Yasuke : Frédéric Marais

Mon avis de maman :

Tout d’abord ma première réaction a été « Quel album superbe ! » Les pages sont comme autant de tableaux tout en ombres avec des grands fonds de couleurs franches -vert, rouge ocre, noir et blanc. C’est graphique, vibrant et poétique.

Et puis l’histoire est assez extraordinaire : un petit garçon sans nom qui vit dans la brousse africaine qui passe du statut de « personne » à celui de samouraï honoré au Japon.

Il est question d’identité -par l’importance du nom, d’appartenance et d’émancipation, de deuxième chance dans une vie qui aurait pu être sans issue.

Très réussi !

L’avis de Bastien (7 ans et quelques) en CE1 (pris sous la dictée) :

C’était bien, les dessins sont très beaux et l’histoire est super cool. J’aime bien le genre de combats avec des épées, des bâtons et des katanas.

Ça parle d’un garçon qui n’a pas de nom qui a la peau noire et qui vit au pied du Kilimandjaro. Il se dit que quelqu’un viendrait lui donner un nom.

Un jour, il voit un bateau, il embarque dessus et il va dans un pays inconnu, du moins c’est ce qu’il croit. Le seigneur Oda Nobunaga demande à son meilleur maître d’armes de le former pour devenir un samouraï et selon la tradition il se choisit un nom. Il devient Yasuke, le premier samouraï à la peau noire.

Ma page préférée : parce que c’est un samouraï bien balaise qui n’a peur de rien.

Challenge Petit Bac 2017 : catégorie « Prénom » de ma ligne « Jeunesse »

 sélection CE1

« Le jour où… 1987-2007 : France Info, 20 ans d’actualité » par un collectif d’auteurs

DAVID B., BARU, Pierre BAILLY, BLUTCH, Charles BERBERIAN, Luc BRUNSCHWIG, Christophe DABITCH, Étienne DAVODEAU, Guy DELISLE, Jean-C. DENIS, Philippe DUPUY, Jacques FERRANDEZ, Emmanuel GUIBERT, Simon HUREAU, KRIS, Denis LAPIÈRE, Didier LEFÈVRE, Frédéric LEMERCIER, Étienne LE ROUX, Guillaume MARTINEZ, Charles MASSON, Thierry MARTIN, Jean-Denis PENDANX, David PRUDHOMME, Pascal RABATÉ, Joe SACCO et Jean-Philippe STASSEN.

 

France Info fait partie du paysage radiophonique depuis 1987 et cet album revient sur 20 dates illustrées par des auteurs de BD qui vont apporter leur vision de 20 évènements marquants de notre histoire, nationale ou internationale.

Les éclairages sont parfois au cœur de l’actualité évoquées ou parfois en marge ou en prenant un angle plus personnel.

C’est une belle idée et le résultat est très intéressant. Les dessins sont très variés et de très belle qualité. Il y a de nombreux auteurs que j’aime beaucoup et j’ai été contente de les retrouver ici. 

L’album est fourni avec un CD qui regroupe des extraits de France Info pour nous replonger dans le passé.

 objectif 2017 : -8   chez Antigone

 Catégorie « Lieu » pour ma ligne BD

Book Jar : Tirage au sort d’un livre de ma PAL

Vous avez été 15 à avoir répondu à l’appel pour m’aider à piocher ma prochaine lecture issue de ma PAL  en me  proposant des chiffres entre 1 et 41 dans les commentaires du blog ou sur la page Facebook du blog.  Merci à tous de votre participation!

J’ai noté tous ces chiffres et les titres correspondants et Bastien a tiré au sort :

C’est donc le numéro 26  :  « L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir »  de Montero Rosa qui fait partie de ma PAL depuis Juin 2016 (offert par Eva) , proposé par Sylire .

 

Je vais faire en sorte de le lire pour le 12  avril 😉 Si vous voulez le lire avec moi, n’hésitez pas! 

Rendez-vous le mois prochain pour un prochain tirage au sort! Et en attendant, n’hésitez pas à vous promenez dans mes mon mois passé en photo  en cliquant sur le logo du rendez-vous mensuel     😉

Pâtes au citron confit et au basilic (de L’Homme)

Depuis que j’ai offert le livre de recettes « Simplissime » à L’Homme (et d’autres livres dérivés de la collection) je ne cuisine presque plus mais qu’est-ce que je mange bien !!!

 

 

 

Ingrédients pour 4 personnes : 300 g de pâtes, 1 botte de basilic, 2 citrons confits, huile d’olive (vous pouvez ajouter du parmesan, mais nous n’en mettons pas à cause de mon allergie au lait).

> Faire cuire les pâtes à l’eau bouillante

Egoutter les pâtes et les mettre dans une poêle avec 4 cuillères à soupe d’huile d’olive et les écorces de citrons confits coupés en petits morceaux.

Saler et poivrer.

Ajouter les feuilles de basilic (et le parmesan si vous en mangez).

Mélanger 2 mn à feu vif.

Servez !

Et pour la blague, quand j’ai parlé de cette recette sur FB, une copine (Fleur, je crois 😉 m’a parlé du film « Tout ce qui brille » dans lequel les pâtes au citron sont considérées plus classe que des pâtes au caviar (à la minute 32 dans la bande annonce 😉

« Les petites reines » de Clémentine Beauvais

 

Mireille Laplanche, Astrid Blomvall et Hakima Idirn ont un point commun : elles ont été élues « Miss Boudin » au concours organisé depuis 3 ans par un certain Malo dans le collège-lycée où elles sont toutes les trois.

Si Mireille semble bien le vivre (car c’est la 3ème fois qu’elle est dans le top 3 !), elle n’en est pas moins cynique sur sa laideur. Elle se protège par son humour noir et par son mauvais caractère, particulièrement vis-à-vis de sa mère et de son beau-père.  Mais pour Astrid et Hakima, qui ont été élues pour la première fois, c’est très dur à encaisser.

Les trois filles se rapprochent et deviennent amies. Sur un coup de tête, elles décident d’aller de Bourg en Bresse jusqu’à Paris en vélo (en vendant du boudin en chemin) pour arriver le 14 juillet à la garden party de l’Elysée…  Entre celle qui est à la recherche de la reconnaissance de son père biologique (mari de l’actuelle présidente de la république), celle qui rêve de rencontrer Indochine, son groupe préféré qui fait un concert ce jour-là et celle qui veut faire reconnaître son frère qui a été blessé au combat et dont le supérieur, lui, est récompensé par la présidente… Elles ont toutes une bonne raison d’y aller ! Elles sont accompagnées de Kader, le frère d’Hakima qui lui circulera en fauteuil roulant.

Ce qui commence comme une idée farfelue et improbable pour donner un objectif à leur amour propre blessé se transforme vite en une aventure humaine et en battage médiatique.

C’est très drôle, plein de second degré et d’humour grinçant mais c’est surtout plein de vérités bonnes à dire sur les jugements sur le physique des gens, sur ce qu’est la norme, sur la méchanceté gratuite et sur la solitude… Tout cela à divers niveaux.

C’est un bon roman jeunesse, léger ET profond à la fois ! Un roman qui fait réfléchir sans donner de leçons !

Je conseille ce roman à partir de la 5ème .

   

 sélection 3ème-seconde

catégorie objet (petite reine = vélo) pour ma ligne jeunesse

Une petite pause pour cause de voyage scolaire… à Londres… Mais en échange, je vous emmène à Lyon!

Attention… tous les deux ans je pars à Londres mais  je le répète : JE NE PARS PAS EN VACANCES!

Non, demain,  je prendrai un car vers 5 heures du matin (à 30 mn de chez moi) et je ne reviens que samedi matin (enfin… fin de matinée chez moi…) Je pars avec 3 adultes très sympa mais néanmoins collègues (triés sur le volet, je vous rassure, je m’entends avec tout le monde, il y a même ma Twin, Mrs B, sans qui je n’y arriverai sans doute pas!  😉 et surtout avec 52 collégiens de 4ème et 3ème… Alors, vous imaginez bien que cela va être très fatigant (et surtout c’est une expérience très prenante, des semaines avant).

Bon je ne veux pas non plus faire pleurer dans les chaumières, le séjour sera sans doute aussi super chouette avec plein de visites agréables et de bons moments avec les élèves et les collègues-amis (et on casera même une librairie pendant le « quartier libre »  et un fish and chips-bière un soir, entre adultes 😉

Je vous parlerai de mon petit voyage et des visites au mois de Juin pour le mois anglais!

En attendant, pour vous faire patienter, je vous emmène à Lyon où j’ai passé quelques jours en février!

 Les murs peints aux « Etats-Unis » de Lyon

 Un beau bar dans Lyon

 Le musée des Beaux-Arts by night

 Voir Lyon d’en haut en montant sur la grande roue place Bellecour

 Passer la Saone

 Un jogging dans le Parc de la Tête d’Or

 Sous le musée des confluences

Farniente au soleil sur les « transats » du pont Raymond Barre

 

J’étais à Lyon pour voir ma Best qu je n’avais pas vue depuis cet été et on avait plein de choses à rattraper! On a fait des sorties culturelles (conférence sur le cinéma à l’Institut Lumière, expo Matisse dont je vous ai parlé dans le dernier Oyez! Oyez!), touristiques (le Vieux Lyon, les quais, les ponts, la confluence, le parc de la Tête d’Or) et aussi pas mal de shopping (et oui, on  ne se refait pas!) et on a aussi pas mal mangé et bu! (on avait 6 mois d’apéro à rattraper, je trouve qu’on a été plutôt raisonnables 😉

 

 On a mangé de la très bonne viande au restaurant « Butcher » (30 Rue Lanterne, 1er arrondissement). J’ai mangé de la « pluma de cochon ibérique » : miam! Et le personnel est super sympa!

