Voici venir les rêveurs : Imbolo Mbue (lu par Julien Chatelet)

Dans ce roman, on suit la vie de Jende Jonga et sa famille, Neni, sa femme et son petit garçon, qui sont Camerounais installés illégalement aux Etats-Unis. Pour eux, les Etats-Unis sont un eldorado et ils sont très motivés pour rester. Nenni est étudiante pour devenir pharmacienne et elle travaille dur à côté pour gagner de l’argent et Jende après avoir accumulé des tas de petits boulots devient le chauffeur attitré d’une ponte de Wall Street et sa famille.

Cette rencontre va mettre en lumière deux mondes, deux modes de vies et un choc des cultures et de la vision des choses. La famille africaine, très modeste, illégale, certes mais qui s’accroche à ses rêves et qui cherche le bonheur là où elle est et la famille américaine extrêmement riche mais qui accumule les tensions, les crises (qu’elles soient économiques ou familiales). Ceux qui peuplent le pays qui fait rêver Jende et Neni semblent bien malheureux alors qu’ils ont tout pour être heureux et cela est assez incompréhensible pour Jende.

Cela peut paraître manichéen résumé ainsi mais dans le roman ce n’est pas aussi tranché. Les personnages, qu’ils soient américains ou camerounais sont très bien construits. Il y a une peinture assez détaillée des deux pays évoqués et le contexte socio-économique est bien développé.

Les personnages sont très humains et j’ai beaucoup aimé faire leur connaissance et j’avais plaisir à les retrouver. Ils m’ont un peu manqué quand l’histoire s’est terminée !

Le roman audio est très bien lu par Julien Chatelet qui sait très bien rentre le dynamisme de l’histoire, qui joue avec sa voix pour distinguer les personnages, hommes, femmes, américains ou africains sans pour autant faire de caricature ! Bravo à lui !

Je vous conseille ce roman que j’ai beaucoup aimé et si vous aimez la lecture audio e vous le recommande vraiment dans ce format.

Pour le prix Audiolib 2017

Challenge Petit Bac 2017 : catégorie « gros mot » de ma ligne « audio »

Les avis de AproposdelivresEstelle, SandrineSylireValérie   (les autres jurés du prix Audiolib) 

18 commentaires sur « Voici venir les rêveurs : Imbolo Mbue (lu par Julien Chatelet) »

  1. Je viens de lire ton avis, puis ensuite celui de Sandrine qui indique que le titre rejoint la catégorie « Gros mots ». Si je comprends bien donc, dans le livre, être un « rêveur » devient une insulte ! C’est plutôt intense en effet si les choses en sont arrivées là ! Se faire « traiter » de rêveur ?!?! Incroyable ! (une petite partie de moi espère vraiment avoir mal compris. Sérieux ?!?! Rêveur, une insulte ?!?!?!)

    J'aime

    1. NON!!! Rassure toi, ça n’a rien à voir avec le roman! J’ai mis «rêveurs»
      dans la catégorie «gros mots» car dans cette catégorie je prends tout ce
      qui est peut relever de l’insulte (et quelqu’un de très cartésien pourrait
      dire ça de façon négative : «espèce de rêveur!») mais le mot est pris hors
      contexte (toujours hors contexte dans le petit bac) et dans le roman, le
      fait qu’ils soient rêveurs est plutôt positifs, car ils s’accrochent à
      leurs rêves!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :