Au fil de l’eau : Juan Díaz Canalès

J’avais repéré cet album chez Mo et Noukette, et quand je l’ai vu dans le Masse Critique BD j’ai donc sauté sur l’occasion.

Cette histoire c’est celle d’une bande de retraités espagnols, dans l’Espagne d’aujourd’hui. Durs à cuire, anciens résistants de l’Espagne franquiste et anticléricaux, ils sont maintenant très âgés et font des petits trafics, revendent des objets volés (parfois même à leur famille) et dépensent l’argent gagné ainsi en jouant aux cartes et en buvant des coups.

Niceto se fait prendre par la police mais son petit-fils, sur le point d’avoir un bébé le prend sous son aile car pour lui, c’est un une sorte de héros, tandis que son fils, médecin légiste sur le point de partir en retraite est plus inquiet pour son père.

Les uns après les autres, les amis de la bande tombent morts … mais pas de vieillesse : ils sont assassinés… Niceto disparait sans laisser de trace. Il semblerait que les vieux amis partageaient un secret et que quelqu’un soit après eux…

Il y a du polar dans cette BD, dans le sujet et dans l’ambiance mais ce n’est pas seulement ça. Il y a aussi un côté un peu philosophique (sachez que si vous n’êtes pas attentif, vous pourriez passer à côté du secret… je suis moi-même revenue en arrière pour être sûre d’avoir compris…), il y a même quelques passages presque fantastiques où les morts se parlent. Et puis c’est aussi une peinture de l’Espagne actuelle, avec un aspect social intéressant. Mais je dois avouer que j’aurais préféré que le « dénouement » soit un peu plus clair ou au moins un peu plus développé. J’ai un peu le sentiment que l’auteur voulait dire beaucoup dans son album sans réussir à faire de choix.

Ça n’empêche que c’est une BD que j’ai eu plaisir à lire et dont j’ai bien aimé les dessins en noir et blanc aux traits dynamiques.

Merci à   et Rue de Sèvres 

  chez Moka 

catégorie « objet » de ma ligne BD du Petit Bac 2017
Tagué

17 commentaires sur « Au fil de l’eau : Juan Díaz Canalès »

  1. Failli l’acheter la semaine dernière juste au nom de l’auteur (qui a fait les excellents Blacksad), puis j’ai pris finalement autre chose… Ton avis pas si enthousiaste que cela me conforte dans mon choix, je crois que j’attendrai qu’il arrive en bibliothèque… !

    J'aime

  2. C’est vrai qu’on sort de la lecture avec une flopée de questions… Ca m’a un peu gâché le plaisir parce que pour le coup, ça m’a laissé entrevoir l’idée que je n’avais peut-être pas tout compris. Grrr
    (quant à Masse Critique… je vais finir par les bouder. Ça fait 3 ans que « non, désolé, la grande tout de Babel ne vous a pas désigné ^^)

    J'aime

  3. J’ai abandonné Masse Critique il y a quelques temps aussi, pour les mêmes raisons que Mo mais je n’écarte pas l’idée d’y reparticiper un jour. Sinon, j’ai beaucoup aimé le travail graphique de Canales, même si l’histoire m’a moins convaincue et que j’ai eu le même ressenti que vous d’être un peu passé à côté de quelque chose.

    J'aime

  4. Malgré le bémol sur la fin, je note, j’aime assez ce genre d’ambiance.
    Posté par Sabine, mercredi 04 janvier 2017

    l’ambiance est très réussie!
    Posté par ennapapillon, mercredi 04 janvier 2017

    L’effet polar me rebute un peu mais je l’ai déjà repérée lors de chroniques enthousiastes.
    Posté par Moka, mercredi 04 janvier 2017

    en fait, le côté polar est plus une toile de fond, il faudra te faire ton idée
    Posté par ennapapillon, mercredi 04 janvier 2017

    C’est lui qui a écrit les « Blacksad » non ? Du coup, je note !
    Posté par Hélène, mercredi 04 janvier 2017

    il me semble oui, (même si je n’ai pas lu je crois que c’est sa
    première oeuvre de dessinateur.
    Posté par ennapapillon, mercredi 04 janvier 2017

    Je suis d’accord avec toi, on ne sait pas trop sur quel pied danser à la fin de l’album…
    Posté par Noukette, mercredi 04 janvier 2017

    oui, c’est un peu dommage, il manque quelque chose.
    Posté par ennapapillon, mercredi 04 janvier 2017

    oh dommage pour la fin…peut-etre un 2eme tome aurait ete preferable…zut flute…car cela semblait fascinant….
    Posté par rachel, mercredi 04 janvier 2017

    ou juste développer un peu plus son idée centrale qui passe presque inaperçue, dommage.
    Posté par ennapapillon, mercredi 04 janvier 2017

    Je me rends quelques semaines après la lecture qu’il ne m’en reste pas grand chose…
    Posté par Jerome, mercredi 04 janvier 2017

    ça ne m’étonne pas, je pense que ça sera pareil pour moi.
    Posté par ennapapillon, mercredi 04 janvier 2017