 Des majoubas (sorte de galettes marocaines fourrées aux légumes et aux épices) d’un stand du marché des Etats-Unis à Lyon

 Assiette « doner » au restaurant Kebab « Zagros II » (43 Avenue des Frères Lumière, 8ème arrondissement) Bon, avec une terrasse en extérieur sur jardin super agréable (on a mangé sans nos manteau au  mois de février!) par contre, le personnel n’est pas forcément super aimable 😉

 

 Un petit moment de luxe et de classe : nous somme allées boire un « Spritz » (ma grande découverte, je sais, je suis en retard sur tout le monde 😉 au bar le « Celest » au 32ème étage de la tour le « Crayon » (129 Rue Servient, 3ème arrondissement) avec une vue panoramique sur Lyon, à couper le souffle!

 

J’adore Lyon! J’ai passé d’excellentes vacances avec ma meilleure amie, sans mes hommes, et même si j’étais contente de les retrouver ça m’a fait du bien de me ressourcer avec elle, et de vivre une petite parenthèse sans contraintes 😉

Que faisions nous le vendredi 3/3 à 3h03 et/ou à 15h03??

  

Le   3/3   nous avons été 17 à prendre 18 photos -au même moment ou presque- de ce que nous étions en train de faire  (sur une idée de Cstef du blog « Une Photo, une bidouille »!!) 

J’ai transmis ces photos à  Steff  qui en a fait cette mosaïque! Merci à elle et merci à tous les participants! 

 

 

A  3h03 : 1  photos

Personnellement, je dormais!

Steff  dormait!

Vive les bêtises avait été réveillée 20 mn avant l’heure de la photo à cause d’un doudou perdu et elle n’arrivait plus à se rendormir.

 

A 15h03 17 photos

Personnellement, j’étais occupée avec les documents du voyage en Angleterre, comme chaque fois que j’ai un moment de «libre» depuis quelques semaines!

Steff  faisait  une pause papotage avec ses collègues

Murielle lisait Marina Bellezza de Silvia Avallone (elle terminait plutôt) avec sa plus fidèle amie, Câline, dans le rocking chair face à la nature.

Mare tea ne  était chez Picard (et elle ne trouve pas ça glamour 😉

Wakanda  surveillait la fin de la sieste et elle voyait des petites mains qui jouaient en attendant le signal pour se lever. 

Marion  était en plein enregistrement d’échantillons de voix.

Didingc pliait du linge dans sa lingerie.  Pas cool comme activité pour une dernière journée de vacances.

Vive les bêtises était à la recherche de son sac pour prendre la photo. 

Rachel ne faisait rien… Elle était entre deux actions fondamentales 😉

Fati : était  dans le train direction la Belgique pour un weekend de scrap avec les copines 
Michelle :  sortait de chez le médecin direction la pharmacie 
Lucie : avait une groooooosse journée au boulot 🙂 LOL
Gwen : attendait désespérément que le téléphone sonne 🙂 
Estellecalim a repris le grand tri façon Marie Kondo de son grenier et elle était en train de réunir les cartons avant de les descendre.

Manika  était au bas des pistes juste avant de récupérer son loulou qui vient d’avoir son flocon

Icenalys était en train de scraper une page avec un nouveau pochoir 

Sandra était en cours d’adoption d’une chat Maincoon

 

 Merci à tous les participants, aux nouveaux, aux fidèles et aux occasionnels! Merci à tous!

 

Le prochain rendez-vous sera  : le mardi 4/4 à  04h04 et/ou à 16h04! Parlez en autour de vous 😉 

Un rappel  la veille au soir et le jour même pour éviter d’oublier 😉 

J’espère que nous serons nombreux à jouer!

Souvenirs, souvenirs : Voici ce qu’on faisait  le 3/03 à 3h03 et  le 4/04 à 4h04  et le 5/05 à 5h05 et le 6/06 à 6h06  et le 7/7 à 7h07  et le 9/9 à 9h09  et le 10/10 à 10h10  et le 11 / 11 à 11h11 et  le 12/12 à 12h12 et le 1/01 à 1h1 ou 13h01 et le 2/2 à 14h02 et le 3/3 à 15h03 et le 4/4 à 16h04 et le 5/5 à 17h05 et le 6/6 à 18h06 et le 7/7 à 19h07 et le 9/9  et le 10/10  et le 11/11 et le 12/12  et le 1/1  et le 2/2  et le 3/3  et le 4/4 et le 5/5 et le 6/6 et le 7/7 et le 9/9 et le 10/10 et le 11/11 et le 12/12 et le 1/1 et le 2/2 et le 3/3 et le 4/4 et le 5/5 et le 6/6 et le 7/7 et le 9/9 et le 10/10 et le 11/11 et le 12/12 et le 1/1 et le 2/2

Qu’est ce que je faisais le vendredi 3/3 à 3h03 et/ou à 15h03?

