le sujet principal est le harcèlement, le pouvoir sadique que certains exercent sur d’autres et les responsabilités de chacun.

Ce roman est bien construit et rythmé avec des rebondissements (même si j’avais deviné la fin au bout d’un quart du roman mais cela ne m’a pas empêché d’être totalement happée par ce roman.)

PAL 2015

  par Mrs B! Merci de ta patience!

Le mois américain 2016 chez Titine
 Pavé de l’été 2016 chez Brize

9 commentaires sur « Nineteen minutes : Jodi Picoult »

    1. La couverture est très moche je suis bien d’accord mais j’ai bien accroché
      à l’histoire et c’est l’essentiel (mais pourquoi des couvertures si moches
      existent elles?? 😊

      J'aime

Répondre à ennapapillon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :