Âmes Graphiques – Pluie-

 

 

Sabine du Petit Carré Jaune a rendu son rendez-vous photographique « Âme graphique » nomade en le faisant voyager de blog en blog. Ce mois-ci, elle m’a confié les clés et donc jeudi 30 mars, dernier jeudi du mois nous vous proposons de faire une photo inspirée par le mot « PLUIE » et de m’envoyer le lien vers votre interprétation photographique de ce mot par commentaire sur ce blog, par mail à ennalit@gmail.com ou sur la page Facebook des âmes graphiques.
Je vous attends! N’hésitez pas à rejoindre cette joyeuse et poétique communauté qui aime les mots et les images!

« Médée » (T1 L’ombre d’Hécate-T2 Le couteau dans la plaie -T3 L’épouse barbare) de Blandine Le Callet et Nancy Peña

Pour commencer je dois vous dire que j’ai eu un peu de mal à entrer dans le premier tome que j’ai failli abandonner mais en poursuivant ma lecture j’ai beaucoup plus aimé et j’ai enchaîné les trois albums. Mais je dois aussi dire que trois semaines après la lecture, au moment d’écrire mon billet, j’ai eu un peu de mal à me souvenir en détails de ces BDs. Pour tout dire je ne suis pas très férue de mythologie et cela m’aurait peut-être aidé à être plus intéressée et surtout à vous en parler mieux aujourd’hui et comme je n’ai plus les livres sous les yeux, il a fallu que je me rafraichisse la mémoire des noms des personnages et des lieux avec des sites de BD mais je ne suis plus trop sure d’où s’arrêtent et commencent les différents tomes… Ne m’en voulez pas trop si je me trompe (Shame on me… ) Ceux qui auraient lu les albums pourront me corriger 😉

Dans le tome 1, il est question de l’enfance de Médée. Son père est Aiètes, roi de Colchide. C’est lui qui possède la Toison d’Or, un bien convoité par tous et qu’il protège avec violence. Il a aussi une fille ainée, mariée et mère de fils qui ont presque le même âge que Médée et un jeune fils malade et sans doute un peu handicapé qu’il souhaite pourtant voir prendre sa succession.

Médée est une petite fille libre et indépendante. Elle est formée à la magie. Le roi commence à vouloir tuer tout le monde autour de lui. Les cousins de Médée réussissent à fuir l’île avec un bateau.

Dans le tome 2, ils reviennent avec un mystérieux Jason qui vient de Grèce avec ses Argonautes pour voler la Toison d’Or. Avec l’aide de la magie de Médée, il y parvient et ils doivent tous fuir à nouveau avec Médée à bord cette fois, déclenchant la fureur du roi. Dans ce tome, Médée est une jeune femme, au caractère bien trempé qui sait ce qu’elle veut. Elle est fière et pense à elle.

Dans le tome 3, Jason retourne en Thessalie avec Médée.  Phélias qui est roi lui avait promis la couronne mais ne veut plus lui céder. Jason tente de se débarrasser des héritiers mais il échoue. C’est Médée qui mélange ses dons de manipulation et sa magie pour tuer le roi. Elle prend une dimension plus noire, elle gagne en puissance.

 

Les dessins sont vraiment très beaux (même s’ils sont assez classiques) et les couleurs sont vraiment très belles. Médée est une belle femme forte (mais sans pitié).

J’ai vu qu’un quatrième tome était prévu mais je ne sais pas pour quand.

Pour avoir une idée des dessins, je vous conseille le blog de Nancy Pena la dessinatrice.

 

 par Ma Best

Catégorie couleur (« ombre ») de ma ligne BD / Catégorie « personne célèbre » (« Médée ») / « G mot » (« barbare ») rosde ma ligne BD

La vérité sort de la bouche de Little Boy B

7 ans et 5 mois et je continue à vous faire part de ses petites phrases et ses bons mots volontaires ou involontaires!

Petite moisson de phrases cette fois-ci car Bastien a passé une semaine en février avec ses grands-parents sans moi et je suis partie en Angleterre une semaine et en plus le mois de février est plus court…

On regarde le tome 2 du film de Harry Potter mais on est obligé d’arrêter car il a peur tout le temps… et appréhende les passages qui vont lui faire peur (vu qu’il a lu le livre) : «C’est pas de ma faute : je suis peureux!»

Un garçon de son école est en fauteuil roulant, je lui demande s’il sait pourquoi (ce n’est pas un handicap) : «Je crois que c’est bun rhume de cheville…» (oui, ou plutôt un rhume de hanche 😊)

 

«le double, le triple, le quatrouple…»

 

«Tu papotes avec tes copines!

-Non, je travaille!

Il repasse plus tard et je suis sur Facebook :

Ah! Tu peux pas dire que tu papotes pas avec tes copines : c’est écrit «Les copines des livres audio!» (Oups, prise la main dans le sac!)

 

«Il est moche Trump, je l’ai vu à la télé, il a une tête toute ratatinée!»

 

Le 8 mars je lui demande : 

« Tu trouves ça normal toi Bastien, qu’une femme qui fait le même travail qu’un homme elle ne soit pas payée pareil?

Ben non!!!

-Et pourtant dans plein d’emplois c’est comme ça.

Mais toi, tu es payée maman?

-Oui, moi, c’est pas pareil, les profs hommes et femme sont payés pareil.

Oui, mais tu gagnes de l’argent toi, alors c’est ça le plus important!« 

 

« Est-ce que « chlingue » c’est une gros mot?

-C’est pas très joli, mais c’est pas vraiment un gros mot. C’est très familier. Il ne faut pas le dire avec maîtresse!

Non! Mais c’est un mot que je peux dire avec les copains?

-Oui, mais même ave les copains, c’est pas très joli.

Ouais, mais avec les copains, je peux parler comme un mec!« 

 

Avec son père, on parle politique à table

« Je ne comprends RIEN! C’est comme quand moi je vous parle des Pokemons!« 

 

Le carnaval chez nous c’est une institution, on y est allé le samedi et le dimanche!