Le 3/3 à 3h03  :  Je dormais! Et pourtant ces derniers temps je me réveille à 3h, à 4h, à 5h… Je suis traumatisée car il y a deux ans mon réveil n’a pas sonné le jour du voyage en Angleterre et comme la date approche, je stresse! Mais aujourd’hui, non, je me suis réveillée uniquement à 4h30 et à 6h 😉

 

 

3/3 à 15h03  : J’étais occupée avec les documents du voyage en Angleterre, comme chaque fois que j’ai un moment de «libre» depuis quelques semaines!

  

 

Si vous avez joué, envoyez moi votre photo dès que possible : ennalit@gmail.com en racontant ce que vous faisiez (pensez aussi à me donner votre pseudo et si vous avez un blog pour le recap’, précisez aussi à quel moment de la journée c’était, nuit ou jour)

On se donne au plus tard le 9 pour qu’on puisse mettre la mosaïque en ligne le 11!

A bientôt!

Pico Bogue (La Vie et moi, Situations critiques, Question d’équilibre) : Dominique Roques et Alexis Dormal

J’ai lu les 3 premiers tomes de Pico Bogue : « La Vie et moi », « Situations critiques » et « Question d’équilibre » sous le format d’un album intégral.

J’ai adoré ! J’ai trouvé ça à la fois drôle et touchant, moqueur et cynique, tendre et profond, poétique et presque philosophique ! C’est plein d’amour et d’humour ! J’ai beaucoup ri et j’ai aussi été émue par moments.

Pico Bogue est un petit garçon, sans doute de 9-10 ans, qui vit avec ses parents et sa petite sœur Ana Ana. Il est un peu faignant, pas très ordonné, un peu contestateur, un peu poète, très espiègle, se posant beaucoup de questions sur le sens de la vie.

Il s’entend bien avec sa sœur pour les bêtises et pour les questions existentielles mais comme tous frères et sœurs, ils se chicanent aussi !

On ne peut qu’aimer cette famille, on peut s’y reconnaître souvent, j’ai beaucoup pensé à Calvin et Hobbs en lisant ces BD.

J’ai aussi beaucoup aimé les dessins qui sont vraiment très jolis, fins, délicats, aux couleurs douces.

Je vous conseille vraiment ce petit gars et sa famille pour avoir le sourire !!

Bastien a aussi lu ces trois albums et il admet ne pas tout comprendre mais certaines planches l’ont fait beaucoup rire! Il a adoré cette page :

 

 

  chez Mo

Âmes Graphiques – Noir-

 

 

Sabine a rendu son rendez-vous photographique du Petit Carré Jaune « Âme graphique » nomade en le faisant voyager de blog en blog et ce mois-ci, elle a confié les clés à Marion, du blog Par-ci, par-là qui nous a proposé le mot « Noir« …
Marion a choisi ce mot au départ car en Amérique du Nord, le mois de février est « Black History Month », même si comme d’habitude l’interprétation du mot est très ouverte.
Et il se trouve que je suis allée au cinéma pendant mes vacances à Lyon et donc j’ai pris ma photo dans le NOIR!

Il se trouve que Marion a aussi parlé sur son blog de « Loving » un film qui m’avait beaucoup tenté :  un film qui parle d’une relation amoureuse entre une femme NOIRE et un homme blanc dans l’Amérique de la ségrégation … Un pan NOIR de l’histoire des NOIRS américains…

Avec cette photo, j’en profite donc pour saluer Marion, parler du Black History Month, de vous encourager à voir un bon film… Si tout cela ne fait pas une âme graphique… 🙂

 

J’ai beaucoup aimé ce film, que j’ai trouvé très juste, très sobre et pourtant très fort. Les personnages sont des gens ordinaires qui s’aiment qui qui doivent se battre malgré eux contre la société de cette époque…
Si vous voulez voir la vraie famille « Loving » (car c’est tiré d’une histoire vraie), vous pouvez faire un tour ici : 

Grey Villet Photography – LIFE photo-essays

At the time of its original telling in LIFE magazine, coverage of Lovings vs. Virginia was one among many documenting civil rights cases during the 1960’s. Now more than 40 years later what makes the story so compelling, is not just the courage of its participants but the love that drove them to fight for their cause.

http://greyvillet.com

Prochain rendez-vous sur un autre blog le jeudi 30 mars.