« L’élégance des veuves » de Alice Ferney (lu par Dominique Raymond)

J’avais lu ce roman il y a très longtemps et je me souvenais uniquement que j’avais bien aimé et quand on me l’a proposé pour le prix Lire dans le Noir, cela m’a paru étonnant qu’il soit édité en audio si longtemps après sa parution mais en voyant la couverture du livre audio j’ai remarqué que c’était la même que le film « Eternité » et j’ai compris que c’était une adaptation du roman ce qui expliquait sans doute sa mise en avant en audio.

J’ai beaucoup aimé cette saga familiale qui décrit la vie de familles de la fin du 19ème jusqu’à la moitié du 20ème.

Nous suivons des générations de femmes issues de familles de notables aisées et très catholiques dont le but dans la vie est de se marier et d’avoir des enfants… le plus d’enfants possible.

Si le sujet n’est pas très féministe et politiquement correct notre époque, j’ai néanmoins beaucoup aimé ces portraits de femmes, de mères, de filles, d’amoureuses, de veuves -des femmes qui sous des dehors très policés, suivent la norme de leur milieu, de leur condition de femme de leur époque mais qui sont pourtant des femmes très entières.

J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup d’amour dans ce roman que j’ai trouvé très touchant.

J’ai aimé le style de l’auteur que j’ai trouvé plein de douceur et de poésie et la façon de lire de Dominique Raymond a vraiment mis ce texte en valeur.

 

 avec Saxaoul : Allons voir son avis!

8 commentaires sur « « L’élégance des veuves » de Alice Ferney (lu par Dominique Raymond) »

  1. Ce roman est celui d’une autre époque comme le dis très justement Rachel. Pour cette raison il ne peut pas être féministe. Pour le comprendre, il faut le replacer dans le contexte.

    J'aime

  2. J’ai adoré ce roman mais contrairement à toi j’y ai vu une charge virulente contre la condition des femmes de l’époque et en ce sens un livre profondément féministe comme quoi

    J'aime

  3. Je suis d’accord avec toi sur le côté doux du roman et l’amour qu’on y ressent. Néanmoins, je ne partage pas le fait que les portraits des personnages montrent des femmes « entières ». Pour moi, ce qu’on voit d’elles est très superficiel.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :