Le Petit Prince de Calais : Pascal Teulade

Jonas a 15 ans, il vit en Erythrée avec ses parents, sa grand-mère et sa petite sœur. Jonas n’aime pas trop l’école, tout ce qu’il aime c’est pêcher avec son père dans la mer Noire. Il a une passion pour les poissons, presque un don et son seul trésor est d’ailleurs un livre sur les poissons.

Un jour il est menacé d’être envoyé à l’armée et ses parents, qui savent que c’est beaucoup trop risqué, s’organisent pour qu’il fuit le pays et aille en Angleterre rejoindre un lointain cousin.

A contre cœur, pour ses parents, Jonas part et après un voyage très dur, il se retrouve en France, à Calais. Il ne parle que le Tigrigna, la langue de l’Erythrée, et n’arrive pas à se faire comprendre.

Il vit dans les dunes, seul, complètement isolé, avec l’espoir de passer en Angleterre. Il ne sait pas vraiment pourquoi il est là, seul à souffrir du froid, de la misère et de la solitude mais il le fait pour ses parents et parce qu’il n’a plus le choix de revenir en arrière.

Il croise des adolescents français, plein de bonnes intentions mais qui ne peuvent pas grand chose en grande partie parce qu’ils sont déconnectés de la réalité de Jonas.

Ce roman jeunesse est très fort, très touchant, réaliste et triste. C’est un beau roman plein de rêves d’un monde meilleur même si pour Jonas la vie rêvée ,c’est d’être avec sa famille.

Je conseille ce roman à partir de 12 ans.

Merci à   et « La joie de lire »

Âmes Graphiques – Carte blanche-

 

Pour le rendez-vous photographique du Petit Carré Jaune  « Âme graphique », cette fois-ci Sabine nous laisse carte blanche.

Cette photo a une histoire particulière. C’est une photo que j’ai prise samedi dernier quand je suis allée voir ma maman à l’hôpital où elle a été hospitalisée d’urgence pour un problème cardiaque.

Cette photo est pour moi pleine d’espoir, car ma maman a beau avoir 80 ans et être à l’hosto, vous devinez son sourire sous le floutage et moi, il m’a fait du bien ce sourire car il m’a bien rassurée ! (Et elle est rentrée chez elle depuis hier soir!)

Et puis, sur cette photo, il y a aussi la poésie du dessin que Bastien a fait pour sa grand-mère car il sait qu’elle adore les oiseaux et en particulier les mésanges. Alors, il a trouvé une photo et il a copié (sans décalquer) et je le trouve très beau son dessin !

 

Le prochain rendez-vous est le jeudi 29 décembre