« Le petit bol de porcelaine bleue » de Françoise Legendre

 

Nous sommes dans les années 80 et Andrei est un enfant qui vit avec ses parents et sa grand-mère (sa Bunica) en Roumanie.

Il n’en a pas vraiment conscience mais on le comprend à demi-mots dans les paroles de son père que la situation politique du pays est pleine de secrets.

Pendant les vacances, ils rencontrent une famille de français et ils se lient d’amitié. Plus tard les parents d’Andrei lui annoncent qu’ils partent en France pour leurs recherches (ils sont chercheurs dans une usine) mais que le gouvernement n’autorise pas la famille à partir au complet pour éviter qu’ils ne reviennent jamais et leur fils doit donc rester avec sa grand-mère en Roumanie.

Andrei doit donc vivre seul -plus longtemps que prévu- et sa vie auprès de sa grand-mère vieillissante est loin d’être simple.

Ce roman est intéressant, je l’ai apprécié même si je dois dire que je l’ai trouvé un peu survolé notamment du point de vue historique. En effet, les sous-entendus concernant la situation politique du pays sont facilement déchiffrables pour un adulte qui a conscience de ce qu’était le bloc soviétique mais qu’en est-il pour un enfant de 11-12 ans aujourd’hui ? Je pense que ce que les jeunes lecteurs verront plus c’est l’injustice de l’enfant « abandonné » par ses parents qui ne lui expliquent pas non plus les raisons de cette situation.

D’autre part, la partie concernant le « petit bol de porcelaine bleue » qui donne l’impression d’être essentielle au roman vu que c’est le titre, est également un peu anecdotique (au point où aujourd’hui en écrivant mon billet je ne me souviens plus vraiment de son rôle…)

Malgré ces quelques bémols, j’ai trouvé ce roman intéressant pour mettre en lumière des jeunesses différentes et je pense qu’en faisant rentrer cette lecture dans une thématique (« Enfances différentes » ou « Enfance dans des pays totalitaires ») avec un peu plus de contexte, ce roman apporterait beaucoup.

Petite anecdote : le couple français que les parents d’Andrei rejoignent viennent de Caen comme moi et j’avais le même âge qu’Andrei à cette époque :  j’aurai pu le rencontrer 😉

   

 catégorie « Couleur » pour ma ligne « jeunesse »

Tarte aux poires, amande et chocolat

Ingrédients :
  • 1 pâte feuilletée
  • 5 ou 6 poires
  • 80 gr de beurre
  • 100 gr de sucre
  • 150 gr d’amandes en poudre
  • 2 jaunes d’œufs
  • 100 gr de chocolat + une noix de beurre (Pour une version « lactose-free » personnellement, je prends de la margarine végétale vegan pour être sûre qu’il n’y at pas du tout de lactose et du chocolat noir bio sans beurre ou lait)
 
Préparation
  • Préchauffer le four Th 6-7
  • Ramollir le beurre
  • Mélanger le beurre, les jaunes d’œufs, le sucre et l’amande en poudre
  • Mettre la pâte à tarte dans un moule et tapisser le fond de la préparation à l’amande
  • Eplucher et couper les poires en quartiers et les disposer sur la base.
  • Faire cuire 30-35 mn (surveiller que les bords ne brûlent pas)

  • Une fois la tarte un peu moins chaude : faire fondre le chocolat avec une noix de beurre et recouvrir la tarte de façon plus ou moins régulière. La tarte est très bonne tiède ou froide