    Je me rends compte quelques semaines après la lecture qu’il ne m’en reste pas grand chose.
    Posté par Jerome, mercredi 04 janvier 2017

    Espagne et secret: tu me donnes envie de découvrir cette BD!
    Posté par Blandine, mercredi 04 janvier 2017

    j’espère que tu aimeras!
    Posté par ennapapillon, mercredi 04 janvier 2017 |

    J’ai profondément aimé cet album, découvert grâce à toi, et qui m’a beaucoup ému. A ton inverse, j’ai aimé les non-dits, le voile déposé… les possibles (ou impossibles) qu’il suppose…
    Merci!
    http://vivrelivre19.over-blog.com/2017/07/au-fil-de-l-eau.juan-diaz-canales-2016-bd.html
    Posté par Blandine, mercredi 12 juillet 2017

    Failli l’acheter la semaine dernière juste au nom de l’auteur (qui a fait les excellents Blacksad), puis j’ai pris finalement autre chose… Ton avis pas si enthousiaste que cela me conforte dans mon choix, je crois que j’attendrai qu’il arrive en bibliothèque… !
    Posté par Caro, mercredi 04 janvier 2017 |

    c’est en effet ce que je te conseillerai après, si tu as un coup de coeur, rien ne t’empêche de te l’offrir
    Posté par ennapapillon, mercredi 04 janvier 2017 |

    C’est vrai qu’on sort de la lecture avec une flopée de questions… Ca m’a un peu gâché le plaisir parce que pour le coup, ça m’a laissé entrevoir l’idée que je n’avais peut-être pas tout compris. Grrr (quant à Masse Critique… je vais finir par les bouder. Ça fait 3 ans que « non, désolé, la grande tout de Babel ne vous a pas désigné ^^)
    Posté par Mo, mercredi 04 janvier 2017

    je suis d’accord avec toi sur l’impression de ne pas avoir tout compris 😉 Quant à Masse Critique, j’ai eu une passe comme ça (mais qui n’a pas duré 3 ans) et j’avais fini par écrire pour qu’on m’explique et quand j’ai commencé à être plus assidue sur Babelio, j’ai recommencé à « gagner » mais je trouve quand même ça très nébuleux (surtout en BD… les éditeurs
    aimeraient sans doute mieux avoir la visibilité de ton blog qu’un blog qui ne parle d’habitude jamais de BD…
    Posté par ennapapillon, mercredi 04 janvier 2017

    Alors, j’avais quelques éditeurs qui m’avaient posé la question de savoir quels pouvaient être les critères de Babelio (pourquoi eux et pourquoi ce choix d’attribuer des titres à des lecteurs qui parfois… ne lisent pas de BD). Bref, je me suis bien gardée de leur répondre (parce que finalement, je peux pas répondre à la place du staff de Babelio) mais oui, je sais que certains éditeurs se sont lassés de cette opération parce que ça leur amenait trop peu de retours intéressants sur leurs titres. Après hein, Babelio ils font bien ce qu’ils veulent et je n’ai pas la curiosité d’aller y voir clair dans leur nébuleuse
    Posté par Mo, mercredi 04 janvier 2017

    C’est plus embêtant si les éditeurs n’y trouvent pas leur compte quand même mais pour moi c’est un peu comme jouer au loto
    Posté par ennapapillon, jeudi 05 janvier 2017

    J’ai abandonné Masse Critique il y a quelques temps aussi, pour les mêmes raisons que Mo mais je n’écarte pas l’idée d’y reparticiper un jour. Sinon, j’ai beaucoup aimé le travail graphique de Canales, même si l’histoire m’a moins convaincue et que j’ai eu le même ressenti que vous d’être un peu passé à côté de quelque chose.
    Posté par soukee, mercredi 04 janvier 2017

    Je me le note, il a vraiment l’air pas mal et j’avais beaucoup aimé Blacksad du même auteur.
    Posté par AuFildesPlumes, mercredi 04 janvier 2017 |

    Les dessins sont bons et l’ambiance aussi. Mais il m’a manqué un peu de
    clarté. Tu y trouveras peut-être ton bonheur!
    Posté par ennapapillon, jeudi 05 janvier 2017

    J’avais globalement passé un bon moment moi aussi avec cette BD
    Posté par Mylene, mercredi 04 janvier 2017

    oui, c’est ça, « globalement » mais ça aurait sans doute pu être une grande BD avec un petit truc en plus
    Posté par ennapapillon, jeudi 05 janvier 2017

    Le noir et blanc, ça fonctionne très souvent avec moi. Et bon, avec cet auteur, je n’ai jamais été déçue!
    Posté par Karine, jeudi 05 janvier 2017

    Moi aussi j’aime bien le noir et blanc. A toi de nous dire si tu as le sentiment d’un manque ou pas
    Posté par ennapapillon, jeudi 05 janvier 2017 |

    Coucou Enna, je ne lis pas ton article car je vais entamer ma lecture dans les prochains jours, mais je fais Un petit test. Du tel en plus
    Posté par Sophie Hérisson, jeudi 05 janvier 2017 |

    Ça marche!!

    Posté par ennapapillon, jeudi 05 janvier 2017

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :